Perte de poids: attention à vos copines, elles vous font grossir

Des chercheurs de l’Arizona State University ont conduit des entretiens approfondis avec une centaine de femmes, et au total 800 de leurs copines.

Les chercheurs se sont intéressés à deux axes majeurs :

1) Déterminent-elles avec leurs copines un « poids acceptable », et adaptent-elles leurs comportements en conséquence ?

2) Observent-elles le corps de leurs amies, et ceci les incite-t-elles à modifier leurs habitudes alimentaires et sportives pour s’approcher des morphologies qui les séduisent le plus ?

Poids: un phénomène de mimétisme avec les copines

La première hypothèse n’a pas abouti à une conclusion formelle, contrairement à la seconde. Il existerait un phénomène de mimétisme, particulièrement perceptible lorsque des activités physiques, le fitness, notamment, sont pratiquées entre copines.

Mais ce qui est vrai pour le souci de perdre du poids (ou de garder la ligne) se vérifie dans l’autre sens : les amies qui apprécient partager ensemble les plaisirs de la table rencontrent moins de problèmes à assumer une prise de poids.

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé

Recevez chaque semaine et en avant première notre actualité santé : actualités médicales, conseils santé, innovations scientifiques, dossiers complets directement dans votre boite mail !

Adresse e-mail non valide
Essayez c est gratuit. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Surpoids dans l’entourage: 50% de chance en plus d’avoir aussi un problème de poids

De fait, les chercheurs expliquent que leurs constatations rejoignent des enseignements antérieurs, qui montraient notamment que si ses proches amis comptent plusieurs personnes en surpoids, un individu court 50% de risques en plus d’être lui aussi confronté à un (sérieux) problème de poids. Et rappelons que l’environnement familial est au moins aussi déterminant.

Source:

American Journal of Public Health (http://ajph.aphapublication)