Ce qui est bon pour la santé se voit sur la peau.

S’il fallait une autre bonne raison de faire attention à ce que l’on mange, outre pour la prévention contre le cancer, ce serait les dermatologues qui  la donneraient.  Les nutriments, les antioxydants, les vitamines, les minéraux et oligo-éléments contenus dans les aliments sains, ont un impact direct sur la qualité de la peau, sa souplesse, son éclat sa jeunesse et sa bonne santé. Quand c’est bon pour l’intérieur, ça se voit à l’extérieur.

Le dicton dit bien que l’ « on est ce que ce que l’on mange ». Pour une large part des chercheurs et des nutritionnistes,  en matière de santé, c’est vrai. Ce que l’on absorberait serait plus important pour la peau et la prévention de la dégénérescence de ce tissu, notamment en terme de vieillissement  et de cancer de la peau,  que tout ce que l’on pourrait mettre dessus comme crèmes divers pour la protéger. Quelques exemples pour s’en convaincre.

La vitamine A : le nutriment de la peau

La vitamine A serait la vitamine la plus importante pour la santé des cellules de la peau et doublement importante dans les cas de diabète et de troubles de la thyroïde car  l’organisme des personnes qui ont ces problèmes de santé ne peut plus convertir le précurseur de la vitamine A, le beta-carotene en cette vitamine. Ce qui est pourtant la forme la plus usuelle d’acquisition de cette vitamine par l’organisme. On trouve du beta-carotène en abondance dans certains légumes comme les carottes.

Les yaourts faibles en calories, sont eux, non seulement riches en vitamine A mais également riches en acidophilus, ces bactéries vivantes qui peuplent notre intestin. Pour plusieurs raisons physiologiques, la santé de l’intestin se voit sur la peau.

Cassis, fraises, groseille et Prune :  le top des antioxydants.

Le point commun de ces quatre fruits est leur teneur exceptionnelle en antioxydants. Les antioxydants protègent les cellules des radicaux libres ; comme ceux formés lors d’une longue exposition au soleil et qui endommagent la membrane des cellules et potentiellement l’ADN. Les antioxydants des fruits protègent les cellules et abaissent les risques de dommages, préviennent le vieillissement et les risques de dégénérescence cellulaire, causes de cancers.

Saumon, noix et graines de lin : les réserves d’acides gras essentiels

Ces aliments sont naturellement riches en acides gras oméga 3 qui participent à la bonne santé de la membrane cellulaire. La souplesse de la membrane cellulaire est déterminante pour le bon passage des nutriments à l’intérieur de la cellule et l’expulsion  de certains déchets cellulaire. Le bon fonctionnement de cette membrane sert également à la rétention de l’eau à l’intérieur de la cellule ce qui lui assure une bonne hydratation. Enfin, les oméga 3 atténuent les processus inflammatoires qui blessent non seulement les artères et entrainent des pathologies cardiaques mais nuisent également aux cellules de la peau et de tout l’organisme.

Les huiles : uniquement de première pression  froid
Les huiles de première pression à froid, notamment l’huile d’olive, contribuent à une bonne santé cardio-vasculaire mais également à une bonne souplesse et lubrification de la peau.

Privilégier surtout les huiles qui ne sont pas passées par différentes manipulations qui consistent souvent en un ajout de solvants et une monté à de hautes températures. Les huiles de première pression à froid sont encore riches en nutriments essentiels utiles pour la peau et pour l’organisme en général.

Le thé vert : on ne compte plus les bienfaits
Le thé vert a des propriétés anti-inflammatoires, protectrices de la membrane cellulaire et aide à réduire le risque de cancer de la peau. Dans une récente étude publiée dans le journal Archives of dermatologie, il a été montré que le thé vert réduisait l’impact des coups de soleil et  faisait ainsi baisser le risque de déclencher un cancer de la peau.

Les polyphénols du thé sont, de façon générale, bénéfiques à la santé de la peau.

Marie Desange est journaliste santé, passionnée tant par les dernières recherches en scientifiques en nutrition, neurosciences et bien être que par les nouvelles approches de santé qui ne sont pas encore passées par le filtre des études scientifiques, mais qui marchent.Ostéopathie, chiropractie, acupuncture, neuro-feedback, méditation, aromathérapie, homéopathie, médecine chinoise ou Indienne (Ayurveda), shiastu, soins énergétiques, techniques corporelles ou thérapies psychologiques, toutes ces disciplines méritent d’être mises en avant pour que les lecteurs puissent être bien informés et faire leur choix sur ce qui peut les aider.De plus, la pratique journalistique lui permet de rencontrer toujours plus d’acteurs de ces nouvelles approches et de sélectionner ceux qui ont une particularité et une réelle maîtrise de ce qu’ils proposent. Les soins complémentaires et les nouvelles approches de santé doivent être rigoureux et sans danger pour les personnes qui se tournent vers elles. Avec le temps et l’expérience, Marie sait sélectionner ce qui peut apporter, selon les cas, de vrais bénéfices pour le mieux être des personnes qui le recherchent. `Journaliste pour le journal on-line pressesante.com, Marie a encore plein de supers sujets sous le coude à vous proposer, que vous ne lirez pas ailleurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.