Poids: l’astuce imparable pour prendre 0kg même avec un repas riche en calories

On le sait tous, les repas de fêtes vont être riches en calories, comme chaque année. Et inévitablement, nous allons prendre quelques kilos qu’il faudra bien perdre dès la rentrée. Mais avec cette petite astuce qui marche à chaque fois, quelque soit les calories des repas de fêtes, vous devriez passer à côté des kilos en trop. Le secret: manger lentement. Prenez votre temps pour mastiquer chacune de vos bouchées. Cela favorise la sensation de satiété. En plus, cela permet de moins consommer de calories ?

Ce sujet intéresse le monde entier, cest pourquoi une équipe de la Texas Christian University (Forth Worth)a tenté de trouver la solution pour limiter simplement l’absorption de calories lors d’un repas riche. Des volontaires ont été recrutés selon qu’ils présentaient un poids normal, un surpoids ou une obésité.

Des repas standards leur ont été servis en alternance durant plusieurs jours, sachant qu’en certaines occasions les participants devaient manger lentement, par petites quantités, en mâchant bien les aliments, en faisant des pauses entre les bouchées… ; alors que dans d’autres situations, on les incitait à avaler le plus rapidement possible le contenu de leur assiette.

Ces deux points cruciaux qui vont vous éviter de prendre du poids

– La consommation de calories diminue lors du repas pris tranquillement, avec une moyenne de 88 kcal en moins chez les personnes de poids normal et de 58 kcal en cas d’excès de poids.

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé

Recevez chaque semaine et en avant première notre actualité santé : actualités médicales, conseils santé, innovations scientifiques, dossiers complets directement dans votre boite mail !

Adresse e-mail non valide
Essayez c est gratuit. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

– Tous ont bu bien davantage d’eau pendant le repas lent, ce qui contribue à une satiété plus marquée.

Ces quelques dizaines de calories peuvent paraître insignifiantes, mais lorsqu’on les additionne repas après repas, cela devient extrêmement significatif. Ensuite, la maîtrise de la sensation de faim limite le risque de grignotage entre les repas ou de céder à la tentation de se reservir. Enfin, les convives intégrés dans cette étude ont indiqué avoir pris beaucoup plus de plaisir lors des repas lents, ce qui n’est pas négligeable et le but du jeu des repas de fêtes.

Source:
Journal of the Academy of Nutrition and Dietetics (www.adajournal.org)