Pourquoi les calculs rénaux causent-ils une douleur si terrible quand ils sortent?

La douleur est le symptôme le plus courant des calculs rénaux et, malheureusement, elle peut être atroce. De nombreuses femmes décrivent la douleur causée par un calcul rénal comme « pire qu’un accouchement ». Cela dit, la douleur varie d’une personne à l’autre. Si le calcul ne provoque pas de blocage lors de son passage dans les voies urinaires, une personne peut ne pas ressentir de douleur. D’autres peuvent avoir des douleurs dans le dos, près des reins, qui se trouvent de part et d’autre de la colonne vertébrale, sous la cage thoracique, ou dans le bas-ventre ou l’aine.

Pourquoi le passage d’un calcul rénal peut être si douloureux: plusieurs raisons

Considérez le système des voies urinaires comme le système de plomberie de votre corps. Le rein fabrique l’urine, qui se déverse dans l’uretère, un minuscule tube qui transporte l’urine du rein vers la vessie. La vessie se remplit, puis se vide. Le passage d’un calcul est si douloureux parce que le rein lui-même est d’une extreme sensibilité. Lorsqu’un calcul bloque l’écoulement de l’urine dans les voies urinaires, l’urine refoulée peut exercer une pression sur le rein, ce qui provoque une douleur. Le rein lui-même n’a pas de nerfs avec les fibres classiques de la douleur. Mais le tissu qui entoure le rein, appelé la capsule, contient des fibres nerveuses qui transmettent la douleur. L’urine accumulée gonfle et dilate donc la capsule. Ce gonflement active ces fibres nerveuses, provoquant des signaux qui sont interprétés par le cerveau comme une douleur intense et viscérale.

Les pierres peuvent également être douloureuses lorsqu’elles entrent dans l’uretère ou lorsqu’elles le parcourent. Car l’uretère a des spasmes lorsqu’il essaie de pousser la pierre. Les uretères contiennent également des nerfs qui enregistrent la douleur).

Différentes douleurs à différents endroits du corps

Toutes les douleurs liées aux calculs rénaux ne sont pas les mêmes. Par exemple, la localisation de la douleur peut changer lorsque le calcul passe du rein à la vessie. Lorsqu’un calcul se déplace dans l’uretère, les gens peuvent ressentir une douleur dans le flanc, le côté ou le dos.

Notamment, si le calcul est coincé à l’endroit où le rein se connecte à l’uretère, la douleur peut être intense. Sur une échelle de 1 à 10, la douleur peut être de 10. De plus, il n’y a pas de position dans laquelle la personne est à l’aise. Ce type de douleur a tendance à aller et venir par cycles de 10 à 30 minutes. Elle peut également irradier dans la région de l’aine et à l’avant de la cuisse.

Une fois que le calcul s’est déplacé vers la partie de l’uretère la plus proche de la vessie, la personne a tendance à avoir des douleurs dans l’abdomen ou l’aine. Les hommes ressentent parfois une douleur à l’extrémité de leur pénis.

Lorsque la pierre se déplace dans l’uretère, elle peut également imiter la douleur d’autres affections. Par exemple, si le calcul rénal se trouve du côté droit du corps, il peut ressembler à une appendicite ou à une inflammation de l’appendice. Si le calcul se trouve du côté gauche, on peut confondre la douleur avec une diverticulite, une inflammation ou une infection de l’intestin grêle ou du gros intestin.

Et lorsque le calcul rénal migre dans la vessie, les symptômes peuvent être similaires à ceux d’une infection urinaire. On peut ressentir des douleurs à la miction, ainsi qu’une miction fréquente et un besoin urgent d’uriner. Heureusement, à partir de ce point, le calcul peut généralement passer de la vessie à l’urètre, dont le diamètre est généralement deux fois plus grand que celui de l’uretère.

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé

Recevez chaque semaine et en avant première notre actualité santé : actualités médicales, conseils santé, innovations scientifiques, dossiers complets directement dans votre boite mail !

Adresse e-mail non valide
Essayez c est gratuit. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Ce qui rend certains calculs rénaux plus douloureux que d’autres

Les calculs rénaux peuvent avoir la taille d’un grain de sable ou celle d’un petit pois. Certains sont même aussi gros qu’une balle de ping-pong. Les gros calculs sont moins susceptibles de passer et plus susceptibles de bloquer les voies urinaires, ils sont donc généralement plus douloureux. La taille du calcul n’est pas nécessairement proportionnelle au degré de douleur. Il est possible qu’un gros calcul reste dans le rein, sans causer d’obstruction ni de douleur. A l »inverse, il est possible qu’un petit calcul passe sans causer de douleur s’il ne crée pas d’obstruction.

D’autre part, une personne peut avoir un petit calcul dans les voies urinaires qui provoque une douleur considérable parce que l’uretère lui-même est si petit que même un petit calcul peut provoquer une obstruction qui crée une quantité incroyable de douleur

Comment soulager la douleur causée par les calculs rénaux

Lorsque la douleur se manifeste, elle peut être si intense que de nombreux patients doivent se rendre aux urgences les plus proches pour se faire soigner immédiatement. Souvent, une seule dose d’analgésique administrée par un médecin des urgences suffit à soulager la douleur pendant une période prolongée, ce qui permet au calcul de passer.

Bien que les médicaments anti-douleur puissent être administrés avec précaution à cette fin, des études suggèrent que les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) peuvent être aussi efficaces. Une revue de 36 essais cliniques comparant les AINS à des médicaments plus puissants contre la douleur des calculs rénaux (publiée dans le numéro d’avril 2018 de European Urology) a montré que les AINS étaient équivalents en termes de réduction de la douleur et entraînaient moins d’effets secondaires.

Combien de temps dure la douleur des calculs rénaux ? Cela dépend du temps qu’il faut pour passer le calcul.

Il peut s’écouler des jours, voire des semaines, selon la taille et l’emplacement du calcul. Les médecins peuvent utiliser des scanners d’imagerie pour voir si le calcul bouge. Mais il est difficile de prévoir un délai de passage. Heureusement, il existe des traitements permettant d’enlever la pierre si nécessaire.