Quel devrait être votre rythme respiratoire normal en fonction de votre âge?

Il est important de prendre une mesure précise du rythme respiratoire pour déterminer s'il est anormal. Dans certains cas, un rythme respiratoire irrégulier peut indiquer un problème médical sous-jacent.

La respiration est une fonction vitale essentielle à notre survie. Le rythme respiratoire, ou la fréquence respiratoire, est le nombre de respirations que nous prenons par minute. Il s’agit d’un indicateur clé de notre état de santé général. Différents facteurs, tels que l’âge et le niveau d’activité, peuvent affecter notre rythme respiratoire. Voici les rythmes respiratoires normaux chez les adultes et les enfants, les causes des rythmes respiratoires élevés ou bas, ainsi que les moments où il est nécessaire de consulter un médecin.

Qu’est-ce que le rythme respiratoire normal?

Bien que les rythmes respiratoires puissent varier légèrement d’une personne à l’autre, il existe une plage standard que les médecins et les infirmières utilisent comme référence. Voici un tableau qui récapitule les rythmes respiratoires normaux en fonction de l’âge :

Âge Rythme                        respiratoire normal
Nouveau-né (0-1 mois)     30-60 respirations par minute
Bébé (1-12 mois)                25-40 respirations par minute
Enfant (1-5 ans)                  20-30 respirations par minute
Enfant (6-12 ans)               18-25 respirations par minute
Adolescent (13-17 ans)     12-20 respirations par minute
Adulte                                  12-20 respirations par minute

Selon une étude récente, les enfants ont un rythme respiratoire plus élevé que les adultes. Une fois qu’un enfant atteint l’âge de 2 ans, son rythme respiratoire diminue de 44 respirations par minute à 26. Le rythme respiratoire normal pour les adultes en bonne santé se situe entre 12 et 20 respirations par minute. À ce rythme de respiration, le dioxyde de carbone sort des poumons à la même vitesse que le corps le produit. Des rythmes respiratoires inférieurs à 12 ou supérieurs à 20 peuvent indiquer une perturbation des processus respiratoires.

Comment mesurer le rythme respiratoire?

Il est essentiel de mesurer le rythme respiratoire d’une personne au repos. L’exercice ou même le fait de marcher d’une pièce à l’autre peut l’affecter. Pour prendre une mesure précise, observez la montée et la descente de la poitrine de la personne. Une respiration complète comprend une inhalation lorsque la poitrine se soulève, suivie d’une expiration lorsque la poitrine retombe. Pour mesurer le rythme respiratoire, comptez le nombre de respirations pendant une minute entière, ou comptez pendant 30 secondes et multipliez ce nombre par deux.

La respiration repose sur la coordination du centre de contrôle dans le cerveau et des muscles respiratoires. Une zone située à la base du cerveau contrôle la respiration. Le cerveau envoie des signaux du cerveau aux muscles respiratoires. Parfois, le corps doit ajuster le rythme respiratoire. Des récepteurs dans le cerveau détectent de faibles niveaux d’oxygène ou de fortes concentrations de dioxyde de carbone et envoient des signaux au corps, ce qui peut modifier le rythme respiratoire.

Causes des rythmes respiratoires élevés

Un rythme respiratoire élevé, également appelé tachypnée, peut être causé par plusieurs facteurs. Voici quelques causes courantes de rythmes respiratoires élevés :

Anxiété : Les personnes peuvent respirer plus rapidement lorsqu’elles sont effrayées ou anxieuses. Une respiration rapide, ou hyperventilation, est un symptôme courant des attaques de panique. La respiration rapide se calme généralement une fois que l’anxiété disparaît.

Fièvre : Lorsque la température corporelle augmente avec de la fièvre, le rythme respiratoire peut également augmenter. Cette augmentation est la façon dont le corps tente de se débarrasser de la chaleur.

Problèmes respiratoires : Les affections respiratoires telles que la bronchopneumopathie chronique obstructive, l’asthme, la pneumonie, l’intoxication au monoxyde de carbone, l’épanchement pleural et l’embolie pulmonaire peuvent augmenter le rythme respiratoire d’une personne.

Problèmes cardiaques : Si le cœur ne pompe pas correctement pour fournir de l’oxygène aux organes, le corps peut réagir en respirant plus rapidement. Une détresse respiratoire peut survenir chez les personnes souffrant d’insuffisance cardiaque.

Déshydratation : La déshydratation peut augmenter le rythme respiratoire car le corps tente de fournir de l’énergie aux cellules.

D’autres causes de rythmes respiratoires élevés comprennent les réactions allergiques et le coma diabétique.

Causes des rythmes respiratoires bas

Un rythme respiratoire bas, également appelé bradypnée, peut être causé par plusieurs facteurs. Voici quelques causes courantes de rythmes respiratoires bas :

Surdose de médicaments : L’utilisation d’alcool et d’autres dépresseurs tels que les narcotiques et les benzodiazépines peut affaiblir le contrôle de la respiration dans le cerveau, ce qui entraîne des rythmes respiratoires bas.

Apnée obstructive du sommeil : L’apnée du sommeil implique un blocage des voies respiratoires, souvent dû à la relaxation des tissus mous de la gorge. Le blocage provoque de brèves pauses dans la respiration et peut réduire le rythme respiratoire global.

Traumatisme crânien : Les traumatismes crâniens peuvent affecter la région du cerveau qui joue un rôle dans la respiration, ce qui peut entraîner une diminution du rythme respiratoire.

Il est important de noter qu’une légère variation par rapport au rythme respiratoire typique peut ne pas être une cause d’inquiétude. Cependant, dans certains cas, un rythme respiratoire trop élevé ou trop bas peut être le signe d’un problème médical.

Quand consulter un médecin?

Si le rythme respiratoire d’une personne est atypique ou si elle présente des signes d’infection tels que de la fièvre, de la fatigue ou un mal de gorge, elle devrait consulter un médecin. Les personnes atteintes de maladies pulmonaires telles que l’emphysème, l’asthme et la bronchite chronique devraient également contacter un médecin si leur rythme respiratoire est souvent atypique, car cela peut indiquer une détérioration de leur maladie pulmonaire.

Il est conseillé de demander une assistance médicale immédiate si l’un des éléments suivants est présent :

  • Douleur thoracique
  • Cyanose, lorsque la peau devient bleue
  • Bruits de gargouillement pendant la respiration
  • Prise de très peu de respirations par minute

Dans le cas des enfants, un traitement médical urgent peut être nécessaire si :

  • Ils ont des difficultés à respirer
  • Ils sont épuisés d’essayer de respirer
  • Les muscles sous leurs côtes se creusent à chaque respiration
  • Ils gémissent en expirant
  • L’enfant est très somnolent et ne parvient pas à rester éveillé, ou est inconscient
  • Leur respiration s’arrête pendant plus de 20 secondes, ou s’il y a de courtes pauses régulières dans leur respiration lorsqu’ils sont éveillés
  • Leur peau, leurs lèvres, leur langue ou leurs ongles deviennent blancs, gris ou bleus
  • Ils font une crise convulsive

L’issue d’une personne ayant un rythme respiratoire bas ou élevé dépend de la cause sous-jacente. Un rythme respiratoire normal varie en fonction de l’âge et du niveau d’activité. Cependant, diverses affections, telles que les maladies et les blessures, peuvent également entraîner un rythme respiratoire trop élevé ou trop bas.

Il est important de prendre une mesure précise du rythme respiratoire pour déterminer s’il est anormal. Dans certains cas, un rythme respiratoire irrégulier peut indiquer un problème médical sous-jacent. Si vous avez des préoccupations concernant votre rythme respiratoire, n’hésitez pas à consulter un professionnel de la santé qualifié.

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Francois Lehn