Prévenir et traiter le mal des transports chez les enfants

Le mal des transports, nous le connaissons tous. Nous l’avons éprouvé étant enfant ou le voyons chez nos propres enfants. Pas drôle, de quoi gâcher le voyage vers les jours heureux des vacances. Le mal des transports se produit lorsque le cerveau reçoit des informations contradictoires provenant des oreilles internes, des yeux et des nerfs des articulations et des muscles.

Imaginez un jeune enfant assis bas sur le siège arrière d’une voiture sans pouvoir voir par la fenêtre, ou un enfant plus âgé lisant un livre dans la voiture. L’oreille interne de l’enfant sentira le mouvement, mais ses yeux et son corps ne le sentiront pas. Il peut en résulter des maux d’estomac, des sueurs froides, de la fatigue, une perte d’appétit ou des vomissements.

On ne sait pas très bien pourquoi le mal des transports affecte certains enfants plus que d’autres. Bien que le problème ne semble pas toucher la plupart des nourrissons et des jeunes enfants, les enfants âgés de 2 à 12 ans sont particulièrement sensibles.

Prévenir le mal des transports chez les enfants, quelques stratégies

Réduire l’apport sensoriel

Encouragez votre enfant à regarder des choses en dehors de la voiture plutôt que de se concentrer sur des livres, des jeux ou des écrans. Si votre enfant fait la sieste, il peut être utile de voyager pendant la sieste.

Planifiez soigneusement les repas avant le voyage

Ne donnez pas à votre enfant un gros repas juste avant ou pendant le voyage en voiture. Si le voyage est long ou si votre enfant a besoin de manger, donnez-lui une petite collation fade, comme des biscuits secs et une petite boisson, avant de partir.

Prévoyez une ventilation

Une ventilation adéquate peut aider à prévenir le mal des transports. Ouvrez en grand sa fenêtre.

Offrez des distractions

Si votre enfant est sujet au mal des transports, essayez de le distraire pendant les trajets en voiture en lui parlant, en écoutant de la musique ou en lui chantant des chansons.

Une goutte d’huile essentielle de menthe poivrée

L’huile essentielle de menthe poivrée est anti-nauséeuse. Dès les premières plaintes de l’enfant ou avant le voyage, donnez-lui une goutte de cette HE sur la langue. Les symptômes devraient vite disparaître.

Si votre enfant commence à développer des symptômes importants du mal des transports, arrêtez la voiture dès que possible et laissez votre enfant sortir et marcher ou s’allonger sur le dos pendant quelques minutes en fermant les yeux. Placer un linge frais sur le front de votre enfant peut également être utile.

Si ces conseils ne vous aident pas ou si le mal des transports de votre enfant rend les voyages difficiles, consultez le médecin de votre enfant pour connaître les autres possibilités.