Prévention du cancer : les 7 meilleurs conseils pour réduire votre risque

Préoccupé par la prévention du cancer ? Prenez les choses en main en apportant des changements tels qu’une alimentation saine et des dépistages réguliers.

Vous avez probablement entendu des rapports contradictoires sur la prévention du cancer. Parfois, un conseil spécifique de prévention du cancer recommandé dans une étude est déconseillé dans une autre. Souvent, les connaissances sur la prévention du cancer sont encore en évolution. Cependant, il est bien connu que vos chances de développer un cancer dépendent des choix que vous faites en matière de mode de vie.

Si vous souhaitez prévenir le cancer, sachez que de simples changements dans votre mode de vie peuvent faire la différence.

Voici quelques conseils pour prévenir le cancer.

1. Ne consommez pas de tabac

L’usage de n’importe quel type de tabac vous met sur la voie du cancer. Le tabagisme a été associé à divers types de cancer, notamment le cancer du poumon, de la bouche, de la gorge, du larynx, du pancréas, de la vessie, du col de l’utérus et des reins. Même si vous ne consommez pas de tabac, l’exposition à la fumée secondaire peut augmenter votre risque de cancer du poumon.

Éviter de fumer, ou décider d’arrêter de fumer, est un élément important de la prévention du cancer. Si vous avez besoin d’aide pour arrêter de fumer, demandez à votre médecin des informations sur les produits pour arrêter de fumer.

2. Manger sainement

Bien que le fait de faire des choix sains à l’heure des repas ne puisse garantir la prévention du cancer, il peut réduire votre risque. Prenez connaissance de ces lignes directrices :

– Mangez beaucoup de fruits et de légumes.

Basez votre alimentation sur des fruits, des légumes et d’autres aliments d’origine végétale, tels que les céréales complètes et les haricots.

– Évitez l’obésité.

Mangez plus léger et plus maigre en choisissant moins d’aliments riches en calories, notamment des sucres raffinés et des graisses d’origine animale.

– Si vous choisissez de boire de l’alcool, faites-le avec modération.

Les risques de divers types de cancer, notamment du sein, du côlon, des poumons, des reins et du foie, augmentent avec la quantité d’alcool que vous consommez. La durée de votre consommation régulière joue aussi même avec des alcool peu titrés.

– Limitez la consommation de viandes transformées.

Un rapport du Centre international de recherche sur le cancer, l’agence de lutte contre le cancer de l’Organisation mondiale de la santé, a conclu que la consommation de grandes quantités de viande transformée peut légèrement augmenter le risque de certains types de cancer.
En outre, les femmes qui suivent un régime méditerranéen complété par de l’huile d’olive extra-vierge et des noix mélangées pourraient avoir un risque réduit de cancer du sein. Le régime méditerranéen est principalement axé sur les aliments d’origine végétale, tels que les fruits et légumes, les céréales complètes, les légumineuses et les noix. Les personnes qui suivent le régime méditerranéen préfèrent les graisses saines, comme l’huile d’olive, au beurre et au poisson plutôt qu’à la viande rouge.

3. Maintenir un poids sain et être physiquement actif

Le maintien d’un poids sain pourrait réduire le risque de divers types de cancer, notamment le cancer du sein, de la prostate, du poumon, du côlon et du rein.

L’activité physique compte aussi. En plus de vous aider à contrôler votre poids, l’activité physique peut, à elle seule, réduire le risque de cancer du sein et du côlon.
Les adultes qui pratiquent une activité physique, quelle qu’en soit la quantité, en tirent certains avantages pour leur santé. Mais pour des bienfaits substantiels sur la santé, efforcez-vous de pratiquer au moins 150 minutes par semaine d’activité aérobie modérée ou 75 minutes par semaine d’activité aérobie vigoureuse. Vous pouvez également combiner une activité modérée et une activité vigoureuse. En règle générale, intégrez au moins 30 minutes d’activité physique dans votre routine quotidienne, et si vous pouvez en faire plus, encore mieux.

4. Protégez-vous du soleil

Le cancer de la peau est l’un des types de cancer les plus courants…et l’un des plus faciles à prévenir. Essayez ces conseils :

– Évitez le soleil de midi.

Restez à l’abri du soleil entre 10 heures et 16 heures, lorsque les rayons du soleil sont les plus forts.

– Restez à l’ombre. Lorsque vous êtes à l’extérieur, restez à l’ombre autant que possible. Des lunettes de soleil et un chapeau à large bord vous aideront aussi.

– Couvrez les zones exposées. Portez des vêtements amples et bien ajustés qui couvrent le plus possible votre peau. Optez pour des couleurs claires ou sombres, qui réfléchissent davantage les rayons ultraviolets que les pastels ou le coton blanchi.

– Ne lésinez pas sur l’écran solaire. Utilisez un écran solaire à large spectre d’au moins 30, même par temps nuageux. Appliquez généreusement la crème solaire et renouvelez l’application toutes les deux heures, ou plus souvent si vous vous baignez ou si vous transpirez.

– Évitez les centres de bronzage et les lampes solaires. Ils sont tout aussi nocifs que la lumière naturelle du soleil.

5. Faites-vous vacciner

La prévention du cancer comprend la protection contre certaines infections virales. Parlez à votre médecin de la vaccination contre :

– L’hépatite B.

L’hépatite B peut augmenter le risque de développer un cancer du foie. Le vaccin contre l’hépatite B est recommandé pour certains adultes à haut risque, tels que les adultes sexuellement actifs mais qui ne sont pas dans une relation mutuellement monogame, les personnes atteintes d’infections sexuellement transmissibles, les personnes qui utilisent des drogues par voie intraveineuse, les hommes qui ont des relations sexuelles avec d’autres hommes

– Virus du papillome humain (VPH). Le HPV est un virus sexuellement transmissible

6. Éviter les comportements à risque

Une autre tactique efficace de prévention du cancer consiste à éviter les comportements à risque qui peuvent entraîner des infections qui, à leur tour, peuvent augmenter le risque de cancer. Par exemple :

– Pratiquer des relations sexuelles protégées. Limitez le nombre de vos partenaires sexuels et utilisez un préservatif lorsque vous avez des relations sexuelles. Plus vous avez de partenaires sexuels au cours de votre vie, plus vous risquez de contracter une infection sexuellement transmissible, comme le VIH ou le VPH. Les personnes atteintes du VIH ont un risque plus élevé de cancer de l’anus, du foie et des poumons. Le HPV est le plus souvent associé au cancer du col de l’utérus, mais il peut également augmenter le risque de cancer de l’anus, du pénis, de la gorge, de la vulve et du vagin.

– Ne partagez pas d’aiguilles. Partager des aiguilles avec des personnes qui consomment des drogues par voie intraveineuse peut entraîner la transmission du VIH, ainsi que de l’hépatite B et de l’hépatite C. Ce qui peut augmenter le risque de cancer du foie. Si vous êtes préoccupé par l’abus de drogues ou la toxicomanie, demandez une aide professionnelle.

7. Recevez des soins médicaux réguliers

Des auto-examens et des dépistages réguliers de différents types de cancer: comme les cancers de la peau, du côlon, du col de l’utérus et du sein, peuvent augmenter vos chances de découvrir un cancer à un stade précoce. Lorsque le traitement a le plus de chances de réussir. Demandez à votre médecin quel est le meilleur calendrier de dépistage du cancer pour vous.