Régime végétarien : que mange un végan ?

régime végétarien

La tendance végane prend de plus en plus d’ampleur dans le monde. Les adeptes choisissent ce mode alimentaire pour une hygiène de vie saine. Celui-ci diffère du régime végétarien par l’exclusion de tout produit animalier. La constitution des repas végans exploite la richesse du monde végétal pour garantir un apport nutritionnel suffisant.

Concept particulier du véganisme

On considère le véganisme comme un mode de vie plutôt qu’un régime alimentaire. Apparenté au régime végétarien, il se base sur un principe à tendance écologique. Il vise à dénoncer l’exploitation du monde animalier sous toutes ses formes. Il met ainsi en cause les techniques de production massive et la mise à mort des animaux. Pour souligner leurs opinions écologiques, les végans ne se contentent pas de bannir les substances animalières alimentaires. Ils excluent de leur quotidien tout produit provenant de l’exploitation des animaux.

Constitution nutritionnelle d’une alimentation végane

Le régime végan fournit parfaitement les éléments essentiels à une alimentation saine et équilibrée. Il inclut les nutriments organiques et minéraux.

  • Glucides

Quel que soit le régime alimentaire, les denrées végétales fournissent la quasi-totalité de la ration glucidique. Les fruits et légumes frais ou secs de toutes les catégories constituent des sources prospères de glucides. Contrairement au régime végétarien, le véganisme interdit la consommation de miel.

  • Lipides

Les matières grasses végétales contiennent généralement les lipides sains, et notamment les omégas 3. Les huiles de canola, de lin de soja ou de noix présentent des propriétés bénéfiques pour la santé. Elles préviennent les risques d’accumulation de cholestérol.

  • Protéines

On a tendance à croire qu’une alimentation sans viande mène à une insuffisance en protéines. En réalité, le règne végétal présente de nombreuses sources de protéines. Le soja et ses dérivés fournissent des protéines végétales qui peuvent satisfaire les besoins de l’organisme. Les légumineuses, ainsi que les grains entiers et les noix contribuent aussi à l’approvisionnement en protides.

  • Vitamines

Les vitamines se retrouvent dans les aliments non animaliers. On connait la richesse des agrumes en vitamine C et celle de la carotte en vitamine A. Les boissons enrichies au soja ou aux amandes et la levure nutritive procurent de la vitamine B12. Les mêmes boissons enrichies et les margarines végétales constituent les rares sources végétales de vitamine D

  • Minéraux

Le corps humain a besoin de minéraux pour assurer son fonctionnement. Parmi eux, le fer, le calcium et le zinc s’avèrent indispensables. On les retrouve en abondance dans le soya, les légumineuses ou les légumes verts foncés. Ils sont aussi contenus dans les céréales et les fruits secs. Ces mêmes aliments procurent aussi du magnésium et du potassium.

Substitution des aliments d’origine animale

Dans le régime végétarien, le lait et ses dérivés restent autorisés. Le végan les remplace par des laitages de soja ou de noix ainsi que des crèmes de céréales.

En pâtisserie, on utilise de la compote, des bananes ou des grains de lin et de chia à la place des œufs.