Perte de poids : ces aliments inattendus qui font perdre du poids

Certains aliments très caloriques comme les produits laitiers, riches en graisses, n’ont que très peu d’impact sur la prise de poids. Au contraire, des aliments parfois moins caloriques comme la viande rouge ou transformée (ex. saucisse) font clairement prendre du poids. Un travail de recherche montre une nouvelle fois que seulement compter les calories n’est pas suffisant pour perdre du poids. Il y a les bonnes et les mauvaises calories à prendre en compte.

Les récentes études en nutrition nous montrent que la graisse est de moins en moins considérée comme le principal responsable de la prise du poids, mais toujours davantage le sucre.

Index glycémique et charge glycémique : bien se repérer

Avant de détailler cette étude, il est important de bien comprendre le concept de charge glycémique. La charge glycémique est un indice qui permet de mesurer à la fois la quantité de glucides d’un aliment mais également la qualité de ces glucides, en incluant l’indice glycémique.

Pour rappel, l’indice glycémique (IG) permet de mesurer l’élévation de la glycémie ou taux de sucre dans le sang après l’absorption d’un aliment.La charge glycémique (CG) est en fait une formule mathématique qui se définit comme la quantité en grammes de glucides dans une portion d’un aliment multiplié par l’indice glycémique, le tout divisé par 100. La charge glycémique s’exprime en unité.

Considérons par exemple une banane de taille moyenne, on sait qu’elle a un indice glycémique de 55 et on compte 29gr de glucide, la charge glycémique s’élève ainsi à environ 16 unités. C’est-à-dire: (55×29)/100=15.95.

On peut dire que la charge glycémique permet de mesurer autant la quantité que la qualité de glucides. On classe les aliments en fonction de leur charge glycémique, basse si la CG est inférieure à 15 unités, moyenne entre 15 et 20 unités et élevée si la CG est supérieure à 20 unités. Un exemple d’un aliment avec une CG élevée pour une portion est la pomme de terre au four avec 48 unités pour l’équivalent d’une tasse.

L’alimentation de 120 000 personnes suivie pendant 24 ans

Des chercheurs de la Tufts University et l’Harvard School of Public Health à Boston ont analysé des informations sur les habitudes nutritionnelles provenant d’une vaste banque de données portant sur plus de 120’000 professionnels de la santé, autant des hommes que des femmes, récoltées pendant 24 ans.

Au début de l’étude, chaque participant était en bonne santé et présentait un poids normal.En analysant ces données, les chercheurs ont observé en général que plus les participants consommaient des aliments avec une charge glycémique (CG) élevée et plus ils prenaient du poids.

Les aliments qu’ils consommaient et qui menaient à une prise de poids étaient ceux qui contenaient beaucoup de glucose comme: les pommes de terre, le riz blanc, le pain blanc ou encore les boissons sucrées comme les sodas.

Ils ont aussi remarqué que la consommation régulière de viandes rouges et transformées (ex. saucisse) menait à une importante prise de poids. Toutefois, cette dernière pouvait être un peu compensée si les personnes consommaient en contre-partie des aliments avec une basse CG comme des fruits et légumes.

Autrement dit, au lieu de prendre un hamburger avec des frites, il est préférable de consommer un hamburger avec une salade. Le pain blanc du hamburger avec une charge glycémique élevée se trouve compensé par la salade avec une CG basse.

Les aliments neutres

Ce qui est intéressant dans cette étude est que la consommation de certains aliments riches en graisses comme les noix, les oeufs, les fromages riches en matière grasse (ex. parmesan) ou encore le lait ne semblait pas mener à une prise de poids, sauf s’ils étaient associés à une consommation importante de produits riches en sucre.

Autrement dit, si les participants consommaient beaucoup de graisse mais peu de sucre, leur poids restait stable. Les noix semblaient même avoir un effet favorable sur la perte de poids.

Les aliments qui font maigrir

Sans surprise, les aliments riches en fibres comme certains fruits, légumes et céréales complètes favorisaient la perte de poids parmi les participants. Les chercheurs ont aussi relevé qu’une consommation régulière de poisson, yaourt et fromages avec peu de matière grasse (souvent des fromages blancs) contribuaient aussi à un poids normal.

Les bonnes et les mauvaises calories

Il est important d’arrêter de penser seulement en terme de calories ingérées par jour mais de commencer à mieux prendre en compte le type de calorie. On peut dire qu’il y a véritablement les bonnes et les mauvaises calories. Cette étude a été publiée dans la version online de la revue spécialisée The American Journal of Clinical Nutrition.