Quels sont les symptômes et les causes du cancer du côlon ?

Le cancer du côlon est un cancer digestif le plus fréquent. Pour les français, c’est la deuxième cause de décès par cancer. C’est une tumeur maligne, qui évolue à partir des cellules qui blottissent la paroi interne du côlon. Les personnes atteintes de cette maladie sont surtout les hommes et les femmes âgées (plus de 50 ans).

Cancer du côlon : causes, symptômes et facteurs de risque

Les symptômes du cancer côlon et du rectum se développent silencieusement et parfois difficile à détecter. En effet, ils ressemblent à des maladies chroniques comme la constipation, les hémorroïdes, la jaunisse, l’anémie, l’anorexie. Ainsi que les ballonnements et les crampes abdominales.

Les causes et les facteurs de risque sont parfois l’hérédité, le poids en excès, les maladies inflammatoires de l’intestin. On note aussi la sédentarité, la consommation de certains aliments (grillade, barbecue, charcuterie), le tabagisme et l’alcool en abus.

Comment traiter le cancer du côlon ?

Ces différents signes peuvent sûrement imiter ceux que vous pourriez facilement rencontrer dans la vie de tous les jours. De plus, le cancer du côlon met du temps à vraiment se manifester. Mais au cas où ces symptômes persisteraient ou il y a du sang dans les selles,  il est conseillé de consulter votre médecin. Cela permet de diagnostiquer bien avant la tumeur, de procurer un traitement adapté et d’éviter les éventuelles aggravations. Il vaut mieux prévenir que guérir, car en effet, le traitement de ce type de cancer se résume pour la plupart du temps par une ablation chirurgicale. Les malades peuvent aussi avoir accès à la radiothérapie, la chimiothérapie ou même la colostomie.

L’alimentation pour limiter les risques du cancer colorectal

Pour lutter contre les éventuelles maladies notamment le cancer du côlon, pensez tout d’abord à bien protéger l’organisme. Privilégiez tous les aliments qui vous défendent et qui vous procurent de l’énergie. C’est-à-dire, toutes les nourritures qui sont riches en micronutriments, sels minéraux, fibres solubles, caroténoïdes, protéines végétales et vitamines. Prenez également les aliments qui ont beaucoup d’acides gras (mono-instaurés), d’oméga-3 et 6 et de polyphénols.

Tous ces éléments sont utiles pour booster la défense immunitaire. L’instauration au quotidien de ces substances dans votre alimentation ne peut qu’être bénéfique pour votre santé et votre physique.

Conseils pratiques pour faciliter la prévention du cancer du côlon

  • La première chose à faire est de procéder à la protection du tube digestif en évitant ou en limitant la prise d’alcool et de tabac.
  • Ensuite, il faut limiter la consommation de viandes rouges (agneau, bœuf, cheval et charcuteries) et les aliments gras qui favorisent les inflammations. Par contre, il faut augmenter l’apport en fibres, qui favorise la croissance des microbiotes du côlon (légumes verts, légumineuses, fruits et céréales).
  • Enfin, il faut prioriser les exercices physiques qui offrent essentiellement une action protectrice sur le cancer colorectal.