Rajeunir en maigrissant: les télomères sensibles au surpoids

Perdre du poids et surtout du gras permet d’enrayer le stress oxydatif et les dégâts cellulaires liés à l’obésité, et inverserait le vieillissement prématuré qui y est associé. En tous les cas, en maigrissant, les télomères rallongent.

La relation entre la perte de poids et la longueur des télomères intéresse de nombreuses équipes de chercheurs. Situés à l’extrémité des chromosomes, les télomères sont considérés comme de réels indicateurs de l’âge (horloge interne de chaque cellule) car au fil du temps, ils se raccourcissent, jusqu’à provoquer l’apoptose. Chez les personnes obèses, les télomères sont plus courts que dans la population normale. Une équipe de chercheur a mesuré la longueur des télomères chez 42 patients obèses avant et après une chirurgie bariatrique (type de chirurgie consistant à restreindre l’absorption des aliments).

Plus on perd du poids et plus on rajeunit

Les résultats montrent, outre une perte de poids significative ; un allongement significatif des télomères. Ils ont également pu mettre en évidence une corrélation positive significative entre l’allongement des télomères et la perte de poids, ainsi qu’une corrélation inverse entre la perte de poids et la taille initiale des télomères. Plus les patients ont perdu du poids, plus leurs télomères se sont allongés. Et plus les télomères étaient courts avant le traitement chirurgical, plus leur potentiel de croissance était grand.

Cette étude suggère donc que la perte de poids aide à rajeunir ou, tout du moins, joue en faveur d’un ralentissement du vieillissement.

Source

Carulli L et al : Telomere length elongation after weight loss intervention in obese adults. Mol Genet Metab. DOI;118(2):138-42.

 

Marie Desange est journaliste santé, passionnée tant par les dernières recherches en scientifiques en nutrition, neurosciences et bien être que par les nouvelles approches de santé qui ne sont pas encore passées par le filtre des études scientifiques, mais qui marchent. Ostéopathie, chiropractie, acupuncture, neuro-feedback, méditation, aromathérapie, homéopathie, médecine chinoise ou Indienne (Ayurveda), shiastu, soins énergétiques, techniques corporelles ou thérapies psychologiques, toutes ces disciplines méritent d’être mises en avant pour que les lecteurs puissent être bien informés et faire leur choix sur ce qui peut les aider. De plus, la pratique journalistique lui permet de rencontrer toujours plus d’acteurs de ces nouvelles approches et de sélectionner ceux qui ont une particularité et une réelle maîtrise de ce qu’ils proposent. Les soins complémentaires et les nouvelles approches de santé doivent être rigoureux et sans danger pour les personnes qui se tournent vers elles. Avec le temps et l’expérience, Marie sait sélectionner ce qui peut apporter, selon les cas, de vrais bénéfices pour le mieux être des personnes qui le recherchent. ` Journaliste pour le journal on-line pressesante.com, Marie a encore plein de supers sujets sous le coude à vous proposer, que vous ne lirez pas ailleurs.