Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou sur notre formulaire.
Bien être

Pourquoi vous arrive t-il de parler dans votre sommeil ?

Voici les raisons pour lesquelles les gens parlent dans leur sommeil, les facteurs qui peuvent y contribuer et les moments où il est préférable de consulter un professionnel de la santé.

Avez-vous déjà été réveillé par quelqu’un qui parle dans son sommeil ? Vous n’êtes pas seul. En effet, environ 2 personnes sur 3 parlent dans leur sommeil à un moment donné. Bien que cela puisse sembler amusant ou frustrant pour ceux qui l’entendent, le fait de parler dans son sommeil n’est généralement pas une cause d’inquiétude. Cependant, dans certains cas, cela peut être le signe d’un trouble du sommeil plus sérieux ou d’un problème de santé sous-jacent. Voici les raisons pour lesquelles les gens parlent dans leur sommeil, les facteurs qui peuvent y contribuer et les moments où il est préférable de consulter un professionnel de la santé.

Qu’est-ce que le fait de parler dans son sommeil ?

Le fait de parler dans son sommeil, également connu sous le nom de somniloquie, est un phénomène où une personne s’exprime à voix haute pendant son sommeil. Cela peut prendre différentes formes, allant des simples chuchotements aux discours complets et intelligibles, en passant par des grognements et des bruits sans signification apparente. Quelle que soit la forme qu’elle prend, la personne qui parle dans son sommeil n’en a généralement pas conscience, sauf si elle se réveille en pleine action ou si quelqu’un d’autre l’en informe.

Le fait de parler dans son sommeil est considéré comme une forme de parasomnie, c’est-à-dire un trouble du sommeil perturbateur qui se produit pendant le sommeil. Contrairement à d’autres parasomnies comme le somnambulisme ou les troubles du sommeil liés à l’alimentation, le fait de parler dans son sommeil ne présente généralement pas de risque significatif pour la santé. Cependant, cela peut déranger le sommeil des personnes qui partagent la chambre.

Pourquoi les gens parlent-ils dans leur sommeil ?

Le sommeil est un processus délicat qui affecte notre santé et notre bien-être de diverses manières. Un cycle de sommeil moyen dure environ 90 minutes, et nous avons besoin d’environ quatre à cinq de ces cycles toutes les 24 heures pour nous sentir complètement reposés et rafraîchis. Au cours de chaque cycle, notre cerveau passe par quatre stades de sommeil, et si notre cerveau est même partiellement perturbé ou distrait pendant l’un de ces stades, notre qualité de sommeil peut en être affectée.

Comme la plupart des parasomnies sont considérées comme un état mixte entre l’éveil et le sommeil, le fait de parler dans son sommeil est plus susceptible de se produire lorsque les schémas de sommeil sont perturbés ou perturbés.

Ainsi, tout ce qui est connu pour perturber votre sommeil peut contribuer au fait de parler dans son sommeil, notamment :

  • Le décalage horaire
  • La privation de sommeil
  • L’apnée du sommeil
  • L’anxiété et le stress

La consommation abusive d’alcool ou de substances

Bien qu’il existe des preuves que le fait de parler dans son sommeil peut parfois être lié aux rêves, ce n’est pas toujours le cas. Le fait de parler dans son sommeil peut en effet se produire à n’importe quel stade du sommeil, y compris pendant le sommeil paradoxal (REM) et le sommeil non paradoxal.

Le fait de parler dans son sommeil peut également être un effet secondaire ou un symptôme d’autres parasomnies. Par exemple, avec le trouble comportemental en sommeil paradoxal, les gens ont tendance à agir inconsciemment leurs rêves, ce qui peut se traduire par la capacité de parler, de crier, de frapper, de s’agiter, de marcher ou de courir avec un but précis. De même, les gens peuvent parler dans leur sommeil lorsqu’ils somnambulent ou font des cauchemars.

Quand faut-il consulter ?

Si votre habitude de parler dans votre sommeil apparaît soudainement à l’âge adulte ou si elle s’accompagne de peur intense, de cris ou d’actions violentes, il est recommandé de consulter un spécialiste du sommeil. Celui-ci pourra procéder à une étude du sommeil pour identifier d’éventuels troubles du sommeil sous-jacents, comme l’apnée du sommeil ou le trouble du mouvement périodique des jambes pendant le sommeil.
Lors de cette étude du sommeil, vos ondes cérébrales, votre fréquence cardiaque, votre respiration, ainsi que vos mouvements des bras et des jambes, seront suivis. L’étude sera également enregistrée sur vidéo afin que les comportements inhabituels ou perturbateurs puissent être observés.

Comment réduire le fait de parler dans son sommeil ?

Étant donné que de nombreux problèmes liés aux parasomnies impliquent une perturbation du sommeil, la meilleure chose à faire pour réduire le fait de parler dans son sommeil est de se concentrer sur l’amélioration de la qualité de votre sommeil et de limiter les distractions autant que possible. En effet, les personnes qui parlent dans leur sommeil ont une qualité de sommeil nettement inférieure à celles qui ne le font pas. Avec le temps, à mesure que votre qualité de sommeil s’améliore, votre capacité à parler dans votre sommeil devrait diminuer.

Voici quelques habitudes à adopter pour améliorer la qualité de votre sommeil :

  • Respecter un horaire de sommeil régulier
  • Viser 7 à 9 heures de sommeil par nuit
  • Se détendre pendant 30 à 60 minutes avant le coucher, sans écran
  • Gérer son niveau de stress
  • Limiter la consommation d’alcool
  • Éviter la caféine au moins 6 heures avant le coucher
  • Faire de l’exercice régulièrement
  • S’assurer que la chambre à coucher est calme et sombre
  • Maintenir la température de la chambre entre 15 et 19 degrés Celsius

Si ces mesures ne parviennent pas à réduire le nombre de fois où vous parlez dans votre sommeil, ou si vous continuez à vous inquiéter de vos comportements pendant le sommeil, il peut être judicieux de consulter un professionnel de la santé pour effectuer une étude du sommeil approfondie.

Bien que le fait de parler dans son sommeil soit un phénomène courant et généralement bénin, il peut parfois être le signe d’un trouble du sommeil plus sérieux ou d’un problème de santé sous-jacent. En identifiant et en traitant les facteurs qui perturbent votre sommeil, vous pouvez souvent réduire ou éliminer cette habitude gênante.
Si vous vous inquiétez de vos comportements pendant le sommeil, n’hésitez pas à en discuter avec votre médecin. Avec l’aide d’un spécialiste du sommeil, vous pourrez mieux comprendre ce qui se passe et prendre les mesures nécessaires pour améliorer la qualité et la quantité de votre sommeil.

4.9/5 - (16 votes) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi