Que manger si on a un foie gras et revenir à la normale?

Les changements de régime alimentaire constituent le traitement de première intention contre la graisse du foie

Le corps stocke les graisses pour l’énergie et l’isolation dans de nombreuses zones, dont le foie. Si la teneur en graisse du foie est trop élevée, cela peut être le signe d’une maladie du foie gras. Les changements de régime alimentaire constituent le traitement de première intention de cette affection.

Il existe deux principaux types de maladie du foie gras : la maladie du foie liée à l’alcool et la maladie du foie gras non liée à l’alcool. Les personnes enceintes peuvent également développer une forme de stéatose hépatique connue sous le nom de foie gras aigu de la grossesse. Cette complication rare peut survenir au cours du troisième trimestre ou au début de la période post-partum. La stéatose hépatique endommage le foie, l’empêchant d’éliminer les toxines du sang et de produire de la bile pour le système digestif. Lorsque le foie ne peut pas accomplir ces tâches efficacement, une personne risque de développer d’autres problèmes dans tout son corps.

Les facteurs liés au mode de vie, notamment le régime alimentaire et l’exercice physique, sont essentiels pour gérer la stéatite hépatique. Une alimentation équilibrée peut également contribuer à prévenir la malnutrition chez les personnes atteintes de cette maladie qui ont développé une cirrhose. Les recherches indiquent que jusqu’à 92 % des personnes atteintes de cirrhose souffrent de malnutrition.

Dans cet article, nous suggérons plusieurs aliments à inclure dans un régime pour la maladie du foie gras et d’autres aliments à éviter.

Aliments et boissons pour aider à guérir un foie gras

Manger des aliments naturels, non transformés, contenant des glucides complexes, des fibres et des protéines est un bon point de départ. Ils peuvent fournir une énergie durable et donner une sensation de satiété. Certaines personnes choisissent de suivre des régimes spécifiques, tels que le régime méditerranéen. Ce régime est un choix particulièrement judicieux pour les personnes atteintes car il réduit au minimum les aliments transformés, le sucre ajouté et les acides gras saturés. Selon le type de stéatose hépatique dont souffre une personne, un diététicien peut l’aider à créer un plan de régime personnalisé adapté à ses goûts, ses symptômes et son état de santé. Voici quelques aliments spécifiques qui peuvent être particulièrement utiles aux personnes atteintes de stéatose hépatique :

L’ail

L’ail est un aliment de base dans de nombreux régimes alimentaires, et il peut offrir des avantages aux personnes atteintes de la maladie du foie gras. Une étude de 2016 in Advanced Biomedical Research a révélé que les suppléments de poudre d’ail semblaient aider à réduire le poids corporel et la masse grasse corporelle chez les personnes atteintes.

 

Acides gras oméga-3

Une revue de 2016 des recherches actuelles suggère que la consommation d’acides gras oméga-3 peut améliorer les taux de graisse hépatique et de cholestérol à lipoprotéines de haute densité chez les personnes atteintes.

Les aliments riches en acides gras oméga-3 comprennent :

le saumon
sardines
noix de Grenoble
graines de lin

Café

Boire du café est un rituel matinal pour de nombreuses personnes. Cependant, il peut offrir des avantages allant au-delà d’un regain d’énergie pour les personnes atteintes de la maladie du foie gras.
Une étude animale de 2019 a révélé que le café décaféiné réduisait les dommages au foie et l’inflammation chez les souris qui suivaient un régime alimentaire contenant des niveaux élevés de graisse, de fructose et de cholestérol. Une autre étude chez les souris de la même année a montré des résultats similaires. Les chercheurs ont constaté que le café réduisait la quantité de graisse qui s’accumulait dans le foie des souris et améliorait la façon dont leur corps métabolisait l’énergie.

Brocoli

Manger une variété de légumes entiers est utile pour les personnes atteintes de stéatose hépatique, et le brocoli est un légume qu’une personne atteinte de stéatose hépatique devrait sérieusement envisager d’inclure dans son alimentation. Une étude animale de 2016 publiée dans The Journal of Nutrition a révélé que la consommation à long terme de brocoli aidait à prévenir l’accumulation de graisse dans les foies murins. Les chercheurs doivent encore mener d’autres études impliquant des humains. Cependant, les premières recherches sur l’effet de la consommation de brocoli sur le développement de la maladie du foie gras semblent prometteuses.

Le thé vert

L’utilisation du thé à des fins médicinales est une pratique qui remonte à des milliers d’années. Le thé vert fournit plusieurs antioxydants, comme la catéchine. Les recherches suggèrent que ces antioxydants pourraient aiderTrusted Source à améliorer les symptômes de la maladie du foie gras.

Noix

Bien que tous les fruits à coque soient un excellent ajout à tout plan de régime, les noix sont particulièrement riches en acides gras oméga-3 et peuvent présenter des avantages pour les personnes atteintes de maladie du foie gras. Bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires, une étude de 2019 dans la revue Liver International a révélé qu’une consommation plus élevée de noix était significativement associée à des taux plus faibles de NAFLD.

Protéines de soja ou de lactosérum

Une revue 2019 dans la revue Nutrients a constaté que le soja et les protéines de lactosérum réduisaient l’accumulation de graisse dans le foie. Les résultats d’une étude de la revue ont montré que la graisse du foie a diminué de 20 % chez les femmes obèses qui ont mangé 60 grammes (g) de protéines de lactosérum chaque jour pendant 4 semaines. Les protéines de soja contiennent des antioxydants appelés isoflavones qui contribuent à améliorer la sensibilité à l’insuline et à réduire les graisses dans l’organisme.

Aliments et boissons à éviter

L’ajout d’aliments sains au régime alimentaire est un moyen de gérer la stéatose hépatique. Cependant, il est tout aussi important pour les personnes atteintes de cette maladie d’éviter ou de limiter leur consommation de certains autres aliments.

Sucre et sucres ajoutés

Les personnes atteintes de stéatose hépatique, doivent éviter ou limiter les sucres ajoutés. Ceux-ci peuvent contribuer à l’élévation du taux de sucre dans le sang et augmenter les graisses dans le foie.
Les fabricants ajoutent souvent du sucre aux bonbons, aux glaces et aux boissons sucrées comme les sodas et les boissons aux fruits. Les sucres ajoutés sont également présents dans les aliments emballés, les produits de boulangerie et même le café et le thé achetés en magasin. Éviter d’autres sucres, comme le fructose et le sirop de maïs, peut également contribuer à minimiser la graisse dans le foie.

L’alcool

La consommation excessive d’alcool est l’une des causes les plus courantes de maladies hépatiques aiguës et chroniques. L’alcool affecte le foie, contribuant à la stéatose hépatique et à d’autres pathologies, comme la cirrhose. Une personne atteinte de stéatose hépatique doit essayer de réduire sa consommation d’alcool ou de l’éliminer complètement de son alimentation.

 

Céréales raffinées

Les céréales transformées et raffinées sont présentes dans le pain blanc, les pâtes blanches et le riz blanc. Les producteurs retirent les fibres de ces grains hautement transformés, ce qui peut faire augmenter la glycémie lorsque le corps les décompose. Une étude de 2015 portant sur 73 adultes atteints de NAFLD a révélé que ceux qui consommaient moins de grains raffinés avaient un risque plus faible de syndrome métabolique, un groupe de facteurs de risque qui augmentent la probabilité de divers problèmes de santé. Les gens peuvent remplacer les grains raffinés par des pommes de terre, des légumineuses ou des substituts de blé entier et de grains entiers.

Aliments frits ou salés

Une trop grande quantité d’aliments frits ou salés est susceptible d’augmenter l’apport calorique et peut conduire une personne à développer l’obésité, une cause fréquente de la maladie du foie gras.
L’ajout d’épices et d’herbes aromatiques à un repas est un excellent moyen de parfumer les aliments sans ajouter de sel. Les gens peuvent aussi généralement faire cuire les aliments au four ou à la vapeur au lieu de les faire frire.

Viande

Un article de revue 2019 note que la consommation de graisses saturées augmente la quantité de graisse autour des organes, y compris le foie. Le bœuf, le porc et la charcuterie sont tous riches en graisses saturées. Une personne atteinte de stéatose hépatique essaie d’éviter ces aliments autant que possible. Les viandes maigres, le poisson, le tofu ou le tempeh peuvent les remplacer. Cependant, le poisson sauvage et gras peut être le meilleur choix, car il fournit également des acides gras oméga-3.

Modifications du mode de vie

La mise en œuvre de changements dans le mode de vie peut aider les personnes atteintes de la maladie du foie gras à réduire et à gérer leurs symptômes.

Voici quelques exemples de changements utiles :

Ajuster l’apport calorique

Pour les personnes atteintes, la perte de poids est la stratégie la plus importante. Une diminution de 5 % du poids corporel peut réduire la quantité de graisse dans le foie d’une personne. Une personne atteinte de NAFLD doit généralement manger entre 1 200 et 1 500 calories par jour ou réduire son apport quotidien de 500 à 1 000 calories pour obtenir des résultats. Cela dépend de la masse corporelle de la personne. La malnutrition étant un problème pour les personnes souffrant de stéatose la recherche suggère que l’apport calorique optimal pour les personnes atteintes de cette maladie est d’environ 2 000 calories par jour, incorporant environ 1,2 à 1,5 g de protéines par kilogramme de poids corporel. Le fait de prendre des repas plus petits et plus fréquents, avec des intervalles plus courts, peut améliorer l’absorption des aliments.

Être physiquement actif

L’exercice régulier est important pour tout le monde. Cependant, il présente des avantages supplémentaires pour les personnes atteintes de stéatose hépatique en termes de gestion des symptômes. Pratiquer au moins 150 à 300 minutes d’exercice aérobique modéré ou 75 à 150 minutes d’exercice vigoureux par semaine.

Voici quelques conseils pour devenir plus actif

utiliser un poste de travail debout
s’étirer tous les matins
marcher sur un tapis roulant
prendre les escaliers plutôt que l’ascenseur
jardiner

Ce sont toutes des façons simples d’augmenter le niveau d’activité tout au long de la journée sans avoir à prendre le temps de faire une séance d’entraînement complète.

Quand consulter un médecin ou un diététicien ?

Si le régime alimentaire et l’exercice physique n’ont pas l’effet désiré sur les symptômes de la stéatose hépatique, il faut envisager de consulter un médecin. Le médecin peut orienter la personne vers un nutritionniste pour l’aider à élaborer un plan de régime. Aucun médicament actuellement approuvé ne peut traiter la stéatose hépatique, mais des choix en matière de régime alimentaire et de mode de vie peuvent améliorer considérablement la situation.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -