Mincir: Où va la graisse quand on perd du poids ?

L’obésité et le surpoids sont l’un des principaux problèmes de santé publique dans le monde. De nombreuses personnes cherchent à perdre du poids. Pourtant, il existe une grande confusion autour du processus de perte de graisse. Voici comment faire et ce qui arrive aux graisses lorsque vous perdez du poids.

Comment fonctionne la perte de graisse

L’énergie consommée en excès, généralement des calories provenant des graisses ou des glucides, est stockée dans les cellules adipeuses sous forme de triglycérides. C’est ainsi que votre corps conserve l’énergie pour ses besoins futurs. Avec le temps, cet excès d’énergie se traduit par un surplus de graisse qui peut affecter la forme et la santé de votre corps.

Pour favoriser la perte de poids, vous devez consommer moins de calories que vous n’en brûlez. C’est ce qu’on appelle un déficit calorique. Bien que cela varie d’une personne à l’autre, un déficit quotidien de 500 calories est un bon point de départ pour constater une perte de graisse notable.

En maintenant un déficit calorique constant, les graisses sont libérées des cellules adipeuses et transportées vers la machine de production d’énergie des cellules de votre corps appelée mitochondrie. Ici, la graisse est décomposée par une série de processus pour produire de l’énergie. Si le déficit calorique se poursuit, les réserves de graisse de votre corps continueront à être utilisées comme énergie, ce qui entraînera une réduction de la graisse corporelle.

L’alimentation et l’exercice physique sont essentiels

Les deux principaux facteurs favorisant la perte de graisse sont le régime alimentaire et l’exercice physique. Un déficit calorique suffisant entraîne la libération des graisses des cellules adipeuses et leur utilisation comme énergie. L’exercice physique amplifie ce processus. Il augmente le flux sanguin vers les muscles et les cellules adipeuses. Il libère plus rapidement les graisses pour qu’elles soient utilisées comme énergie dans les cellules musculaires et augmente la dépense énergétique.

Pour favoriser la perte de poids, il est recommandé un minimum de 150-250 minutes d’exercice d’intensité modérée par semaine, soit environ 30-50 minutes d’exercice 5 jours par semaine. Pour un bénéfice maximum, vos exercices devraient être une combinaison d’entraînement de résistance pour maintenir ou augmenter la masse musculaire et d’exercice aérobique pour augmenter la dépense de calories. Les exercices de résistance les plus courants comprennent la levée de poids, les exercices avec le poids du corps, tandis que les exemples d’exercices aérobies sont la course à pied ou le vélo.

Lorsque la restriction calorique et un régime alimentaire dense en nutriments sont associés à un régime d’exercice approprié, la perte de graisse est plus susceptible de se produire, par opposition à l’utilisation d’un régime alimentaire ou d’un exercice seul.

Où la graisse va t-elle ?

Au fur et à mesure que le processus de perte de graisse progresse, les cellules adipeuses diminuent considérablement en taille, ce qui entraîne des changements visibles dans la composition du corps.

Lorsque la graisse corporelle est transformée en énergie par des processus complexes au sein des cellules, deux sous-produits majeurs sont libérés : le dioxyde de carbone et l’eau. Le dioxyde de carbone est expiré pendant la respiration, et l’eau est éliminée par l’urine, la sueur ou l’air expiré. L’élimination de ces sous-produits est très élevée pendant l’exercice physique en raison de l’augmentation de la respiration et de la transpiration.

Où perd-on d’abord de la graisse ?

En général, les gens souhaitent perdre du poids au niveau du ventre, des hanches, des cuisses et des fesses.

Bien que la réduction ponctuelle, ou la perte de poids dans une zone particulière, n’ait pas été démontrée comme étant efficace, certaines personnes ont tendance à perdre du poids dans ces zones plus rapidement que d’autres. Cela dit, les facteurs génétiques et le mode de vie jouent un rôle important dans la répartition de la graisse corporelle.

Pourquoi est-il si difficile de perdre du poids ?

Lorsque vous mangez plus que ce que votre corps peut brûler, les cellules adipeuses augmentent à la fois en taille et en nombre. Lorsque vous perdez de la graisse, ces mêmes cellules peuvent rétrécir, bien que leur nombre reste à peu près le même. Ainsi, la principale raison des changements dans la forme du corps est une réduction de la taille – et non du nombre – des cellules adipeuses.

Cela signifie également que lorsque vous perdez du poids, les cellules adipeuses restent présentes, et si des efforts ne sont pas faits pour maintenir la perte de poids, elles peuvent facilement reprendre du volume. Certaines études suggèrent que cela pourrait être une des raisons pour lesquelles il est si difficile pour de nombreuses personnes de maintenir leur perte de poids.

On peut commencer à perdre du poids en combien de temps?

Selon le poids que vous souhaitez perdre, la durée de votre cure d’amaigrissement peut varier considérablement. Une perte de poids rapide a été associée à plusieurs effets secondaires négatifs, tels qu’une carence en micronutriments, des maux de tête, de la fatigue, une perte musculaire et des irrégularités menstruelles.
C’est pourquoi beaucoup préconisent une perte de poids lente et progressive, car alors, elle est plus durable et qu’elle peut empêcher la reprise de poids.
Cela dit, si vous avez une quantité importante de graisse à perdre, une approche plus rapide peut être justifiée, alors qu’une approche progressive peut être plus appropriée pour ceux qui ont moins de graisse à perdre.

Le taux de perte de poids attendu varie en fonction de l’agressivité du programme de perte de poids.

Pour les personnes en surpoids ou obèses, une perte de poids de 5 à 10 % de leur poids de départ au cours des six premiers mois peut être possible grâce à une intervention complète sur le mode de vie, comprenant un régime alimentaire, une activité physique et des techniques comportementales.

D’autres facteurs influent sur la perte de poids, comme le sexe, l’âge, l’ampleur du déficit calorique et la qualité du sommeil.
Une fois que vous avez atteint le poids désiré, votre apport calorique peut être ajusté pour maintenir votre poids. N’oubliez pas qu’il est important de continuer à faire de l’exercice régulièrement et de suivre un régime alimentaire équilibré et nutritif pour éviter de reprendre du poids et promouvoir la santé en général.