Pourquoi les cheveux deviennent-ils gris? Qu’est-ce qui le favorise?

Passé 30 ans, chaque décennie supplémentaire apporte 10 à 20% de chances de voir ses cheveux grisonner. C’est un fait avéré, pratiquement tout le monde voit tôt ou tard ses cheveux devenir gris. La couleur des cheveux provient d’un pigment, la mélanine. Chaque cheveu peut contenir de la mélanine foncée (l’eumélanine) et de la mélanine claire (phéomélanine), qui se mélangent pour former les nombreuses nuances de couleurs des cheveux humains.

Lorsqu’on est jeune, des cellules souches pigmentées particulières, les mélanocytes, injectent des pigments dans des cellules contenant de la kératine. Cette kératine, qui est une protéine, constitue le cheveu et lui donne sa couleur. Lorsque l’on vieillit, la mélanine se raréfie, ce qui explique pourquoi les cheveux grisonnent, puis blanchissent (ce qui signifie qu’il ne reste plus du tout de mélanine).

Un gène responsable des cheveux gris

Ce qui provoque la diminution de mélanine et le grisonnement des cheveux est longtemps demeuré un mystère. Une équipe internationale de chercheurs a découvert le premier gène responsable des cheveux gris.

L’étude a comporté une analyse d’association à l’échelle du génome chez plus de 6.000 Latino-américains, pour rechercher les gènes responsables de différentes caractéristiques des cheveux et des poils du visage, notamment les cheveux et poils grisonnants, les calvities, l’épaisseur de la barbe, les mono sourcils, l’épaisseur des sourcils, etc.

Un gène qui avait d’abord été identifié comme étant responsable des cheveux blonds chez les Européens, s’est avéré également responsable des cheveux gris et était responsable d’environ 30% du grisonnement des cheveux des participants à l’étude. Les 70 % restant étant certainement dus à des facteurs tels que l’âge, l’environnement, le stress, etc.

Chez certaines personnes, le processus est rapide, alors que pour d’autres, il s’opère lentement, sur plusieurs décennies. Il est connu par exemple que les personnes à la peau blanche commencent à grisonner aux alentours de 35 ans, alors que les asiatiques commencent généralement à grisonner à la fin de la trentaine. Les afro-américains ne grisonnent généralement pas avant 45 ans.

Pour quelles autres raisons nos cheveux deviennent-ils gris ?

Voici d’autres facteurs qui font grisonner les cheveux :

– Le peroxyde d’hydrogène : Le peroxyde d’hydrogène est un produit bien connu pour décolorer les cheveux, mais peu de gens savent que les cellules pileuses en fabriquent également. Lorsque l’on prend de l’âge, la quantité produite augmente, et les chercheurs pensent que cela finit par décolorer les pigments capillaires, ce qui rend les cheveux gris, puis blancs.

– Le tabagisme : Il y a une relation significative entre la consommation de tabac et le grisonnement des cheveux. Le tabagisme est également responsable du grisonnement prématuré des cheveux, provoquant l’apparition des premiers cheveux gris avant l’âge de 30 ans.

– Le stress oxydatif : Le stress oxydatif peut être défini comme un état dans lequel vos radicaux libres (provenant de la pollution, d’une mauvaise alimentation, du stress, etc.) sont plus nombreux que vos antioxydants (obtenus par une alimentation saine). Des cheveux qui deviennent gris peuvent être la conséquence d’un stress oxydatif. La recherche a également montré que les personnes ayant des cheveux gris de façon prématurée ont un taux plus élevé de pro-oxydants et plus faible d’antioxydants, que les autres.

– Une carence en vitamine B12 : C’est également un facteur de grisonnement prématuré des cheveux, et il existe au moins un cas rapporté de retour de la pigmentation des cheveux après qu’une telle carence ait été compensée.

Un grisonnement prématuré des cheveux est-il un signe de problèmes de santé ?

La cause d’un grisonnement prématuré est en grande partie génétique. Si certains membres de votre famille ont eu les cheveux gris de bonne heure, il y a des chances pour que ce soit votre cas aussi.

L’obésité aussi, est associée au grisonnement prématuré, et l’on soupçonne qu’il pourrait être un témoin d’autres problèmes de santé. Le grisonnement prématuré des cheveux serait par exemple un important marqueur de risque de l’ostéopénie qui est une affection osseuse. Selon une étude publiée dans le Journal du métabolisme et de l’endocrinologie clinique, les personnes présentant un grisonnement précoce mais aucun autre facteur de risque identifiable, étaient 4,4 fois plus susceptibles de souffrir d’ostéopénie que des personnes ne présentant pas de grisonnement prématuré.

Des liens ont également été établis entre le grisonnement prématuré et les dérèglements de la thyroïde, l’anémie et le vitiligo, et même avec un risque accru de maladie des artères coronaires chez les jeunes fumeurs. Le grisonnement précoce des cheveux peut être considéré par les médecins comme un premier indice pour identifier un patient à risque de MAC prématurée, en particulier chez les fumeurs.

Le stress favorise-t-il les cheveux gris ?

Il est couramment admis que le stress provoque l’apparition des cheveux gris (de nombreux parents d’adolescents, ou d’anciens présidents dont les cheveux tournent souvent au gris alors qu’ils sont en fonction, pourraient en témoigner.) La science n’avait encore jamais trouvé d’explication à ce phénomène, jusqu’à une étude de 2011 publiée dans le journal Nature, conduite par le prix Nobel, le Dr. Robert Lefkowitz. Cette étude a établi que le stress chronique et l’activation fréquente de la réponse au stress provoquent des dommages de l’ADN qui peuvent non seulement favoriser le vieillissement, le cancer, des affections neuropsychiatriques, mais il affecte également les gènes contrôlant les pigments capillaires.