Les clés du bonheur : 4 façons scientifiquement éprouvées de vous sentir plus heureux

Vous vous sentez stressé et malheureux? Essayez ces stratégies scientifiques pour profiter d’une vie plus heureuse.

La poursuite du bonheur est probablement aussi vieille que l’histoire de l’humanité.

Les scientifiques travaillent depuis des années à définir et à mesurer le bonheur. Ils ont beaucoup appris sur ce qui influence le bonheur individuel et, sans surprise, ce n’est pas nécessairement la richesse.

Une grande étude Américaine qui a évalué le bien-être émotionnel de plus de 450 000 personnes a constaté que leur bonheur augmentait avec leur revenu annuel, mais seulement jusqu’à ce qu’ils atteignent 75 000 $. Une fois que les personnes suivies ont répondu à leurs besoins de base, des revenus plus élevés n’ont pas apporté de plus grand bonheur.

Vous voulez augmenter votre bonheur? La recherche a montré que ces quatre pratiques peuvent vous aider à ressentir plus de joie et de bonheur dans votre vie quotidienne.

  1. Soyez plus gentil avec les autres

Les chercheurs appellent cela « pratiquer la bonté aimante ». Ce qui se résume à être gentil avec les gens avec lesquels vous interagissez au cours de votre journée. Aidez quelqu’un avec une lourde charge. Faire une course pour votre voisin malade. Donnez un coup de pouce à un collègue avec un compliment réfléchi.

Lorsque vous faites preuve d’une gentillesse sincère envers les autres, cela active une partie de votre cerveau qui vous aide à ressentir du plaisir. La recherche a également montré que votre générosité d’esprit pourrait même être contagieuse, de sorte que vous pouvez répandre le bonheur à d’autres.

  1. Commencer à méditer

La méditation vous encourage à vous asseoir tranquillement pendant que vous générez  des pensées chaleureuses et aimantes. Les gens qui pratiquent la méditation pendant une heure par semaine rapportent qu’ils sentent plus de contentement et de joie.

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé

Recevez chaque semaine et en avant première notre actualité santé : actualités médicales, conseils santé, innovations scientifiques, dossiers complets directement dans votre boite mail !

Adresse e-mail non valide
Essayez c est gratuit. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

De même, la méditation consciente (MBSR) qui vous aide à augmenter votre conscience du moment présent et à devenir plus tolérante de vous-même,  a montrée agrandir la partie du cerveau qui régule les émotions. Cela peut vous aider à maintenir des sentiments heureux, même face aux obstacles inévitables de la vie.

  1. Faites de l’exercice

Nous savons tous que l’exercice contribue à la santé globale, mais les chercheurs ont constaté qu’il peut aussi vous rendre plus heureux. Dans une étude, les personnes âgées qui ont commencé à faire de l’exercice régulièrement ont déclaré qu’après huit semaines, elles se sentaient beaucoup plus heureuses.

Une autre étude a révélé que lorsque les personnes inactives augmentaient leur activité physique, leur bonheur s’améliorait aussi. Bien que plus d’études est nécessaire pour identifier quel type d’exercice fonctionne le mieux, vous pouvez commencer par la marche, la course, la natation ou tout ce qui aide à améliorer votre humeur.

  1. Développer un état d’esprit plus positif

Lorsque les chercheurs ont travaillé avec des professionnels de santé très stressés pour améliorer leur état, ils ont constaté qu’après 12 semaines, ces personnes étaient plus heureuses et plus satisfaites de leur vie.

Une partie de l’intervention comprenait des travaux sur la gratitude et le pardon. Par exemple, vous pouvez tenir un journal de gratitude, en inscrivant les choses spécifiques pour lesquelles vous êtes reconnaissant. Au lieu de chercher à se venger, de ruminer ou d’entrer en colère quand quelqu’un se comporte sans réfléchir envers vous, choisissez le pardon. En pardonnant et votre niveau de bonheur augmente aussi.

Prêt à vous consacrer à l’amélioration de votre bonheur?

Il peut même y avoir un gain encore plus grand pour vous. La recherche a montré que lorsque les gens se concentraient davantage sur la bonté et des bonnes œuvres, ils se sentaient non seulement plus heureux, mais avaient également développé une capacité plus forte à lutter contre la maladie. C’est gagnant sur tous les tableaux.