Bien être

Respirez-vous assez? Qu’est-ce qu’une fréquence respiratoire normale ?

La fréquence respiratoire normale des adultes en bonne santé se situe entre 12 et 20 respirations par minute.

Les fréquences respiratoires varient en fonction de nombreux facteurs liés à la santé et à l’activité. Les fréquences respiratoires normales diffèrent également chez les adultes et les enfants. La fréquence respiratoire est le nombre de respirations d’une personne par minute et constitue l’un des principaux signes vitaux, avec la pression artérielle, le pouls et la température. Lorsqu’une personne inspire, l’oxygène pénètre dans ses poumons et se déplace vers les organes. Lorsqu’elle expire, le dioxyde de carbone quitte le corps. Une fréquence respiratoire normale joue un rôle essentiel dans le maintien de l’équilibre entre l’oxygène et le dioxyde de carbone.

Plage respiratoire normale chez l’adulte

Bien que la fréquence respiratoire normale puisse varier légèrement selon les individus, il existe une fourchette que les médecins considèrent comme habituelle. La fréquence respiratoire normale des adultes en bonne santé se situe entre 12 et 20 respirations par minute.

À cette fréquence respiratoire, le dioxyde de carbone sort des poumons au même rythme que l’organisme le produit. Des fréquences respiratoires inférieures à 12 ou supérieures à 20 peuvent signifier une perturbation des processus respiratoires normaux.

Plages respiratoires normales chez l’enfant

Les fréquences respiratoires normales des enfants, exprimées en respirations par minute, sont les suivantes :

de la naissance à 1 an 30 à 60
De 1 à 3 ans : 24 à 40
De 3 à 6 ans : 22 à 34
de 6 à 12 ans : 18 à 30
12 à 18 ans : 12 à 16

Comment mesurer la fréquence respiratoire

Pour déterminer si la fréquence respiratoire d’une personne est normale, il est essentiel de la mesurer au repos. N’oubliez pas que l’exercice physique ou même le fait de traverser une pièce peuvent affecter la fréquence respiratoire d’une personne. Pour prendre une mesure précise, observez la poitrine de la personne se soulever et s’abaisser. Une respiration complète comprend une inspiration, lorsque la poitrine se soulève, suivie d’une expiration, lorsque la poitrine s’abaisse.

Pour mesurer la fréquence respiratoire, comptez le nombre de respirations pendant une minute entière ou pendant 30 secondes et multipliez ce nombre par deux. .

Que signifie un rythme respiratoire anormal ?

Une zone située à la base du cerveau contrôle la respiration. Elle envoie des signaux du cerveau aux muscles respiratoires. La plupart du temps, la respiration se fait automatiquement, ce qui signifie que la personne n’a pas besoin d’y penser. Parfois, le corps a besoin d’ajuster le rythme respiratoire. Des récepteurs dans le cerveau détectent un manque d’oxygène ou un taux élevé de dioxyde de carbone et envoient des signaux au corps, ce qui peut modifier le rythme respiratoire.

Une fréquence respiratoire anormale peut indiquer plusieurs choses. Dans certains cas, une fréquence respiratoire élevée ou faible est due à une activité, comme l’exercice, et n’indique pas que quelque chose ne va pas. Parfois, cependant, diverses maladies, blessures et substances peuvent entraîner une modification de la respiration. Dans un contexte médical, une fréquence respiratoire anormale, surtout si elle est trop rapide, peut indiquer un problème de santé.

Une étude portant sur plus de 15 000 personnes ayant visité le service des urgences a montré qu’une fréquence respiratoire élevée était un facteur prédictif de l’aggravation des problèmes médicaux après la sortie de l’hôpital. Les personnes dont la fréquence respiratoire était élevée sont retournées à l’hôpital plus souvent que celles dont la fréquence respiratoire était normale.

Divers facteurs influent sur la fréquence respiratoire, notamment les blessures, l’exercice, les émotions, l’humeur, ainsi qu’une série de problèmes médicaux.

Causes d’une fréquence respiratoire élevée

Les causes courantes d’une respiration élevée comprennent :

– L’anxiété : Les gens peuvent respirer plus rapidement lorsqu’ils ont peur ou sont anxieux. La respiration rapide, ou hyperventilation, est un symptôme courant des attaques de panique. La respiration rapide disparaît généralement lorsque l’anxiété disparaît.
– Fièvre : Lorsque la température du corps augmente en cas de fièvre, la fréquence respiratoire peut également augmenter. Cette augmentation est la façon dont le corps essaie de se débarrasser de la chaleur.
– Maladies respiratoires : Diverses maladies pulmonaires, comme l’asthme, la pneumonie et la BPCO, peuvent rendre la respiration difficile, ce qui peut entraîner une augmentation de la fréquence respiratoire.
– Problèmes cardiaques : Si le cœur ne pompe pas correctement pour amener l’oxygène aux organes, le corps peut réagir en respirant plus vite.
– Déshydratation : La déshydratation peut augmenter la fréquence respiratoire car l’organisme tente d’apporter de l’énergie aux cellules.

Causes d’une faible fréquence respiratoire

Les facteurs qui peuvent provoquer une faible fréquence respiratoire sont les suivants :

– Le surdosage de médicaments : Une surdose de certains médicaments, comme les narcotiques, peut déprimer la commande de respiration dans le cerveau, ce qui entraîne une faible fréquence respiratoire.
– Apnée obstructive du sommeil : L’apnée du sommeil implique une obstruction des voies respiratoires, souvent due à un relâchement des tissus mous de la gorge. L’obstruction provoque de brèves pauses respiratoires et peut réduire la fréquence respiratoire globale.
– Traumatisme crânien : Les traumatismes crâniens peuvent affecter la zone du cerveau qui joue un rôle dans la respiration, ce qui peut entraîner une faible respiration.

Quand consulter un médecin

Une légère variation de la fréquence respiratoire par rapport à la normale peut ne pas être une source d’inquiétude. Mais dans certains cas, une fréquence respiratoire trop élevée ou trop basse peut être le signe d’un problème médical. Si la fréquence respiratoire est très anormale, ou si une personne présente des signes d’infection comme de la fièvre, de la fatigue ou un mal de gorge, il peut être utile de consulter un médecin.

Les personnes atteintes de maladies pulmonaires, telles que l’emphysème, l’asthme et la bronchite chronique, peuvent également souhaiter consulter un médecin si leur fréquence respiratoire est anormale. Cela peut être un signe que leur maladie pulmonaire s’aggrave.

Demandez une assistance immédiate si l’un des symptômes suivants est présent :

– douleur thoracique
– peau bleuâtre
– sifflements pendant la respiration
– très peu de respirations par minute

Sources

Flenady, T., et al. (2017). Accurate respiratory rates count: So should you!

How the lungs work. (n.d.).

Mochizuki, K., et al. (2017). Importance of respiratory rate for the prediction of clinical deterioration after emergency department discharge: a single‐center, case–control study.

Pediatric respiratory rates. (n.d.).

Articles similaires