Prévenir les troubles de coagulation sanguine grâce à la vitamine K.

La vitamine K est un nutriment essentiel qui contribue dans l’accomplissement de nombreuses fonctions de votre organisme. La vitamine K aide votre corps à guérir les blessures, à maintenir vos vaisseaux sanguins et vos os en bonne santé. Comme elle peut participer à la prévention des fractures (os cassés), en particulier chez les femmes après la ménopause.

Les avantages de la vitamine K.

La vitamine K est un facteur important en ce qui concerne la santé des os et le traitement des plaies. Elle permet de produire les protéines nécessaires à la santé osseuse et à la coagulation sanguine.

En outre, la vitamine K travaille en équipe avec ses consœurs pour maintenir le bon développement et fonctionnement de l’organisme. À titre d’exemple, Elle travaille avec la vitamine D pour s’assurer que le calcium trouve son chemin vers les os afin de les aider à se développer correctement.

La vitamine K faisant partie intégrante de la santé osseuse. Il est donc évident de penser qu’elle peut être utilisée pour traiter certains problèmes osseux. Des recherches menées par l’université du Wisconsin-Green Bay ont montré que la vitamine K a un effet positif sur la densité minérale osseuse et diminue le risque de fracture.

Les avantages de la vitamine K pour la santé qui ont été repérés, mais non prouvés scientifiquement comprennent la protection contre les maladies cardiaques, le cancer de la prostate et la maladie d’Alzheimer.

Quels sont vos besoins journaliers en vitamine K ?

L’organisme a besoin d’une petite quantité de vitamine K chaque jour pour fonctionner correctement. L’apport journalier recommandé (AJR) en vitamine K est de 120 microgrammes (mcg) pour les adultes.

Cependant, certaines personnes peuvent avoir besoin de plus ou moins de vitamine K en fonction de leur âge, de leur état de santé et d’autres facteurs. Par exemple, les femmes enceintes et les femmes qui allaitent ont besoin de 10 mcg supplémentaires de vitamine K par jour. Pour ceux qui prennent, certains médicaments, comme les anticoagulants, peuvent également avoir besoin d’augmenter leur apport.

À côté d’une alimentation riche en cette vitamine, il existe une variété de suppléments à prendre avec modération. Si vous avez des questions sur votre apport en vitamine K, parlez-en à votre médecin.

Comment savoir si vous avez le taux de vitamine K dans les normes ?

La vitamine K est un nutriment important qui aide à prévenir les troubles de coagulation sanguine. Sans suffisamment de vitamine K, une personne peut saigner excessivement, même à la suite d’une blessure légère. Comme les taux de vitamine K peuvent varier d’une personne à l’autre, il est important de faire une analyse de sang pour vérifier votre taux si vous êtes inquiet.

Votre médecin peut aussi vous aider à interpréter vos résultats et à déterminer si votre taux se situe dans la fourchette normale. En général, la plupart des gens n’ont pas besoin de prendre un supplément de vitamine K, sauf s’ils souffrent d’un problème de santé qui affecte leur capacité à absorber les nutriments des aliments. Toutefois, si vous prenez certains médicaments ou si vous avez subi une intervention chirurgicale, vous risquez d’avoir un faible taux de vitamine K. Dans ce cas, vous devriez consulter votre médecin pour savoir si vous devez prendre un supplément.

Où pouvez-vous trouver la vitamine K ?

Bien que notre organisme produise une partie de cette vitamine, il est primordial de consommer des aliments riches en vitamine K pour l’aider à se nourrir et à conserver son bon fonctionnement.

On la trouve dans une variété d’aliments. Notamment les légumes verts à feuilles, les choux de Bruxelles, le brocoli, le chou et les pois. Les produits laitiers tels que le lait et le yaourt sont également de bonnes sources de vitamine K.

Il existe de nombreux types de fruits riches en vitamine K. Parmi les plus populaires, citons les oranges, les pamplemousses, les bananes, les fraises, les kiwis, les mûres et les framboises. Aussi dans certaines céréales pour petit-déjeuner et dans les huiles végétales, comme l’huile de colza et de soja. Vérifiez les étiquettes pour connaître la quantité de vitamine K contenue dans un produit avant de l’acheter.

Comme étant une vitamine liposoluble, la vitamine K pourrait mieux être absorbée lorsqu’elle est consommée avec de la graisse. Préparer les aliments riches en cette vitamine avec une petite quantité de graisse ou d’huile pour profiter de ses bénéfices.

Avez-vous réellement besoin d’un supplément de vitamine K ?

Non. La majorité des personnes consomment un apport suffisant en vitamine K par le biais de leur alimentation. La prise de suppléments peut être bénéfique aux personnes dont le taux de vitamine K est faible à cause d’un régime peu riche en légumes à feuilles vertes. Comme la quantité de vitamine K contenue dans les suppléments est beaucoup plus élevée que celle que l’on trouve dans les aliments. Il est envisageable de parler à votre médecin ou à votre professionnel de santé avant de commencer à prendre un supplément.

Que se passe-t-il dans le cas d’une carence en vitamine K ?

La carence en vitamine K peut être causée par certaines maladies, comme la maladie cœliaque ou la maladie de Crohn, qui rendent difficile l’absorption des nutriments par l’organisme. Elle peut également être causée par la prise de certains médicaments, comme les anticoagulants ou les antibiotiques.

Le manque en vitamine K peut entraîner des risques majeurs allant jusqu’au décès. Les premiers symptômes d’une carence en vitamine K sont des ecchymoses faciles, des saignements de nez et des selles sanglantes. C’est pourquoi, il est fondamental d’établir un bilan de santé chaque année.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -