Quel type de sport pratiquer selon sa morphologie ?

Généralement, les gens inexpérimentés qui se mettent au sport pour la première fois ne progressent pas de manière optimale, voire ne progressent pas du tout, il y a plusieurs raisons quant à cette potentielle stagnation mais la plus récurrente – tout en étant celle qui est la moins prise en considération – est le choix du programme en lui-même.

En effet, il y a presque autant de programmes que de morphologies, l’erreur  commise est d’extrapoler un programme standard sur plusieurs personnes aux différentes caractéristiques physique tout en espérant qu’il y ait les mêmes courbes de progression. Si certains trouveront leur compte avec un entraînement standard (du genre 30 minutes de footing, quelques exercices au poids du corps etc), d’autres non.

Pour mettre cette notion en perspective, un simple exemple suffit : Une personne qui pèse 120kg pour 1m80 ne va pas s’entraîner comme une personne de 70kg pour la même taille, l’une est évidemment plus maigre que l’autre et c’est ces aspects physiques qui vont déterminer votre entraînement.

Pour faciliter la chose, la notion de morphotypes a été instaurée, le morphotype est l’ensemble des caractéristiques physiques définissant une personne, ces caractéristiques ont été regroupées en 3 grandes familles ayant chacune des traits bien définis, donc des entraînements qui diffèrent grandement les uns des autres:

  • Les ectomorphes : Caractérisant les personnes typiquement maigres, les ecto ont un métabolisme très rapide leur permettant, par exemple, de manger plus souvent et digérer plus rapidement. La prise de poids d’un ectomorphe est très difficile, un entraînement basé sur les exercices de force est à privilégier, l’entraînement doit être court et faible en efforts cardiovasculaires, en faisant en sorte d’avoir un régime alimentaire très calorique.
  • Les endomorphes : Caractérisant les personnes typiquement grosses, les endo ont un métabolisme plutôt lent, ils emmagasinent le poids rapidement et disposent généralement d’une grande force physique due à leur taille. Les endomorphes doivent privilégier les entaînement cardiovasculaires longs et intensifs pour augmenter leurs résultats tout en surveillant leurs apports caloriques.
  • Les mesomorphes (personnes intermédiaires) : Une combinaison des qualités des deux autres morphotypes, le meso prend du muscle rapidement et peut donc se permettre d’allier le cardio avec les entraînements pour prise de masse musculaire, tout en gardant une alimentation équilibrée.

Il existe des outils précis sur internet qui vous permettront de connaître votre morphotype en l’espace de quelques minutes, donc de suivre des programmes plus appropriés. Toutefois, ces caractéristiques ne sont que de grandes lignes pour les débutants. Une fois arrivé à un certain niveau, vous devrez approfondir vos connaissances pour adapter et optimiser vos entraînements davantage !