Pleine lune: un effet négatif sur le sommeil

Tout le monde se demande depuis longtemps quel peut être l’effet de la lune sur le corps et surtout sur la qualité du sommeil. Une étude publiée dans la revue scientifique Current Biology suggère que la lune pourrait avoir un effet néfaste sur la qualité et le rythme de votre sommeil.

Le sommeil des participants étudié à la loupe

Grâce à l’étude de 33 participants dans un laboratoire du sommeil, les chercheurs ont démontré plusieurs changements dans les rythmes du sommeil. Les participants dormaient dans une pièce totalement obscure sans fenêtre, l’effet de la luminosité supplémentaire due à la pleine lune n’ayant donc pas d’influence. Reliés à des moniteurs, les patients ont passé la nuit au laboratoire, permettant aux chercheurs d’enregistrer la vitesse de leur endormissement, la durée de leur sommeil et leurs ondes cérébrales pendant leur sommeil.

Les participants ont passé trois jours et demi au laboratoire. Ni les participants, ni les chercheurs ne savaient que l’un des facteurs étudiés était la phase de la lune. En réalité, lorsque les données ont été récoltées, les phases de la lune n’étaient pas prises en compte dans l’étude. La recherche a évalué des facteurs tels que le taux de mélatonine, le temps d’endormissement, la durée du sommeil et des rapports subjectifs des participants indiquant dans quelle mesure ils se sentaient reposés. Ce n’est que dix ans plus tard que les chercheurs ont réalisé que leurs données pouvaient être utilisées pour évaluer l’effet de la phase de la lune sur le sommeil.

Un effet négatif de la pleine lune sur le sommeil

Les données montrent que les participants ont dormi 20 minutes de moins pendant la pleine lune. Il leur a également fallu cinq minutes supplémentaires pour s’endormir, mais surtout, leur sommeil profond a été réduit de 30% par rapport aux nuits au cours desquelles la lune n’était pas pleine.Les résultats de l’étude évaluant les troubles du sommeil pendant la pleine lune ont également montré une diminution de la production de mélatonine chez les participants. La mélatonine est un facteur essentiel qui vous permet de dormir profondément toute la nuit.

Une horloge lunaire dans notre corps  pas encore découverte ?

Les chercheurs soulignent que des études supplémentaires sont nécessaires pour confirmer la relation entre les phases de la lune et les rythmes du sommeil.

Ils supposent que l’influence lunaire sur le sommeil pourrait être liée à l’augmentation de la lumière à laquelle vous êtes exposé avant de dormir les nuits de pleine lune, ou peut-être à une horloge lunaire, que l’on n’aurait pas encore découverte, et qui serait similaire à votre horloge circadienne.

D’autres effets de la pleine lune sur l’organisme?

Si la lune a bien une influence sur vos rythmes de sommeil, le mécanisme n’en est pas clair. Plusieurs études ont été menées pour évaluer l’effet de la lune sur l’épilepsie (les convulsions), les consultations en psychiatrie, aux urgences, les résultats d’interventions chirurgicales et sur le manque de sommeil.

Les résultats ont été surprenants. Bien que le personnel soignant des services d’urgences et des hôpitaux psychiatriques associe la pleine lune à une augmentation de leur activité, les études n’ont pas vérifié cette observation. Les médecins ne font pas davantage d’erreurs en chirurgie et les patients n’ont pas plus de convulsions. Bien que le cycle menstruel de la femme soit généralement de 28 jours, la même durée que le cycle lunaire, aucune recherche n’a démontré que le cycle des femmes commence ou s’arrête en même temps que le cycle lunaire. Il a par contre été observé de plus nombreuses blessures chez les chiens et les chats les trois jours encadrant la pleine lune.

Source

Maren Cordi:  Lunar cycle effects on sleep and the file drawer problem. Current Biology :https://doi.org/10.1016/j.cub.2014.05.017