Passer aux céréales complètes: satiété et perte de poids à la clé

Le simple fait de remplacer les céréales raffinées par des céréales complètes donne des résultats tangibles pour la santé, avec un effet sur le poids et sur l’inflammation, selon des recherches danoises.

Et pour une fois, ces effets observés pour les céréales complètes, qui fournissent plus de substrats fermentescibles que leurs équivalents raffinés, ne semblent pas passer par une modification du microbiote intestinal.

C’est ce qu’ont observé les chercheurs dans une vaste étude danoise conduite par le National Food Institute de la Technical University of Danemark, et publiée dans la revue Gut. C’est à ce jour l’étude la plus complète sur les effets de la substitution des céréales raffinées par des céréales complètes.

Céréales complètes: les marqueurs de l’inflammation diminuent

Les bienfaits des céréales complètes sont déjà largement documentés, notamment pour ce qui concerne la réduction du risque de développer une maladie cardiovasculaire. L’étude porte sur 50 adultes à risque de développer une maladie cardiovasculaire ou un diabète de type 2, qui, pendant 8 semaines, ont consommé des céréales raffinées, et lors d’une autre période de 8 semaines, sont passés aux céréales complètes. Un «wash-out» de 6 semaines a séparé les deux périodes d’intervention.

Les résultats des tests sanguins, montrant le passage aux céréales complètes, mènent à une réduction des marqueurs de l’inflammation, en particulier pour le seigle.

Céréales complète : perte de poids et sentiments de satiété

Autre constat, et non des moindres, les volontaires mangent moins durant la période céréales complètes, ce qui s’explique probablement par l’effet satiétogène plus marqué. Conséquence: la plupart des participants ont perdu un peu de poids lors de la période céréales complètes.

Par contre, sur la base du séquençage de l’ADN appliqué aux selles des participants, aucune modification majeure de la composition du microbiote n’est apparue entre les deux périodes. Pas plus que les résultats du test à l’hydrogène, des acides gras à chaîne courte plasmatiques, de l’intégrité intestinale et du temps de transit.

Source

Roager H.M. et al.Whole grain-rich diet reduces body weight and systemic low-grade inflammation without inducing major changes of the gut microbiome: a randomised cross-over trial.BMJ, Gut