Science

Qu’est-ce que la visualisation et l’imagerie mentale ?

L’imagerie mentale est une technique consistant à créer ou à recréer une situation ou une expérience. Quant à la visualisation, c’est une technique qui consiste à créer des images visuelles.

Elles visent à mettre en œuvre l’intuition, l’imagination et les ressources de l’esprit. La différence est qu’en visualisation, des images précises sont imposées à l’esprit. L’imagerie mentale en revanche cherche à faire émerger des représentations appartenant à l’inconscient du sujet. Cependant, elles ont le même but. C’est celui d’améliorer le mieux-être et les performances.

Les champs d’applications de ces deux techniques sont multiples. Notamment dans le domaine du sport et dans le domaine thérapeutique.

Historique de ces apparitions

Le Dr Carl Simonton  a conçu et a popularisé ces deux techniques. C’est un cancérologue américain. Le fait que d’autres patients survivent et que d’autres meurent par les mêmes gravités de maladie l’avait intrigué. Ainsi, en 1970, il explorait dans l’histoire médicale de ses patients le rôle du psychisme. En effet, les battants capables de se persuader qu’ils peuvent guérir sont ce qui guérit. De même que la réussite dépend aussi du fait que le médecin traitant croit à la guérison. Et qu’ensuite, il y arrive à le communiquer avec ses patients. En plus, les travaux de Robert Rosenthal l’avaient aidé. Travaux qui démontrent le comportement des gens dans l’augmentation de la probabilité d’une attente positive ou négative. Le Dr Simonton était convaincu de la nécessité d’apprendre aux patients à devenir des battants. Alors, il intégrait à son programme médical les deux techniques.

Qu’apportent-t ‘elles à l’organisme ?

Utilisées seules ou conjointement avec d’autres techniques similaires, elles sont très bénéfiques. Elles contribuent au bien-être général des personnes bien portantes. Elles réduisent le stress et l’anxiété.

Ces deux techniques optimisent les ressources internes. Elles augmentent la capacité de concentration et de mémorisation.

Elles permettent également de corriger des émotions ou des sensations envahissantes. C’est dû au fait qu’elles développent une sensation positive et de bien-être. Aussi, elles peuvent lever les freins psychologiques.

Comment pratique-t-on la visualisation et l’imagerie mentale ?

Etape à suivre pour la visualisation :

La première étape est de détendre l’esprit et le corps pendant 10 à 30 minutes. Relâchez les muscles ensuite et faites le vide dans la tête en prenant des respirations profondes.

La deuxième consiste à la visualisation des désirs en fermant les yeux.

Dans la troisième étape, il faut ressentir les sensations liées à la visualisation. Comme les odeurs, les sons et les émotions. Pour y arriver, il faut visualiser les bons mouvements à exécuter. Il faut aussi garder le dos bien droit suivi de petite enjambée. Le tout en se concentrant sur la respiration.

L’étape finale est l’imagination de l’état d’esprit dans lequel on se retrouvera quand on atteindra les objectifs.

Etape à suivre pour l’imagerie mentale :

La séance d’imagerie mentale se débute par une longue période de relaxation. Le but est de libérer l’esprit du sujet. Ensuite, le sujet doit observer les images qui lui apparaissent spontanément à l’esprit. On doit garder les yeux fermés pendant la réalisation de cette observation.

L’imagerie mentale nécessite toujours une assistance d’un intervenant. L’intervenant peut être un psychothérapeute, un psychologue ou un orthopédagogue.

Après, le sujet doit décrire à son guide ce qu’il voit. Le dernier le suggère à son tour d’interagir avec ces éléments ou ces personnes. Aussi, il peut suggérer l’apparition de nouveaux éléments. Dans ces cas, le sujet expérimente des comportements imaginaires. L’obligeant ainsi à agir hors de sa zone de confort. Le devoir du guide est alors d’encourager le sujet à être autonome et créatif. Cela afin qu’il puisse surmonter les épreuves et trouver des solutions aux obstacles qu’il rencontre.

Articles similaires