Actualité

Pr Raoult: « Mais pourquoi interdire le remboursement de l’homéopathie? « 

Dans son allocution hebdomadaire sur la chaine You Tube de l’IHU Marseille, dont le thème de ce mardi 30 Mars est « l’obsolescence programmée des médicaments », le professeur Raoult a fait un aparté inattendu sur l’homéopathie. Cela témoigne pour le moins d’une vraie ouverture d’esprit de la part de ce grand scientifique et mieux, d’un véritable esprit scientifique qui constate avant de condamner.

Son propos introductif commence par un constat sociétal sur les biens de consommation. Nous sommes dans l’ère des produits de consommation dont la durée de fonctionnement est volontairement bridée par les fabricants. C’est ce qu’on appelle : l’obsolescence programmée. Un téléphone doit avoir une durée de vie limitée pour inciter au rachat d’un neuf le plus tôt possible, par exemple. Bon, rien de nouveau sous le soleil.

Mais là où le bât blesse pour le Pr Raoult, c’est quand cette logique s’applique aussi aux molécules de médicaments dont on sait depuis des décennies qu’elles apportent un vrai bénéfice en matière de santé avec un risque connu et clairement mesuré. La tentation de les mettre à la poubelle pour mettre à la place de nouvelles molécules dont on ignore encore les effets secondaires et les risques pour la santé galvanise évidement l’industrie pharmaceutique qui a alors de nouveaux produits à vendre mais au passage, fait courir des risques inutiles aux patients. Si une molécule d’un « vieux médicament » marche pour une nouvelle pathologie ou a un effet pour une maladie sur lequel il n’avait pas été testé, pourquoi chercher à réinventer l’eau chaude à chaque fois se demande le Pr Raoult. La réponse s’impose d’elle-même, le but recherché n’est pas un plus grand bénéfice pour le patient mais plus de bénéfices pour les laboratoires pharmaceutiques qui ont un nouveau « produit/médicament » à vendre.

Il dit: « Ce qui est très intéressant, c’est de voir que les nouveaux médicaments n’ont rien apporté dans cette maladie (la Covid-19). Il y a eu une guerre qui a été menée contre les anciens médicaments qui est le témoins d’une évolution de la société. Les médicaments les plus connus du monde comme l’hydroxychloroquine qui a été prescrite à plus d’un milliard de personnes par an a tout à coup été traitée comme médicament toxique… car ça ne coûte rien ». Il y a des réseaux de lobby qui tiennent à empêcher la prescription de médicaments qui soulagent et qui ne coutent rien. »

Il y a des réseaux organisés qui luttent contre l’homéopathie

Le Pr Raoult étend cette réflexion à l’homéopathie. Pr Raoult: « Si quelqu’un est soulagé par un médicament homéopathique ca ne me gêne pas. Je ne vois pas pourquoi j’interdirais ni la vente ni le remboursement de l’homéopathie…et donc il y a des groupes là dedans… on voit une association entre des associations comme « citizen4science », un collectif « Nofakemed » et puis tous les gens qui sont le plus payés dans notre monde par l’industrie pharmaceutique ont des liens qui sont non neutres entre eux.. et puis avec un certain nombre de journalistes, de journaux.. Tout ca est très facile à voir, il suffit de regarder sur twitter qui parle avec qui.. Il y a là une association et des réseaux qui se sont crées dont l’objectif est effectivement de lutter contre les médicaments anciens.

Les opposants à l’homéopathie « pas de grands scientifiques »

Il conclue sur la piètre qualité scientifique des « Torquemada » opposés à l’homéopathie: « Ce qui est intéressant c’est que la plupart des gens qui sont là-dedans ne sont pas des scientifiques de très haut niveau… et que ce soit eux qui veuillent faire comme les inquisiteurs et dire ce qui est la connaissance et la science… tout ça est intéressant et montre que nous sommes dans une situation complexe et qu’il faudra bien à un moment que les politiques s’emparent de ça. C’est le modèle de la recherche de nouvelles molécules qu’il faudra abandonner et l’abandon des anciens médicaments qui ont fait leur preuve et surtout leur innocuité qu’il faudra privilégier. »

 

Articles similaires