Pourquoi mes lunettes me donnent-elles mal à la tête ?

Cet article explique pourquoi les lunettes peuvent provoquer des maux de tête, les symptômes et les traitements qui y sont associés

Le port de nouvelles lunettes peut provoquer des maux de tête pendant que les muscles oculaires s’y adaptent. Un mauvais ajustement, une prescription incorrecte et une mauvaise utilisation peuvent également être à l’origine de maux de tête. Une personne peut prendre diverses mesures pour gérer ou prévenir les maux de tête.

Un mal de tête est une douleur dans n’importe quelle partie de la tête. Il en existe deux types : les maux de tête primaires, où le mal de tête est le problème principal, et les maux de tête secondaires, qui sont dus à une autre affection sous-jacente. Le port de lunettes peut entraîner une gêne temporaire et des maux de tête. La fatigue oculaire et les maladies des yeux peuvent également provoquer des maux de tête. « L’asthénopie est le terme médical utilisé pour désigner les maux de tête secondaires à la fatigue oculaire.

Cet article explique pourquoi les lunettes peuvent provoquer des maux de tête, ainsi que les symptômes et les traitements qui y sont associés. Il explique également quand consulter un médecin et quelles sont les autres causes possibles de maux de tête.

Les yeux doivent compenser l’évolution des exigences visuelles lorsqu’ils utilisent des lunettes de vue pour la première fois ou lorsque la prescription est modifiée de façon radicale. Les muscles autour des yeux et les systèmes de mise au point doivent se réajuster pour s’adapter à la lentille et travailler différemment. Il faut généralement quelques jours à quelques semaines pour que les yeux s’adaptent à de nouvelles lunettes de prescription. Il est préférable de contacter son ophtalmologiste si les symptômes, tels que les maux de tête, persistent au-delà de cette période après le port de nouvelles lunettes de vue.

Symptômes

Les personnes peuvent ressentir plusieurs symptômes lorsque leurs yeux s’adaptent à de nouvelles lunettes de vue, même si elles sont correctement ajustées et prescrites. Ces symptômes peuvent être les suivants:

maux de tête
fatigue oculaire
voir des objets plus petits que leur taille objective, ce qui est appelé micropsies
vision floue
distorsion de l’image
anxiété

Traitement

Une personne ne doit pas cesser de porter ses nouvelles lunettes à cause de la gêne occasionnée. Elle doit plutôt suivre les recommandations de son médecin. Le fait d’enlever ses lunettes à plusieurs reprises et d’alterner entre les anciennes et les nouvelles lunettes peut rendre plus difficile l’adaptation des yeux et du cerveau.

Mauvaise adaptation

Les montures de lunettes mal ajustées sont une autre cause possible de maux de tête. Une monture mal ajustée peut exercer une pression sur les tempes ou l’arête du nez, ce qui provoque des maux de tête. Une monture mal ajustée peut se trouver trop près ou trop loin des yeux et provoquer une gêne. Un mauvais écart pupillaire, c’est-à-dire la distance entre les pupilles, peut également entraîner des maux de tête et d’autres symptômes.

Des lunettes mal ajustées peuvent

être lâches au niveau des oreilles
glisser sur le nez
pincer l’arête du nez

Traitement

Une personne peut retourner chez son ophtalmologiste et faire ajuster ses montures pour qu’elles soient bien ajustées.

Mauvaise prescription

Une erreur de réfraction non corrigée peut également provoquer des maux de tête. Une étude de 2016 a révélé que la migraine est un type de mal de tête courant chez les personnes souffrant d’une erreur de réfraction, appelée amétropie. Un mal de tête peut également survenir si une personne porte des lunettes dans un but autre que celui pour lequel elles ont été conçues. Par exemple, des lunettes portées pour la vision de loin et la lecture peuvent être inefficaces pour l’utilisation d’un ordinateur. Une personne devrait plutôt utiliser des lunettes qui répondent aux exigences de ses activités.

Symptômes

Le type de maux de tête que les erreurs de réfraction peuvent provoquer diffère d’une personne à l’autre. Une étude de 2019 portant sur des enfants souffrant d’erreurs de réfraction a révélé que certains d’entre eux signalaient une douleur sourde à l’intérieur, derrière ou autour de l’œil (douleur périoculaire), tandis que d’autres signalaient des maux de tête frontaux et aigus.

Les autres symptômes des erreurs de réfraction peuvent être les suivants

vision double
vision floue
éblouissements ou halos
difficulté à faire la mise au point et à se concentrer
fatigue visuelle

Traitement

La meilleure façon de traiter les maux de tête dus à des erreurs de réfraction est de passer régulièrement des examens complets de la vue et de traiter le problème oculaire sous-jacent. Il est préférable de contacter son ophtalmologiste si l’on a l’impression que ses lunettes n’apportent pas les mesures correctives adéquates ou si l’on pense qu’il serait utile de porter des lunettes pour d’autres usages.

La fatigue oculaire

Si une personne porte des lunettes pour travailler sur ordinateur et qu’elle a des maux de tête, ceux-ci peuvent être dus à la fatigue oculaire plutôt qu’aux lunettes. Il est également possible que les lunettes qu’elle porte pour travailler sur ordinateur ne soient pas adaptées à cet usage. Leur ophtalmologiste peut leur conseiller une prescription différente pour l’utilisation d’écrans numériques. La fatigue oculaire se produit lorsque les yeux sont fatigués par une utilisation intense et prolongée. Un autre terme pour désigner la fatigue oculaire est l' »asthénopie ». Elle se produit lorsque les muscles oculaires s’ajustent continuellement pour faire la mise au point, ce qui les surmène. Une étude réalisée en 2020 auprès d’étudiants souffrant d’asthénopie a révélé que les symptômes peuvent inclure les éléments suivants

des maux de tête
vertiges
démangeaisons des yeux
difficultés de concentration

La fatigue visuelle numérique, également appelée fatigue visuelle due à l’ordinateur ou syndrome de vision informatique, est un type de fatigue visuelle qui survient chez les personnes qui utilisent des appareils électroniques numériques, tels que les ordinateurs et les tablettes, pendant des périodes prolongées. Une étude réalisée en 2020 a révélé que 12 à 41 % des participants souffraient de maux de tête, de douleurs cervicales, de fatigue oculaire et de fatigue générale lorsqu’ils utilisaient des tablettes et des smartphones.

Symptômes

La fatigue visuelle peut entraîner une gêne oculaire et des maux de tête. Comme elle est due à la tension des muscles oculaires qui tentent de corriger l’acuité visuelle, elle n’est généralement pas présente au réveil et tend à s’aggraver en cas d’utilisation prolongée de l’œil.

Vous trouverez ci-dessous d’autres symptômes oculaires et non oculaires qui accompagnent souvent la fatigue oculaire numérique :

maux de tête
sécheresse oculaire
démangeaisons des yeux
sensation d’avoir quelque chose dans l’œil
vision floue
larmoiement
raideur de la nuque
fatigue générale
mal de dos

Les problèmes visuels non corrigés, tels que l’astigmatisme, et les erreurs de réfraction, telles que la myopie, peuvent également contribuer aux symptômes oculaires lors de l’utilisation d’un écran numérique.
Il est préférable de contacter un médecin pour obtenir un diagnostic précis en cas de symptômes de fatigue oculaire.

Traitements

Une personne qui travaille devant un écran peut réduire la fatigue visuelle en faisant des pauses fréquentes. Il peut être utile de suivre la règle des 20-20-20. Cette règle consiste à faire une pause toutes les 20 minutes et à regarder un objet situé à 20 mètres pendant 20 secondes. Minimiser l’éblouissement des écrans lorsque cela est possible peut également s’avérer utile.

 

Moyens de prévenir les maux de tête dus aux lunettes

Des examens ophtalmologiques réguliers peuvent contribuer à éviter que des troubles oculaires sous-jacents ne provoquent des maux de tête. Cela permet de s’assurer que la personne a une prescription correcte. Un ophtalmologiste peut être amené à ajuster la prescription d’une personne au fil du temps, en fonction de l’évolution de sa vision. Un ophtalmologiste peut également s’assurer que les lunettes sont confortables, qu’elles ne sont pas trop serrées et qu’elles n’exercent pas une trop grande pression sur les tempes.

La prévention de la fatigue visuelle peut également contribuer à réduire les maux de tête. La meilleure façon d’y parvenir est de modifier l’ordinateur et la façon dont la personne l’utilise. Pour ce faire, il faut

placer l’écran à 15-20 degrés en dessous du niveau des yeux
placer les documents de référence au-dessus du clavier et en dessous de l’écran
éviter les éblouissements causés par les fenêtres et l’éclairage
envisager l’utilisation d’un filtre antireflet
s’asseoir sur une chaise de manière à ce que les pieds soient à plat sur le sol et que les bras soient à 90 degrés et reposent confortablement sur la table ou le bureau
suivre la règle des 20-20-20, qui consiste à regarder un objet situé à 20 mètres de distance pendant 20 secondes toutes les 20 minutes d’utilisation de l’ordinateur
veiller à cligner fréquemment des yeux.

Quand contacter un médecin ?

Il est préférable de contacter son ophtalmologiste si l’on souffre de maux de tête fréquents ou persistants lorsqu’on porte ses lunettes. L’ophtalmologiste peut s’assurer que la prescription et l’ajustement des lunettes sont corrects. Il peut également indiquer quand les lunettes doivent être portées, par exemple pour lire ou travailler sur ordinateur, et recommander des moyens de réduire les maux de tête.

Autres causes de maux de tête

De nombreuses affections oculaires peuvent être à l’origine de maux de tête autres que le port de lunettes. Il s’agit notamment de

le glaucome par fermeture de l’angle, qui se réfère à un liquide à l’avant de l’œil qui ne peut pas s’écouler correctement
l’artérite à cellules géantes, qui se traduit par un gonflement des artères qui courent le long des tempes
un accident vasculaire cérébral (AVC), qui peut entraîner:
des changements de vision, comme une vision double
des paupières tombantes
des maux de tête sévères
Une personne doit contacter son médecin si elle a des inquiétudes concernant l’une des conditions ci-dessus. Il peut s’agir d’affections graves qui nécessitent un traitement immédiat.

 

Résumé

Le port de lunettes peut entraîner des maux de tête en raison d’une mauvaise adaptation ou prescription. Il peut également s’agir de lunettes inadaptées, comme le fait de porter des lunettes à longue distance pour travailler de près sur un ordinateur. La fatigue oculaire peut également provoquer des maux de tête. Des examens oculaires réguliers permettent de s’assurer qu’une personne porte des lunettes correctement prescrites et ajustées. Ils permettent également d’identifier et de traiter toute affection oculaire sous-jacente susceptible d’entraîner des maux de tête. Les personnes qui présentent des symptômes persistants devraient consulter leur ophtalmologiste pour un examen complet de la vue. D’autres affections graves peuvent être à l’origine de maux de tête ; il est donc essentiel de consulter un médecin pour lui faire part de ses symptômes.

 

 

* PRESSE SANTÉ s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un profesionel de santé.
Photo de Marie Desange

Marie Desange

Marie DESANGE est une journaliste spécialisée dans le domaine de la santé, connue pour son engagement en faveur de l'information précise et accessible dans ce domaine crucial.

Articles similaires