Prise de probiotiques: réduction du tour de taille, du poids et de l’IMC

Certains probiotiques, généralement des bactéries bénéfiques,peuvent aider à perdre du poids, mais que dit la science ? Dans ce dossier consacré à la nutrition honnête, nous enquêtons.

Les probiotiques sont parmi les compléments alimentaires les plus populaires sur le marché. Ils ont des liens avec toute une série de bienfaits pour la santé, notamment l’amélioration de la santé intestinale et le renforcement de la fonction immunitaire.
Certaines recherches suggèrent également que les probiotiques peuvent avoir un effet sur la perte de poids Ce dossier spécial traite des récentes découvertes scientifiques relatives aux probiotiques et au poids corporel.

Que sont les probiotiques ?

Commençons par une définition, les probiotiques sont « des micro-organismes vivants qui, lorsqu’ils sont administrés en quantités adéquates, confèrent un bénéfice pour la santé de l’hôte ».Certains aliments contiennent naturellement des probiotiques. Tandis que certains fabricants ajoutent des doses concentrées à d’autres aliments.

Les compléments probiotiques contiennent de fortes doses de bactéries vivantes, généralement des Lactobacilles et des Bifidobactéries, qui peuvent contribuer à améliorer la composition des bactéries intestinales du côlon et favoriser la santé. La recherche sur les effets des probiotiques sur la santé a connu un essor considérable au cours des 20 dernières années, tout comme les ventes de compléments probiotiques.Cela s’explique par les nombreux liens entre les probiotiques et les divers bienfaits pour la santé.
Même si les scientifiques continuent d’étudier le fonctionnement des probiotiques dans l’organisme, la recherche a montré qu’ils jouent un rôle dans l’amélioration de la fonction immunitaire, la diminution de l’inflammation et l’impact positif sur le fonctionnement du système nerveux.
De plus, un article paru en 2020 suggère que les probiotiques pourraient être un traitement potentiel pour le surpoids et l’obésité.

Microbiome intestinal et poids corporel: un lien mis en évidence

Les chercheurs ont identifié une relation entre le microbiome de l’intestin, un terme qui désigne l’ensemble de l’habitat de l’intestin, y compris les micro-organismes, tels que les bactéries, leurs génomes (gènes) et leur environnement et le poids corporel.
Plus de 1 000 types de bactéries, dont les Bacteroidetes, Firmicutes, Actinobacteria, Fusobacteria, Verrucomicrobia, Proteobacteria et Cyanobacteria, peuplent les intestins. Ces bactéries remplissent des fonctions qui ont un impact sur la santé en général. La perturbation de la composition bactérienne peut entraîner des effets néfastes sur la santé, y compris des maladies.

Par exemple, les chercheurs postulent que les modifications de la composition des bactéries intestinales peuvent contribuer à la surcharge pondérale et à l’obésité de plusieurs façons. Notamment en augmentant la résistance à l’insuline, l’inflammation et le stockage des graisses. Il est important de noter que la recherche dans ce domaine est en cours, et que les scientifiques ne savent toujours pas exactement comment les bactéries intestinales modifiées contribuent à l’obésité. Cependant, des études ont montré que les personnes en surpoids et obèses ont une composition en bactéries intestinales différente de celle des personnes qui ne sont pas en surpoids. Certaines études ont montré que les personnes obèses ont un ratio plus élevé de Firmicutes par rapport aux bactéries Bacteroidetes dans leur intestin. Selon deux articles, les altérations des bactéries intestinales causées par l’utilisation d’antibiotiques sont également liées à la prise de poids.

Les probiotiques: réduction du tour de taille, du poids et de l’IMC

Bien que les recherches soient en cours, des études ont montré que la supplémentation en probiotiques peut favoriser la perte de poids et empêcher la prise de poids chez l’homme. Une revue systématique et une méta-analyse de 2018, comprenant douze essais contrôlés randomisés et 821 participants, ont montré que les personnes ayant reçu une supplémentation en probiotiques ont obtenu des réductions plus importantes du poids corporel, du tour de taille, de la graisse corporelle et de l’IMC que les groupes de contrôle.

Les participants qui ont reçu des doses plus élevées de probiotiques et ceux qui ont reçu une seule souche plutôt que plusieurs souches de probiotiques ont constaté une plus grande perte de graisse corporelle.

Une revue systématique et une méta-analyse de 2019, qui a inclus 105 articles et 6 826 participants, a également constaté que le traitement par probiotiques entraînait une réduction de la graisse corporelle, du tour de taille et de l’IMC.

L’étude a révélé que la plupart de ces améliorations résultaient de traitements contenant des bifidobactéries (B. breve, B. longum), le Streptococcus salivarius subsp. thermophilus et des lactobacilles (L. acidophilus, L. casei, et L. delbrueckii).

De plus, certaines recherches suggèrent que les probiotiques pourraient aider à protéger contre la prise de poids. Une petite étude réalisée en 2015 auprès de 20 hommes non obèses a montré que les hommes ayant pris un complément avec le probiotique multi-souches VSL#3 ont gagné moins de poids et de graisse corporelle en suivant un régime hypercalorique et riche en graisses pendant 4 semaines que les hommes ayant pris un placebo.

Comment les probiotiques font perdre du poids

Les chercheurs pensent que les probiotiques peuvent favoriser la perte de poids en :

– en augmentant la quantité de bactéries productrices d’acides gras à chaîne courte, qui augmentent l’oxydation des acides gras et diminuent le stockage des graisses

– diminuer l’inflammation en réduisant l’abondance des producteurs de lipopolysaccharides

– influencer l’appétit et le métabolisme

– réduire l’accumulation de graisses

– la régulation des gènes pro-inflammatoires

– améliorer la sensibilité à l’insuline

Les recherches indiquent que le microbiome influence le poids corporel, et certaines études ont établi un lien entre la supplémentation en probiotiques et la diminution de la graisse corporelle, du tour de taille et de l’IMC.

Sources

 

https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1002/oby.21230

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6475231/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7333005/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6425910/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7465252/