Reins: quelques recommandations simples pour protéger la santé de vos reins

Les reins – deux organes en forme de haricot – sont situés juste en dessous de la cage thoracique, de chaque côté de la colonne vertébrale. Les glandes surrénales sont situées au-dessus de chaque rein. Chaque jour, les reins filtrent jusqu’à 140 litres de sang et éliminent les déchets par l’ urine. C’est entre autre pour conserver une bonne fonction rénale qu’il est important de boire suffisamment d’eau. En effet, la déshydratation chronique de faible intensité est l’un des facteurs les plus fréquents à l’origine des calculs rénaux.

4 indicateurs que les reins souffrent

Une mauvaise fonction rénale est également associée à d’autres troubles de santé graves, tels que le diabète, l’hypertension, et les maladies cardiaques. Voici certains des signes courants de troubles rénaux :

– Des mictions fréquentes

– Des difficultés à uriner

– Une douleur ou une sensation de brulure pendant la miction

– Une soif constante

Une bonne fonction rénale est essentielle au maintien de l’homéostasie du corps, et en premier lieu à la stabilité de la composition du sang. Maintenir un taux de pH correct et un bon équilibre électrolytique (les proportions de sodium, de potassium et de phosphates), par exemple, font partie du rôle des reins. Ils produisent également des hormones qui fabriquent les globules rouges et d’autres qui régulent la pression artérielle.

Les facteurs alimentaires qui menacent la santé des reins

Parmi les résidus triés par les reins et éliminés dans les urines, on trouve l’urée et l’acide urique, résultant respectivement de la décomposition des protéines et des acides nucléiques.

Un apport excessif de protéines augmente le taux d’urée ; quant à l’acide urique, c’est un dérivé du métabolisme des protéines et du fructose. Le fructose fait généralement monter le taux d’acide urique dans les quelques minutes qui suivent son ingestion.

La plupart des personnes consomment trois à cinq fois plus de protéines que nécessaire, et de deux à quatre fois plus (au moins) de fructose que la dose maximale recommandée. Ces deux facteurs diététiques, individuellement, mais d’autant plus lorsqu’ils sont associés, surchargent significativement les reins et favorisent les troubles et les calculs rénaux.

Les calculs rénaux sont particulièrement associés à un régime alimentaire riche en fructose raffiné et autres sucres, car le sucre perturbe l’équilibre entre les minéraux dans le corps, en gênant l’absorption du calcium et du magnésium. L’acide phosphorique contenu dans les boissons gazeuses acidifie également les urines, favorisant la formation de calculs rénaux.

On sait que la prise excessive et/ou sur une longue période, de médicaments analgésiques, endommage également les reins. Ceci inclut l’aspirine, les anti-inflammatoires, (AINS), l’ibuprofène, en particulier s’ils sont pris en association avec de l’alcool, même en faible quantité.

3 conseils simples pour protéger vos reins

1) Limitez l’apport de protéines aux besoins de votre corps. L’apport idéal de protéines se situe autour d’un gramme de protéines par kilo de masse corporelle maigre, ce qui correspond à environ 40 à 70 grammes par jour pour la plupart des personnes.

2) Limitez l’apport de fructose à 25 grammes par jour (environ 6 cuillères à café), voire moins (en particulier si vous êtes résistant àl’insuline ou à la leptine).

3) Buvez de l’eau pure et propre. Remplacer simplement les boissons sucrées comme les sodas et jus de fruits par de l’eau pure, contribue largement à améliorer la fonction rénale et la santé en général.

Potassium: l’élément indispensable de la  santé des reins

Le Potassium est un nutriment qui est au cœur des préoccupations lorsque vous souffrez d’une maladie rénale. Le potassium (sel minéral et électrolyte) est essentiel au bon fonctionnement de vos cellules, tissus et organes. Il joue un rôle essentiel dans la santé cardiaque, les fonctions digestives et musculaires, la santé des os, etc.

Bien que le potassium soit présent dans de nombreux aliments de consommation courante  dont les fruits, les légumes, les produits laitiers, le saumon, les sardines et les noix, 2 % seulement des adultes en consomment suffisamment, c’est à dire 4.700 milligrammes (mg), qui est l’apport journalier recommandé.

Cela peut poser un problème car il est important de maintenir un équilibre entre le potassium et le sodium présents dans le sang. En cas de consommation excessive de sodium, ce qui est courant chez les personnes consommant beaucoup de produits transformés, les besoins en potassium augmentent. Les personnes souffrant de syndromes chroniques de malabsorption, tels que la maladie de Crohn, ou prenant un médicament cardiaque (en particulier des diurétiques ) sont également particulièrement exposées à un manque de potassium (hypokaliémie).

Toutefois, toute personne ayant un régime alimentaire déséquilibré – trop d’aliments transformés et trop peu d’aliments frais et complets – risque d’avoir un taux de potassium insuffisant.

Ceci étant dit, en règle générale, les personnes souffrant de graves troubles de la fonction rénale, doivent réduire leur consommation d’aliments riches en potassium. Pourquoi ? Parce que le rôle des reins est, entre autre, de conserver une quantité suffisante de potassium dans le corps, et lorsqu’ils ne fonctionnent pas correctement, le taux de potassium risque d’être beaucoup trop élevé.

Quelle quantité de potassium pour protéger au mieux les reins

Si vos reins fonctionnent correctement, l’apport journalier recommandé de potassium est d’environ 4.700 mg, l’équilibre avec le sodium devant être maintenu. En règle générale, le ratio potassium-sodium doit être d’environ 5 pour 1. La façon la plus simple de parvenir à ce ratio est de consommer de VRAIS aliments (des légumes frais en quantité), dans l’idéal des produits locaux et bio, pour garantir une teneur optimale en nutriments.

Ce type de régime alimentaire à base d’aliments complets vous fournira naturellement plus de potassium que de sodium, alors qu’il est pratiquement certain qu’un régime à base d’aliments transformés vous fournira un ratio inversé. Consommer du jus de légumes frais est également un bon moyen de vous garantir un apport suffisant en potassium.