Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou sur notre formulaire.
Bien être

Perte de poids après la ménopause: pourquoi est-ce plus difficile et que faire?

Voici en détail les raisons derrière cette prise de poids souvent observée, ainsi que les différentes options de traitement et de gestion du poids qui s'offrent aux femmes ménopausées ou en voie de l'être.

La ménopause est une étape naturelle de la vie des femmes, marquée par des changements hormonaux qui peuvent avoir un impact significatif sur le poids et la forme du corps. Beaucoup de femmes entrant dans cette phase de leur vie constatent qu’il devient plus difficile de perdre du poids, même en maintenant leurs habitudes d’exercice et d’alimentation. Mais pourquoi est-ce le cas ? Et quelles sont les stratégies les plus efficaces pour gérer son poids pendant et après la ménopause ?

Voici en détail les raisons derrière cette prise de poids souvent observée, ainsi que les différentes options de traitement et de gestion du poids qui s’offrent aux femmes ménopausées ou en voie de l’être. Vous découvrirez comment les changements hormonaux, le métabolisme ralenti et d’autres facteurs entrent en jeu, et comment vous pouvez relever ce défi avec succès.

Comprendre les changements hormonaux liés à la ménopause

La ménopause est avant tout un processus hormonal. Lorsque les ovaires cessent de produire des œstrogènes en quantité suffisante, cela entraîne une cascade de changements physiologiques qui peuvent avoir un impact direct sur le poids et la composition corporelle.

Déclin des œstrogènes et accumulation de graisse abdominale

L’un des principaux effets de la baisse des œstrogènes est une tendance à l’accumulation de graisse autour de la taille, au détriment des hanches et des cuisses. Cette graisse dite « viscérale« , située entre les organes abdominaux, est particulièrement problématique car elle est associée à un risque accru de maladies cardiovasculaires et de diabète de type 2.

Perte de masse musculaire

De plus, les œstrogènes jouent un rôle important dans le maintien de la masse musculaire. Leur diminution conduit souvent à une perte de masse maigre, ce qui ralentit le métabolisme de base et rend la perte de poids plus difficile.

Augmentation de l’appétit

Autre conséquence du déclin œstrogénique : une hausse de l’appétit. Les œstrogènes ont normalement un effet de régulation de l’appétit, et leur baisse peut donc se traduire par une augmentation de la faim et des envies alimentaires, rendant la gestion du poids encore plus ardue.

Ralentissement du métabolisme

Outre les changements hormonaux, le vieillissement en soi entraîne également un ralentissement du métabolisme. Après 40 ans, on estime que le métabolisme de base diminue d’environ 2 à 5 % par décennie.

Perte de masse musculaire et impact sur le métabolisme

Ce ralentissement métabolique est en partie lié à la perte de masse musculaire évoquée précédemment. En effet, les muscles sont des tissus métaboliquement actifs qui brûlent davantage de calories que la graisse. Leur diminution entraîne donc une baisse du métabolisme de base.

Sédentarité et baisse de l’activité physique

Par ailleurs, de nombreuses femmes ménopausées ou en voie de l’être deviennent progressivement plus sédentaires, notamment lorsque leurs enfants grandissent et nécessitent moins d’attention. Cette diminution de l’activité physique quotidienne contribue également au ralentissement métabolique.

Impact du stress et du sommeil

La ménopause s’accompagne souvent de perturbations du sommeil et d’un stress accru, deux facteurs qui peuvent eux aussi compliquer la gestion du poids.

Rôle du cortisol

Le stress chronique induit une production excessive de cortisol, l’hormone du stress. Or, le cortisol est reconnu pour favoriser l’accumulation de graisse abdominale et perturber l’équilibre glycémique, rendant la perte de poids plus difficile.

Importance d’un sommeil de qualité

Par ailleurs, un sommeil insuffisant ou de mauvaise qualité est associé à une augmentation de l’appétit et des envies de aliments riches en sucre et en graisses. Il peut également contribuer à la prise de poids en réduisant la motivation à faire de l’exercice.

Stratégies de gestion du poids pendant et après la ménopause

Face à ces défis, il existe heureusement plusieurs options pour maintenir un poids santé pendant et après la ménopause.

Thérapie de remplacement hormonal

La thérapie de remplacement hormonal (TRH) est l’une des options les plus efficaces pour contrer les effets de la baisse des œstrogènes. Elle peut aider à réduire ou redistribuer la graisse abdominale et à préserver la masse musculaire.

Renforcement musculaire

Le renforcement musculaire, par le biais d’exercices de musculation au moins deux fois par semaine, est également essentiel. Il permet de préserver et d’augmenter la masse maigre, ce qui stimule le métabolisme.

Gestion du sommeil et du stress

Accorder une priorité au sommeil de qualité et à la gestion du stress fait aussi partie intégrante d’une stratégie de perte de poids réussie pendant et après la ménopause. Des techniques de relaxation, de méditation et une bonne hygiène de sommeil peuvent s’avérer très bénéfiques.

Ajustement de l’apport calorique

Enfin, il peut être nécessaire d’ajuster son apport calorique à la baisse, en privilégiant les aliments peu transformés, les boissons non sucrées et en limitant l’alcool. Un suivi nutritionnel personnalisé peut aider à trouver le bon équilibre.

Autre option de traitement pour les femmes en surpoids

Pour les femmes en situation d’obésité, d’autres options de traitement peuvent être envisagées, en fonction de leur état de santé global.

Chirurgie bariatrique endoscopique

La chirurgie bariatrique endoscopique, comme le sleeve gastrique, est une procédure mini-invasive qui peut aider les femmes ménopausées en situation d’obésité à perdre du poids de manière significative et durable.

Un défi à relever avec détermination et soutien

La perte de poids pendant et après la ménopause peut représenter un véritable défi, mais il existe de nombreuses solutions efficaces pour y faire face. En comprenant les mécanismes en jeu et en mettant en place les bonnes stratégies, les femmes ménopausées peuvent retrouver un poids et une forme physique sains. L’essentiel est d’agir de manière proactive, avec le soutien de professionnels de santé, et de faire preuve de patience et de persévérance dans cette nouvelle étape de leur vie.

 

5/5 - (16 votes) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi