Quelle est la définition exacte de l’autohypnose ?

Autohypnose

L’hypnose n’est pas un sommeil mais un état mental exceptionnel qui modifie la conscience. Elle permet d’optimiser les soins des troubles psychologiques notamment les phobies et les dépressions. L’autohypnose se définie par le fait d’appliquer à soi-même l’hypnose. C’est un état qui va au-delà d’une simple concentration ou de rêverie. Elle remet les choses en ordre notamment les dysfonctionnements nerveux, psychologiques ou émotionnels. En transe hypnotique, l’individu fait abstraction à son environnement et parvient facilement à se concentrer sur lui-même. L’objectif réside davantage dans l’amélioration des capacités mentales, le développement et l’épanouissement personnel. C’est une pratique très proche de la méditation.

La fameuse histoire de l’autohypnose

Après les efficacités et les vertus thérapeutiques reconnues de l’hypnose, les spécialistes se lancent sur une nouvelle pratique. Les patients se demandent aussi : « est-ce qu’on a toujours besoin de consulter un hypnothérapeute pour profiter des bienfaits de l’hypnose ? » C’est pour cela que l’idée de l’autohypnose se développe. Elle reprend les techniques, les formules et les règles de l’hypnose mais la différence, c’est qu’elle se fait par soi-même. Pas besoin d’un intervenant spécialiste ou d’un hypnothérapeute.

Connaître atouts médicaux de l’autohypnose

L’autohypnose guérit le manque de confiance en soi, le sentiment de rejet et prévient les troubles du sommeil. C’est un moyen pratique et efficace pour se sentir rapidement mieux en cas de stress, d’angoisses, d’agitations ou d’anxiétés. Elle change notre manière d’apercevoir les problèmes, les situations, les circonstances, les sensations et les émotions. Elle nous offre une pensée largement positive et un esprit totalement apaisé, tout en facilitant la recherche des solutions.

Elle participe à la guérison des traumatismes sensoriels ou corporels. Elle accélère la cicatrisation de certaines plaies, atténue les douleurs et les états de tension. Elle vous donne la force d’affronter et de faire face à toutes sortes de difficultés.

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé

Recevez chaque semaine et en avant première notre actualité santé : actualités médicales, conseils santé, innovations scientifiques, dossiers complets directement dans votre boite mail !

Adresse e-mail non valide
Essayez c est gratuit. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Comment s’auto-hypnotiser et qui peut le faire ?

L’autohypnose se pratique dans un endroit idéalement calme et silencieux (pas de télévision, pas de téléphone).  Vous pouvez par ailleurs mettre un parfum d’ambiance, une musique apaisante et relaxante. En position assise sur un canapé ou un fauteuil confortable, mettez vos pieds à plat sur le sol. Puis posez les mains sur les cuisses, fermez les yeux et faites le vide. Respirez profondément et prenez conscience de tout votre corps (progressivement du pied à la tête). Adressez-vous mentalement à votre inconscient pour le guider ensuite vers la résolution du problème. Pour avoir une sensation de bien-être, focalisez votre intention sur un objet et visionnez un souvenir essentiellement agréable. Important à savoir : fixez un seul objectif à la fois (réalisable et mesurable). Pour la durée d’une séance, il est mieux de rester entre 10 à 30 minutes maximum.

Toute personne normale et consciente de son état peut pratiquer l’autohypnose, a priori les adultes.