ActualitéLe saviez vous ?NutritionScience

Quels sont les symptômes d’une carence en fer ?

Une carence en fer peut entrainer différents symptômes. Les voici.

On parle de carence en fer lorsqu’il n’y a pas assez de fer dans le sang. Elle peut entraîner des symptômes tels que la fatigue et les vertiges, parmi beaucoup d’autres.

Le fer est un minéral essentiel à de nombreuses fonctions corporelles. Il favorise le transport de l’oxygène dans le sang. Il est également essentiel au développement et au fonctionnement corrects des cellules, ainsi qu’à la production de certaines hormones et de certains tissus. Si le taux de fer d’une personne est trop bas, ces fonctions peuvent être perturbées et entraîner une anémie ferriprive. Dans la plupart des cas, cette affection est facilement traitable.
Cet article traite des symptômes de la carence en fer, ainsi que du moment où il faut consulter un médecin.

Symptômes d’une carence en fer

Les symptômes d’une carence en fer varient en fonction de sa gravité et de l’état de santé général de la personne. Dans le cas d’une carence en fer légère ou modérée, la personne peut ne ressentir aucun symptôme notable. Parfois, une carence en fer peut entraîner une anémie ferriprive. L’organisme n’a pas assez de globules rouges ou d’hémoglobine dans le sang.

L’anémie ferriprive peut entraîner les symptômes suivants :

– fatigue
– faiblesse
– des étourdissements
– maux de tête
– sensibilité à la température
– mains et pieds froids
– essoufflement
– douleurs thoraciques
– difficulté à se concentrer
– palpitations cardiaques
– syndrome des jambes sans repos
– des envies d’aliments non comestibles, comme la glace ou la terre.

Il existe également plusieurs signes physiques d’une carence en fer à surveiller, tels que:

– ongles cassants
– fissures sur les côtés de la bouche
– perte de cheveux
– inflammation de la langue
– peau anormalement pâle ou jaune
– irrégularité du rythme cardiaque ou de la respiration

Causes d’une carence en fer

Les carences en fer se produisent lorsqu’une quantité insuffisante de fer est présente dans le sang. Il existe plusieurs causes potentielles d’un manque de fer, notamment les suivantes :

Régime alimentaire

Le fer est présent dans de nombreux types d’aliments, notamment le poisson, les céréales enrichies, les haricots, la viande et les légumes verts à feuilles.
Il est recommandé aux hommes adultes de consommer 8 milligrammes (mg) de fer par jour et aux femmes adultes de consommer 18 mg par jour avant 50 ans et 8 mg après cet âge.

Malabsorption du fer

Certaines affections et certains médicaments peuvent empêcher l’organisme d’absorber correctement le fer, même lorsqu’une personne consomme beaucoup d’aliments riches en fer.
Les conditions qui peuvent causer des problèmes d’absorption du fer sont les suivantes :

– les affections intestinales et digestives, telles que les maladies inflammatoires de l’intestin
– chirurgie gastro-intestinale, telle que le pontage gastrique
– des mutations génétiques rares

Perte de sang

L’hémoglobine est une protéine présente dans les globules rouges. Elle contient la majeure partie du fer de l’organisme. C’est pourquoi la perte de sang peut entraîner des carences en fer et une anémie. La perte de sang peut résulter d’une blessure, d’analyses sanguines trop fréquentes ou de dons. Mais elle peut également survenir en raison de certaines conditions ou de certains médicaments, notamment :

– une hémorragie interne due à un ulcère ou à un cancer du côlon
– utilisation régulière d’aspirine ou d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)
– des menstruations abondantes
– saignement des voies urinaires
– des conditions génétiques rares
– chirurgie

Autres pathologies

D’autres conditions peuvent entraîner une carence en fer, notamment

– insuffisance rénale
– insuffisance cardiaque congestive
– l’obésité

Le fer est particulièrement important pendant les périodes de croissance. Pour cette raison, les enfants et les femmes enceintes ont un risque plus élevé que les autres de développer une carence en fer et une anémie.

Diagnostic

Pour diagnostiquer une carence en fer, un médecin peut d’abord procéder à un examen physique. Il posera également des questions sur les symptômes de la personne et sur tout facteur de risque, comme des saignements menstruels abondants ou une maladie sous-jacente. Si un médecin soupçonne une carence en fer, il demandera généralement une analyse de sang. Les résultats de ces analyses peuvent fournir des informations telles que la quantité totale de globules rouges et la teneur en fer du sang.

Traitement

Le traitement exact d’une carence en fer dépend de la cause et de la gravité de l’affection.
Dans la plupart des cas, un médecin prescrira des comprimés de fer. Il s’agit de suppléments médicamenteux qui contiennent plus de fer que les suppléments multivitaminés en vente libre.
Dans les cas où la malabsorption du fer est un problème, il est possible d’administrer du fer par voie intraveineuse. C’est également une option dans d’autres cas, notamment en cas de perte de sang importante. Dans les cas les plus graves, une transfusion sanguine peut être nécessaire.
Si une hémorragie interne est à l’origine de la carence, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.
Un médecin peut également suggérer des modifications du régime alimentaire pour inclure davantage d’aliments riches en fer. Découvrez dans cet article une variété d’aliments riches en fer.

Sources

Anemia. (n.d.).


Iron [Fact sheet]. (2018).

Iron-deficiency anemia. (n.d.).

Iron-deficiency anemia. (n.d.).


Iron deficiency anaemia. (2014).


 

Articles similaires