Régime sans gluten : des bénéfices santé, mais pas pour la raison à laquelle vous pensez

Le régime sans gluten se popularise. Aujourd’hui, des millions d’individus suivent un régime sans gluten, sans pour autant être allergiques à cette protéine.

Des chercheurs danois ont voulu savoir si manger moins de gluten était meilleur pour la santé. La réponse est oui, mais pas pour les raisons auxquelles vous pensez.

La tendance du sans gluten est un vrai phénomène de société et force est de constater qu’il n’existe pour l’heure pas de consensus d’experts sur son influence sur la santé. Ces chercheurs de l’Université de Copenhague sont les premiers à faire avancer le sujet de la sorte, en s’intéressant aux interactions entre gluten et microbiote intestinal. Leurs travaux sont publiés dans Nature Communications.

Un régime riche en gluten contre un régime faible en gluten

Les chercheurs ont entrepris un essai comparatif randomisé et croisé portant sur 60 adultes danois en bonne santé. Les deux interventions d’une durée de huit semaines comparaient un régime alimentaire faible en gluten (2 g de gluten par jour) à un régime alimentaire riche en gluten (18 g de gluten par jour). Elles étaient séparées par une période de retour à la normal d’au moins six semaines avec un régime habituel (12 g de gluten par jour). Les deux régimes étaient équivalents en nombre de calories et de nutriments, y compris en termes de quantité de fibres alimentaires. Cependant, la composition en fibres différait nettement entre les deux régimes.

Le changement de fibres modifie le microbiote

Les résultats indiquent que le régime alimentaire faible en gluten, mais plus diversifié en fibres, modifie la composition du microbiote intestinal des volontaires. Ce changement avait amélioré le confort intestinal et était aussi associé à une modeste perte de poids. Bonne nouvelle pour les adeptes du sans gluten? Pas nécessairement, car selon les auteurs, les améliorations observées ne seraient pas liées à la réduction du gluten. En effet, un régime sans gluten suppose une transition de fibres de blé, seigle,… vers plus de fibres de légumes, riz, maïs, avoine ou quinoa. Et c’est précisément la nature de ces fibres qui aurait un impact positif sur le microbiote.

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé

Recevez chaque semaine et en avant première notre actualité santé : actualités médicales, conseils santé, innovations scientifiques, dossiers complets directement dans votre boite mail !

Adresse e-mail non valide
Essayez c est gratuit. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Le régime sans gluten favorise une plus grande variété de fibres

Pour les auteurs de l’étude, il est donc tout à fait prématuré aujourd’hui d’inciter la population en générale à suivre un régime sans gluten. Les véritables conclusions de l’étude penchent davantage sur une plus grande diversité des fibres consommées pour un microbiote en meilleur état, même si un régime sans gluten favorise indirectement ce comportement alimentaire.

Source

Hansen L. et al. A low-gluten diet induces changes in the intestinal microbiome of healthy Danish adults.  Nature Communications, V9(1), 4630.