Que se passe-t-il dans notre corps lorsque l’on boit du thé noir ?

le thé noir

Le thé noir provient du thé vert complètement oxydé. Pour information, sachez que l’oxydation permet d’acquérir une meilleure conservation. Il faudra plusieurs années de fermentation, au minimum un an et demie, pour que le thé vert devienne du thé noir. Rappelons également que le thé provient du théier (Camellia sinensis). Il s’agit d’une espèce d’arbuste de la famille des théacées. Originaire d’Extrême-Orient, celui-ci pousse désormais un peu partout à travers le monde. D’ailleurs, presque toutes les régions du monde le vendent. Ses vertus lui reviennent apparemment grâce à la présence de théaflavine, de théarubigine, des flavonoïdes, du tanin et des polyphénols.

Que peut-il apporter sur l’organisme ?

Cette boisson si appréciée par les Chinois et les Anglais apporte de multiples vertus pour la santé.

  • Elle prévient contre les maladies cardiovasculaires. La boisson préserve contre d’éventuels dysfonctionnements de l’artère coronaire. Ainsi, les adeptes présentent moins de risques de développer des maladies cardiovasculaires.
  • La diarrhée fait partie des affections que cette boisson peut remédier. Cela se justifie par la présence du tanin dans ses principes actifs.
  • L’asthme peut être soulagé avec les beurrages chauds. Ils permettent d’éviter trop d’accumulation de mucus, et permettent donc d’aérer optimalement les voies aériennes du corps.
  • Les problèmes digestifs sont des maux courants. Cette boisson peut être une option pour remédier à cela. En effet, elle présente des actions anti-inflammatoires et purifiantes.
  • Contre les cholestérols élevés, qui sont systématiquement la cause des hypertensions et des AVC, buvez régulièrement la boisson.
  • Il semble possible de réduire le risque de développer un cancer du sein en buvant cette boisson. Plusieurs rapports le confirment, cependant les recherches continuent toujours. Les femmes en phase pré ménopausique sont les plus vulnérables à ce type de cancer. De ce fait, en boire serait un bon choix pour anticiper les risques.

Quelles sont les différentes variétés de la boisson ?

Il existe traditionnellement deux variétés, qui ensuite se subdivisent en sous-variétés.

  • Les thés chinois, dont les plus connus sont le Lapsang Souchong, le Keemun, le Yunnan Dian Hong.
  • Les thés indiens ou sri-lankais, dont les plus connus sont le thé de Ceylan, de Darjeeling et d’Assam.

Comment devrait-on la boire pour profiter de ses bienfaits ?

Il n’existe jamais de mauvais moment pour boire du thé, buvez-en quand l’envie vous manque.

Comment le préparer ?

La préparation de cette boisson exceptionnelle demande une subtilité. Il faut miser sur la méthode, la température et le temps d’infusion pour préserver le gout et notamment ses vertus thérapeutiques. L’idéal serait de lire les indications inscrites sur la boite ou demander l’avis d’un connaisseur ou de boire son thé auprès d’un vendeur particulier.

Pour la méthode en général, cela consiste à porter à ébullition l’eau, dans un récipient qui supporte la chaleur, et de la retirer un moment. Mettez-y ensuite 2,5 g de feuilles pour 15 cl d’eau. Laissez infuser pendant 5 min. Vous pouvez ensuite en boire après. Notez toutefois que le temps d’infusion peut varier d’une variété à une autre ; il vaut mieux ainsi suivre les indications sur l’étiquette ou le conseil du vendeur.