Bien être

Périménopause: comment atténuer les symptômes naturellement

pendant la périménopause, des changements subtils, et d'autres moins subtils, peuvent se produire dans votre corps. Certains peuvent être atténués

Périménopause signifie « autour de la ménopause » et fait référence à la période pendant laquelle votre corps effectue la transition naturelle vers la ménopause, marquant la fin des années de reproduction. La périménopause est également appelée la transition ménopausique. Les femmes commencent la périménopause à des âges différents. Vous pouvez remarquer des signes de progression vers la ménopause, comme des irrégularités menstruelles, à partir de la quarantaine. Mais certaines femmes remarquent des changements dès le milieu de la trentaine.

Le niveau d’œstrogène (la principale hormone féminine) dans votre corps augmente et diminue de façon inégale pendant la périménopause. Vos cycles menstruels peuvent s’allonger ou se raccourcir, et vous pouvez commencer à avoir des cycles menstruels au cours desquels vos ovaires ne libèrent pas d’ovule (ovulation). Vous pouvez également ressentir des symptômes semblables à ceux de la ménopause, comme des bouffées de chaleur, des troubles du sommeil et une sécheresse vaginale. Des traitements sont disponibles pour aider à soulager ces symptômes. Une fois que vous avez passé 12 mois consécutifs sans règles, vous avez officiellement atteint la ménopause, et la période de périménopause est terminée.

Symptômes de la périménopause

Tout au long de la transition ménopausique, des changements subtils, et d’autres moins subtils, peuvent se produire dans votre corps. Vous pouvez ressentir :

– Des règles irrégulières

L’ovulation devenant plus imprévisible, l’intervalle entre les règles peut être plus ou moins long, votre flux peut être léger ou abondant, et vous pouvez sauter certaines règles. Si vous avez un changement persistant de sept jours ou plus dans la durée de votre cycle menstruel, vous pourriez être en périménopause précoce. Si vous avez un intervalle de 60 jours ou plus entre les règles, vous êtes probablement en périménopause tardive.

– Bouffées de chaleur et problèmes de sommeil

Les bouffées de chaleur sont courantes pendant la périménopause. Leur intensité, leur durée et leur fréquence varient. Les problèmes de sommeil sont souvent dus aux bouffées de chaleur ou aux sueurs nocturnes, mais il arrive que le sommeil devienne imprévisible même sans eux.

– Changements d’humeur

Des sautes d’humeur, de l’irritabilité ou un risque accru de dépression peuvent survenir pendant la périménopause. La cause de ces symptômes peut être la perturbation du sommeil associée aux bouffées de chaleur. Les changements d’humeur peuvent également être causés par des facteurs non liés aux changements hormonaux de la périménopause.

– Problèmes vaginaux et vésicaux

Lorsque les niveaux d’œstrogènes diminuent, vos tissus vaginaux peuvent perdre leur lubrification et leur élasticité, rendant les rapports sexuels douloureux. Un faible taux d’œstrogènes peut également vous rendre plus vulnérable aux infections urinaires ou vaginales. La perte de tonicité des tissus peut contribuer à l’incontinence urinaire.

– Diminution de la fertilité

Lorsque l’ovulation devient irrégulière, votre capacité à concevoir diminue. Cependant, tant que vous avez des règles, une grossesse est toujours possible. Si vous souhaitez éviter une grossesse, utilisez une méthode contraceptive jusqu’à ce que vous n’ayez plus de règles depuis 12 mois.

– Changements dans la fonction sexuelle

Pendant la périménopause, l’excitation et le désir sexuels peuvent changer. Toutefois, si vous aviez une intimité sexuelle satisfaisante avant la ménopause, celle-ci se poursuivra probablement pendant la périménopause et au-delà.

– Perte osseuse

Avec la baisse des niveaux d’œstrogènes, vous commencez à perdre des os plus rapidement que vous ne les remplacez, ce qui augmente votre risque d’ostéoporose – une maladie qui entraîne une fragilité des os.

– Modification du taux de cholestérol

La baisse du taux d’œstrogènes peut entraîner des modifications défavorables de votre taux de cholestérol sanguin, notamment une augmentation du cholestérol à lipoprotéines de basse densité (LDL) (le « mauvais » cholestérol) qui contribue à accroître le risque de maladie cardiaque. Dans le même temps, le taux de cholestérol à lipoprotéines de haute densité (HDL), le « bon » cholestérol, diminue chez de nombreuses femmes à mesure qu’elles vieillissent, ce qui augmente également le risque de maladie cardiaque.

Causes principales de la périménopause

Au cours de la périménopause, la production d’œstrogènes et de progestérone, les principales hormones féminines, augmente et diminue. Bon nombre des changements que vous subissez pendant la périménopause sont le résultat de la diminution des œstrogènes.

Facteurs de risque

La ménopause est une phase normale de la vie. Mais elle peut survenir plus tôt chez certaines femmes que chez d’autres. Bien qu’elles ne soient pas toujours concluantes, certaines données suggèrent que certains facteurs peuvent rendre plus probable le début de la périménopause à un âge plus précoce, notamment :

– Le tabagisme. Le début de la ménopause survient de 1 à 2 ans plus tôt chez les femmes qui fument que chez celles qui ne fument pas.

– Antécédents familiaux. Les femmes ayant des antécédents familiaux de ménopause précoce peuvent elles-mêmes connaître une ménopause précoce.

– Traitement du cancer. Le traitement du cancer par chimiothérapie ou radiothérapie pelvienne a été lié à la ménopause précoce.

– L’hystérectomie. Une hystérectomie qui enlève l’utérus, mais pas les ovaires, ne provoque généralement pas de ménopause. Bien que vous n’ayez plus de règles, vos ovaires continuent de produire des œstrogènes. Mais cette chirurgie peut faire en sorte que la ménopause survienne plus tôt que la moyenne. De même, si l’on vous enlève un ovaire, l’ovaire restant peut cesser de fonctionner plus tôt que prévu.

Complications possibles de la périménopause

Des règles irrégulières sont une caractéristique de la périménopause. La plupart du temps, c’est normal et il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Cependant, consultez votre médecin si :

– Les saignements sont extrêmement abondants: vous devez changer de tampons ou de serviettes toutes les heures ou toutes les deux heures pendant deux heures ou plus.
– Les saignements durent plus de sept jours
– Des saignements se produisent entre les règles
– Les règles sont régulièrement espacées de moins de 21 jours
Des signes comme ceux-ci peuvent signifier qu’il y a un problème avec votre système reproducteur qui nécessite un diagnostic et un traitement.

Mode de vie et remèdes maison pour bien vivre la périménopause

Faire ces choix de mode de vie sain peut aider à soulager certains symptômes de la périménopause et favoriser une bonne santé en vieillissant :

– Soulager l’inconfort vaginal

Utilisez des lubrifiants vaginaux à base d’eau en vente libre ou des hydratants. Choisissez des produits qui ne contiennent pas de glycérine, qui peut provoquer des brûlures ou des irritations chez les femmes sensibles à ce produit chimique. Rester sexuellement actif aide également en augmentant le flux sanguin vers le vagin.

– Mangez sainement

Comme le risque d’ostéoporose et de maladie cardiaque augmente à cette période, une alimentation saine est plus importante que jamais. Adoptez un régime pauvre en graisses, riche en fibres, en fruits, en légumes et en céréales complètes. Ajoutez des aliments riches en calcium. Évitez l’alcool et la caféine s’ils semblent déclencher des bouffées de chaleur. Demandez à votre médecin si vous devez également prendre un supplément de calcium et, si oui, quel type et quelle quantité. Demandez également si vous avez besoin de plus de vitamine D, qui aide votre corps à absorber le calcium.

– Soyez active

L’exercice et l’activité physique réguliers aident à prévenir la prise de poids, améliorent votre sommeil et élèvent votre humeur. Essayez de faire de l’exercice pendant 30 minutes ou plus la plupart des jours de la semaine, mais pas juste avant de vous coucher. Il a été démontré que l’exercice régulier réduit le risque de fracture de la hanche chez les femmes âgées et renforce la densité osseuse.

– Dormez suffisamment

Essayez de respecter un horaire de sommeil régulier. Évitez la caféine, qui peut rendre le sommeil difficile, et évitez de boire trop d’alcool, qui peut interrompre le sommeil.

– Pratiquez des techniques de réduction du stress

Pratiquées régulièrement, les techniques de réduction du stress, comme la méditation ou le yoga, peuvent favoriser la relaxation et la bonne santé tout au long de la vie, mais elles peuvent être particulièrement utiles pendant la transition ménopausique.

Médecine alternative pour soulager les symptômes de la périménopause

En plus des thérapies conventionnelles, de nombreuses femmes en transition vers la ménopause veulent en savoir plus sur les approches complémentaires et alternatives pour traiter les symptômes. Les chercheurs se penchent sur ces thérapies pour déterminer leur innocuité et leur efficacité, mais les preuves font encore souvent défaut.

Voici quelques-unes des options étudiées :

– L’actée à grappes noires

Cet extrait d’herbe est utilisé par certaines femmes pour traiter les bouffées de chaleur et d’autres symptômes de la ménopause.

– Phytoestrogènes

Ces œstrogènes sont présents naturellement dans certains aliments. Les deux principaux types de phytoestrogènes sont les isoflavones et les lignanes. Les isoflavones se trouvent dans le soja et d’autres légumineuses ainsi que dans le trèfle rouge. Les lignanes se trouvent dans les graines de lin, les céréales complètes et certains fruits et légumes. Il existe également des composés d’origine végétale qui ont des propriétés semblables à celles des œstrogènes.

– Déhydroépiandrostérone (DHEA)

Ce stéroïde naturel produit par votre glande surrénale est disponible sous forme de complément alimentaire et a été utilisé par certains pour réduire la douleur pendant les rapports sexuels due à l’atrophie vaginale.

Les thérapies complémentaires à faible risque qui peuvent aider à réduire le stress et à améliorer le bien-être psychologique comprennent :

L’acupuncture

Les recherches sur l’acupuncture montrent qu’elles peuvent diminuer les bouffées de chaleur

Les techniques de relaxation

Le yoga et la méditation, par exemple, peuvent aider à réduire le stress, ce qui peut à son tour contribuer à améliorer les symptômes de la ménopause.

Articles similaires