Prévention du cancer du sein : 6 éléments clés pour réduire drastiquement votre risque

La prévention du cancer du sein commence par des habitudes saines, telles que la limitation de l’alcool et la pratique d’une activité physique. Voici ce que vous pouvez faire pour réduire votre risque de cancer du sein.

Recevez gratuitement chaque jour et en avant première notre actualité santé 

Adresse e-mail non valide

Si vous craignez de développer un cancer du sein, vous vous demandez peut-être s’il existe des mesures que vous pouvez prendre pour aider à prévenir le cancer du sein. Certains facteurs de risque, tels que les antécédents familiaux, ne peuvent être modifiés. Cependant, vous pouvez modifier votre mode de vie pour réduire votre risque.

Que puis-je faire pour favoriser au mieux ma prévention du cancer du sein?

Les recherches montrent que les changements de mode de vie peuvent réduire le risque de cancer du sein, même chez les femmes à haut risque. Pour réduire votre risque :

1 Limitez votre consommation d’alcool

Plus vous buvez d’alcool, plus vous risquez de développer un cancer du sein. La recommandation générale, basée sur des recherches sur l’effet de l’alcool sur le risque de cancer du sein, est de se limiter à un seul verre par jour, car même de petites quantités augmentent le risque.

2 Maintenez un poids sain

Si votre poids est sain, efforcez-vous de le maintenir. Si vous devez perdre du poids, demandez à votre médecin quelles sont les stratégies saines pour y parvenir. Réduisez le nombre de calories que vous consommez chaque jour et augmentez lentement la quantité d’exercice.

3 Soyez actif physiquement

L’activité physique peut vous aider à maintenir un poids sain, ce qui contribue à prévenir le cancer du sein. La plupart des adultes en bonne santé devraient viser au moins 150 minutes d’activité aérobie modérée par semaine ou 75 minutes d’activité aérobie vigoureuse par semaine. En plus, visez un entraînement musculaire au moins deux fois par semaine.

4 Allaitement maternel

L’allaitement maternel peut jouer un rôle dans la prévention du cancer du sein. Plus vous allaitez longtemps, plus l’effet protecteur est important.

5 Limitez l’hormonothérapie post-ménopausique

L’hormonothérapie combinée peut augmenter le risque de cancer du sein. Discutez avec votre médecin des risques et des avantages de l’hormonothérapie. Vous pourriez être en mesure de gérer vos symptômes avec des thérapies et des médicaments non hormonaux. Si vous décidez que les avantages de l’hormonothérapie à court terme l’emportent sur les risques, utilisez la dose la plus faible qui vous convient. Continuez à demander à votre médecin de surveiller la durée de votre traitement hormonal.

6 Évitez l’exposition aux radiations et à la pollution de l’environnement

Les méthodes d’imagerie médicale, telles que la tomographie informatisée, utilisent des doses élevées de radiations. Bien que des études supplémentaires soient nécessaires, certaines recherches suggèrent un lien entre le cancer du sein et l’exposition cumulative aux radiations au cours de votre vie. Réduisez votre exposition en ne faisant passer ces tests qu’en cas d’absolue nécessité.

Une alimentation saine peut-elle aider à la prévention du cancer du sein

Une alimentation saine peut réduire le risque de certains types de cancer, ainsi que le diabète, les maladies cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux. Par exemple, les femmes qui suivent un régime méditerranéen complété par de l’huile d’olive extra-vierge et des noix mélangées pourraient avoir un risque réduit de cancer du sein. Le régime méditerranéen est principalement axé sur les aliments d’origine végétale. Tels que les fruits et légumes, les céréales complètes, les légumineuses et les noix. Les personnes qui suivent le régime méditerranéen préfèrent les graisses saines, comme l’huile d’olive, au beurre et mangent du poisson plutôt que de la viande rouge.

Le maintien d’un poids santé est également un facteur clé dans la prévention du cancer du sein.

Existe-t-il un lien entre les pilules contraceptives et le cancer du sein ?

Il est prouvé que la contraception hormonale, qui comprend les pilules contraceptives et les stérilets qui libèrent des hormones, augmente le risque de cancer du sein. Mais ce risque est considéré comme très faible. Il diminue après l’arrêt des contraceptifs hormonaux. Une étude récente qui a montré une association entre l’utilisation de contraceptifs hormonaux et le cancer du sein a déterminé qu’un cancer du sein supplémentaire pouvait être attendu pour 7 690 femmes qui utilisent des contraceptifs hormonaux pendant au moins un an.

Discutez de vos options contraceptives avec votre médecin. Considérez également les avantages de la contraception hormonale, tels que le contrôle des saignements menstruels, la prévention d’une grossesse non désirée et la réduction du risque d’autres cancers. Notamment le cancer de l’endomètre et le cancer des ovaires.

Que puis-je faire d’autre pour la prévention du cancer du sein

Soyez vigilante quant à la détection du cancer du sein. Si vous remarquez des changements dans vos seins, comme une nouvelle grosseur ou des modifications de la peau, consultez votre médecin. Demandez également à votre médecin quand commencer les mammographies et autres dépistages en fonction de vos antécédents personnels.

sources

Breast cancer prevention. Patient Version. National Cancer Institute

Diet and physical activity: What’s the cancer connection? American Cancer Society. 

Mørch LS, et al. Contemporary hormonal contraception and the risk of breast cancer. The New England Journal of Medicine. 2017;377:2228.

Schwingshackl L, et al. Adherence for Mediterranean diet and risk of cancer: An updated systematic review and meta-analysis. Nutrients. 2017;9:1063.

Recevez gratuitement chaque jour et en avant première notre actualité santé 

Adresse e-mail non valide

Recevez gratuitement chaque jour et en avant première notre actualité santé 

Adresse e-mail non valide