Protégez votre coeur: mangez des noix

Noix, noisettes et cacahuètes confirment, dans une vaste analyse portant sur plus de 210.000 personnes, leur intérêt pour la santé cardiovasculaire. Et cela, à partir d’une portion de noix par semaine.

Les noix sont parfois boudées, en raison de leur richesse en graisse, donc en énergie, alors qu’elles recèlent également des nutriments intéressants. À une époque où le snacking se banalise et concerne souvent la consommation d’aliments sucrés, salés, et/ou avec des graisses saturées, les noix font figure d’aliment non transformé qui a de quoi séduire sur le plan nutritionnel.

Elles sont certes riches en graisses, mais celles-ci sont essentiellement de type insaturé, et s’accompagnent de nombreux nutriments et antioxydants intéressants. Les études ont par ailleurs montré que les mangeurs de noix ne sont pas plus gros, au contraire de ceux qui n’en mangent pas.

Pour 28 grammes de noix par jour

Cette nouvelle étude constitue la recherche la plus importante à ce jour, sur les relations entre différentes noix et arachides, et la santé cardiovasculaire. A noter que les arachides ne sont d’ailleurs pas au sens strict des noix, mais une légumineuse. Elles sont pourtant souvent regroupées avec elles.

L’étude porte sur 76.364 femmes de la Nurses’Health Study de 1980 à 2012, 92.946 femmes de la Nurses’Health Study II (de 1991 à 2013) et 41.526 hommes de la Health Professionals Follow-Up Study (de 1986 à 2012). La consommation de noix a été évaluée au début du suivi, et actualisée tous les 4 ans.

Les résultats montrent que la consommation d’une portion, soit 28 g, à raison de 5 fois ou plus par semaine, est associée à une réduction du risque de maladies cardiovasculaire de 14% et du risque de maladie coronarienne de 20%, par rapport à ceux qui n’en mangent pas ou pratiquement pas.

Mangez des noix, vivez plus longtemps

À un niveau de détail plus poussé, l’analyse révèle que la consommation de cacahuètes et de noisettes, à raison d’au moins 2 fois par semaine, est associée à un risque cardiovasculaire réduit de 13%, et un risque coronarien réduit de 19%.

L’effet le plus spectaculaire apparaît cependant pour les noix, pour lesquelles une consommation d’au moins une portion hebdomadaire est associée à un risque cardiovasculaire diminué de 15% et un risque coronarien réduit de 23%. À noter que le beurre de cacahuète ne dégage aucun effet statistiquement significatif.

Cette étude publiée dans le Journal of the American College of Cardiolgy est accompagnée d’un éditorial dont le titre résume le propos: «Eat Nuts, Live Longer».

Source

Guasch-Ferré M. et al Nut Consumption and Risk of Cardiovascular Disease Journal of the American College of Cardiology, 70(20): 2519-2532.

 

Marie Desange est journaliste santé, passionnée tant par les dernières recherches en scientifiques en nutrition, neurosciences et bien être que par les nouvelles approches de santé qui ne sont pas encore passées par le filtre des études scientifiques, mais qui marchent.Ostéopathie, chiropractie, acupuncture, neuro-feedback, méditation, aromathérapie, homéopathie, médecine chinoise ou Indienne (Ayurveda), shiastu, soins énergétiques, techniques corporelles ou thérapies psychologiques, toutes ces disciplines méritent d’être mises en avant pour que les lecteurs puissent être bien informés et faire leur choix sur ce qui peut les aider.De plus, la pratique journalistique lui permet de rencontrer toujours plus d’acteurs de ces nouvelles approches et de sélectionner ceux qui ont une particularité et une réelle maîtrise de ce qu’ils proposent. Les soins complémentaires et les nouvelles approches de santé doivent être rigoureux et sans danger pour les personnes qui se tournent vers elles. Avec le temps et l’expérience, Marie sait sélectionner ce qui peut apporter, selon les cas, de vrais bénéfices pour le mieux être des personnes qui le recherchent. `Journaliste pour le journal on-line pressesante.com, Marie a encore plein de supers sujets sous le coude à vous proposer, que vous ne lirez pas ailleurs.