ActualitéTechniques physique

Protéger simplement la santé de son coeur et de son cerveau en même temps

Beaucoup d’adultes ne font aucune activité physique, à part ce dont ils ont besoin pour passer la journée. Et en vieillissant, de plus en plus d’entre nous cessent de bouger. Près de 23 % des adultes âgés de 18 à 44 ans sont sédentaires. Pour les 65 ans et plus, ce chiffre est d’environ 32 %. Si vous savez probablement que l’inactivité à long terme affaiblit vos os et vos muscles, vous ne réalisez peut-être pas qu’elle peut aussi endommager votre cœur et votre cerveau. Cela augmente les risques de démence et de maladies cardiaques, entre autres, et peut entraîner une mort précoce.

Mais les recherches suggèrent que faire de l’exercice peut aider à maintenir ces organes en bonne santé et à retarder ou prévenir leur déclin. Et si vous transpirez régulièrement pendant plusieurs années ? C’est encore mieux. Tout ce qui augmente votre activité générale peut vous éviter la sédentarité, ainsi que les problèmes cardiaques et cognitifs qui peuvent en découler.

Les bienfaits de l’exercice pour le cœur

Au fur et à mesure que l’on avance dans l’âge moyen, le cœur commence à s’affaiblir progressivement. Ses parois deviennent plus épaisses et moins souples, et vos artères deviennent plus rigides. Cela augmente votre risque d’hypertension et d’autres problèmes cardiaques, y compris l’infarctus et l’insuffisance cardiaque. Et si vous êtes sédentaire, ce risque augmente encore plus.
Lorsque vous faites de l’exercice, votre cœur bat plus vite, ce qui augmente la circulation sanguine et fournit à votre corps l’oxygène nécessaire. Plus vous faites de l’exercice, plus votre cœur se renforce et plus vos vaisseaux sanguins deviennent élastiques. Cela vous aide à maintenir une pression sanguine plus basse et diminue vos chances de développer de nombreux problèmes cardiovasculaires.

C’est l’exercice d’aérobic (aussi appelé cardio) qui fait vraiment l’affaire. Les recherches suggèrent qu’un entraînement cardio régulier, modéré ou vigoureux à long terme peut être le plus utile. Bien que toute activité physique favorise une bonne santé cardiaque. Cela peut aller de la course à pied au vélo en passant par l’aviron. Bref, tout ce qui peut accélérer le rythme cardiaque.

La mise en forme est également bénéfique pour le cœur d’autres façons, en aidant à neutraliser les facteurs de risque liés aux maladies cardiaques. L’exercice est associé à :

– Une réduction de l’inflammation
– Une augmentation du HDL (le « bon » cholestérol) et une diminution du LDL (le « mauvais » cholestérol)
– Maintenir un poids sain et lutter contre l’obésité
– Améliorer la santé cardiaque, quel que soit l’âge. Par exemple

Dans le cadre d’une étude publiée dans le numéro d’août 2018 du Journal of the American Heart Association, les chercheurs ont donné des capteurs de rythme cardiaque et de mouvement à 1 600 volontaires britanniques âgés de 60 à 64 ans. Au bout de cinq jours, ils ont constaté que les personnes plus actives avaient moins d’indicateurs de maladie cardiaque dans le sang. Pas mal en si peu de temps.

Comment l’exercice physique est bénéfique pour le cerveau

Ce qui est bon pour le cœur est généralement bon pour l’esprit. Transpirer régulièrement peut améliorer la santé du cerveau de plusieurs façons.

Tout d’abord, l’exercice est lié à une amélioration de la cognition. Ce qui comprend une meilleure mémoire, une meilleure attention et de meilleures fonctions exécutives. Comme le contrôle des émotions et l’accomplissement de tâches. Il peut également améliorer la rapidité avec laquelle vous traitez et réagissez aux informations, ainsi que votre capacité à tirer parti de vos connaissances et expériences passées.

Le fait d’être physiquement actif est également lié à un déclin cognitif plus lent lié à l’âge. Nous perdons progressivement nos capacités de réflexion, de concentration et de mémoire avec le temps. En d’autres termes si vous aimez l’endroit où vous êtes, il est bon de continuer à faire de l’exercice car cela peut au moins vous aider à conserver votre fonction cognitive actuelle.

L’exercice peut aider à prévenir ou à retarder la démence, y compris la maladie d’Alzheimer. Par exemple, un article paru en 2017 dans The Journals of Gerontology : Biological Sciences a révélé que l’activité était associée à un risque moindre de maladie d’Alzheimer à terme. Le lien était plus fort pour les personnes qui faisaient volontairement de l’exercice pendant leur temps libre, plutôt que pour celles qui avaient un emploi physiquement actif. Cela suggère que les bénéfices mentaux peuvent dépendre de l’activité choisie, en plus du temps que vous y consacrez.

Comment l’exercice physique fait-il tout cela ? On pense que l’exercice physique améliore la circulation sanguine et l’apport d’oxygène au cerveau, ce qui l’aide à mieux fonctionner. Certaines recherches indiquent qu’il prévient le rétrécissement de l’hippocampe, la partie du cerveau essentielle à l’apprentissage et à la mémorisation des choses. Les experts pensent également qu’il stimule l’activité chimique dans le cerveau, ce qui pourrait contribuer à une meilleure cognition.

Enfin, l’exercice physique peut contribuer à réduire les risques de développer d’autres affections liées à la démence, notamment les maladies cardiovasculaires.

Quand pouvez-vous commencer ?

Quel que soit votre âge, vous pouvez tirer profit de l’exercice physique. Il y a des preuves qui suggèrent que faire de l’exercice plus vigoureux plus tôt dans la vie est plus bénéfique. Mais il n’est jamais trop tard pour commencer. Car tout le monde a intérêt à faire une sorte d’activité physique.

En plus de ses bienfaits pour le cœur et le cerveau, l’exercice physique :

-Stimule l’humeur et l’énergie
-Aide à prévenir les blessures
-Réduit le risque d’autres maladies liées au vieillissement, comme l’arthrite
-Vous aide à rester indépendant

En matière d’exercice, gardez en tête que les adultes doivent faire 150 minutes ou plus d’activité aérobique d’intensité modérée ou 75 minutes d’activité aérobique d’intensité vigoureuse chaque semaine. L’idéal serait de l’étaler sur plusieurs jours. Les activités cardio-vasculaires comme la marche, le vélo, la natation, le jardinage et la danse sont de bonnes options pour les personnes âgées.

Votre programme doit également comprendre un entraînement de force, ainsi que des mouvements d’équilibre et de souplesse. Pensez au yoga ou au tai-chi. Ils peuvent vous aider à rester mobile et à réduire les blessures, en particulier celles dues aux chutes, qui sont souvent catastrophiques pour la santé des personnes âgées.

L’activité physique peut s’intégrer facilement dans votre quotidien

Et n’oubliez pas : Même s’il ne s’agit que d’une courte marche, tout effort est préférable à l’absence d’effort. Prendre des mesures pendant la journée pour faire des activités physiques ou du mouvement peut être tout aussi bénéfique que si vous vous inscriviez dans une salle de sport. Pour commencer, des mouvements simples comme monter des marches ou se garer plus loin de son bureau pour pouvoir faire quelques pas supplémentaires sont parfait.

Demandez-vous sincèrement…c’est à vous de décider si le fait de vous planter sur le canapé vaut la peine pour la santé à long terme de votre cerveau et de votre cœur…

 

Articles similaires