Astuces pour lutter contre la chute de cheveux chez l’homme.

Auparavant, la chute de cheveux touchait plus les personnes en âge avancé que les plus jeunes. De nos jours, la calvitie chez les hommes a changé de cap et serait de plus en plus présente chez les jeunes.

Qu’est-ce qui en est à l’origine ? Quels sont les meilleurs traitements ? Les implants, sont-ils efficaces ?

La calvitie, qu’est-ce que c’est ?

À un certain âge, les hommes sont souvent confrontés à un crâne dégagé plutôt qu’à une chevelure fournie. Notons, cependant, que les chutes de cheveux sont dues généralement aux gènes et aux hormones.

À quel âge on doit parler d’alopécie ?

Quand elle est androgénétique, l’alopécie peut démarrer très tôt, pendant l’adolescence, et même en début d’âge adulte. La plupart du temps, une alopécie qui commence tôt devient de plus en sévère avec le temps. C’est une maladie qui a tendance à évoluer avec le temps et avec l’âge. Par exemple, elle concerne 25 % d’hommes qui ont 25 ans, 40 % des hommes dans la tranche 40 ans et 50 % des hommes de plus de 50 ans.

Des femmes sont, dans une moindre mesure, confrontées à cette maladie, bien qu’existante, elle est très peu visible, car la perte des cheveux est plus large donc plus discret.

L’alopécie, est-elle une affaire d’ethnie ?

En relation avec la génétique, l’alopécie androgénétique peut toucher tout le monde, toutes les origines confondues. Toutefois, on le remarquerait plus chez les personnes d’origine caucasienne, qui en souffrent le plus. Dans les contrées de l’Asie du Sud-est par exemple, les hommes en sont beaucoup moins confrontés que chez nous.

La calvitie chez l’homme, qu’est – ce qu’il faut en comprendre ?

Comme tout processus, les cheveux respectent un cycle de pousse assez objectif et pendant lequel plusieurs étapes se succèdent. Ce processus a pour but de nous aider à comprendre ce qui se passe lors de la calvitie.

D’abord, on parle de la phase anagène ou de croissance qui peut durer jusqu’à 7 ans ; s’en suit une phase de régression de courte durée qu’on appelle également phase catagène. Cette deuxième phase dure généralement 2 semaines avant la phase de repos, autrement dit télogène, qui dure 100 jours au maximum.

Cependant, est ce que ces phases sont toujours respectées ?

La réponse est non ! Pour les alopécies androgènes par exemple, la phase anagène peut considérablement diminuer contrairement à la phase télogène qui augmente. Ce qui veut dire que les cheveux poussent moins longtemps et tombent plus rapidement. Et pendant 25 cycles répétitifs, à savoir de chute et de repousse, le follicule se lasse et finit par ne plus produire de cheveux du tout !

 

Quels traitements adéquats contre la chute des cheveux ?

Dans le but de bloquer la chute des cheveux, deux médicaments sont largement expérimentés, parmi lesquels :

  • Le minoxidil : En raison de deux applications de 1mg/ jour, il est considéré comme le traitement de référence, c’est une crème qu’on applique sur les zones dégagées et est également efficace pour la pousse des cheveux. Son modus operandi n’est cependant pas très clair, car c’est un procédé qui était à la base utilisée pour traiter l’hypertension artérielle. Il est également efficace pour une bonne circulation sanguine.

Les effets du traitement ne seront visibles qu’après 4 mois.

Sans pression, vous pouvez l’acheter sans ordonnance !

  • La Finastéride : Contrairement au minoxidil, elle se prend par voie orale en raison d’une dose de 1mg / jour. Par contre ce médicament doit être prescrit par un médecin.

Il serait idéal pour la pousse des cheveux et en même temps contribue à diminuer le taux de DHT et les répétitions de cycle. Pour la finastéride, ses effets commenceront à être visibles 6 mois plus tard et peuvent aller jusqu’à un an. Et la grande remarque chez les patients, c’est qu’il permet une pousse des cheveux à hauteur de 65%. Des effets secondaires à caractère sexuel sont par contre notés, comme par exemple la diminution du plaisir sexuel ou des troubles érectiles.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -