Orange, or, rouge, verte, bleue, trouble : ce que dit la couleur de vos urines de votre santé

Publicité

Au cours d’une vie, les reins filtrent plus de 3,7 millions de litres d’eau, de quoi remplir un petit lac. Étonnamment, un seul rein est tout à fait capable d’effectuer cette tâche tout seul. D’ailleurs, si vous perdez un rein, votre deuxième rein est capable de grossir de 50 % en deux mois, afin de prendre le relais et de faire le travail des deux reins.

L’urine est composée de 95 % d’eau et de 5 % d’urée, d’acide urique, de minéraux, de sels, d’enzymes et de différentes substances qui provoqueraient des problèmes si elles s’accumulaient dans votre organisme. Des urines normales sont claires, d’une couleur jaune paille, qui est due à un pigment biliaire, l’urobiline.

Tout comme vos selles, vos urines changent de couleur en fonction de ce que vous mangez, des médicaments et compléments alimentaires que vous prenez, de la quantité d’eau que vous buvez, de votre activité physique et de l’heure de la journée. Cependant, certaines maladies peuvent également modifier la couleur et d’autres caractéristiques de vos urines, il est donc important d’être attentif et bien informé.

Ce que dit la couleur de votre urine sur votre santé

Voici les variations de couleurs des urines les plus courantes, ainsi que leurs possibles causes. Dans la plupart des cas, les changements de couleurs sont dus à l’alimentation, à des médicaments, à des compléments alimentaires, ou simplement à la déshydratation. Cependant, certains signes méritent que l’on s’en préoccupe.

Jaune/Or :

La couleur d’urine la plus courante, qui indique des voies urinaires saines. Le jaune s’intensifie en fonction de l’hydratation, certaines vitamines B font tourner les urines au jaune vif

Rouge/Rose :

Cette couleur indique une Hématurie (présence de sang dans les urines) due à une infection des voies urinaires (IVU), à des calculs rénaux, ou plus rarement à un cancer, à la consommation d’aliments rouges tels que des betteraves, des myrtilles, des colorants alimentaires rouges, de la rhubarbe, un complément de fer. Une couleur typique « porto » peut indiquer une porphyrie (une maladie génétique. Consultez immédiatement votre médecin si vous pensez avoir du sang dans les urines

Blanc/Transparent :

Très probablement une hydratation excessive. Consultez votre médecin uniquement si le problème est chronique

Orange :

Généralement un signe de déshydratation, qui se manifeste avant la soif, ou le fait de « vous retenir » trop longtemps d’uriner, post-exercices consommation d’aliments oranges (carottes, courges ou colorants alimentaires), problème hépatique ou hypophysaire (ADH ou hormone antidiurétique) Buvez plus d’eau et n’attendez pas lorsque vous devez uriner. Consultez un médecin si la couleur orange persiste alors que vous vous hydratez correctement

Ambre :

Plus concentrée que l’orange, et donc déshydratation sévère liée à la pratique intensive de sport ou à la chaleur, à une consommation excessive de caféine ou de sel, hématurie, diminution de la production d’urine (oligurie ou anurie), problème métabolique ; problème hypophysaire (ADH ou hormone antidiurétique). Consultez votre médecin si le problème persiste alors que vous vous hydratez correctement.

Marron :

Urines très concentrées, déshydratation extrême, consommation de fèves, mélanurie (particules trop nombreuses dans les urines), IVU, calculs rénaux, tumeur rénale ou caillot sanguin, maladie d’Addison, glycosurie, sténose de l’artère rénale, protéinurie, problème hypophysaire (ADH ou hormone antidiurétique). Consultez votre médecin si le problème persiste alors que vous vous hydratez correctement, en particulier s’il s’accompagne de selles pâles ou d’un jaunissement de la peau ou des yeux

Noir :

Très rare, cette couleur peut être due à l’alcaptonurie, un trouble génétique du métabolisme de la phénylalanine et de la tyrosine, caractérisé par l’accumulation d’acide homogentisique dans le sang, ou due à une intoxication.Consultez votre médecin

Verte :

Très rare, cette couleur peut-être due à une IVU rare et certains aliments (tels que les asperges) ou un excès de vitamines Généralement bénin, consultez votre médecin si le problème persiste, en particulier si vous ressentez des douleurs ou des brûlures (dysurie), et/ou que vos mictions sont fréquentes (polyurie), ce qui sont des symptômes d’une IVU.

Bleue :

Couleur très rare possiblement due à des colorants artificiels présents dans les aliments ou les médicaments, une bilirubine, des médicaments tels que le bleu de méthylène ou une IVU rare. Généralement bénin, consultez votre médecin si le problème persiste, en particulier si vous ressentez des douleurs ou des brûlures (dysurie), et/ou que vos mictions sont fréquentes (polyurie), ce qui sont des symptômes d’une IVU

Trouble

Infection des voies urinaires, problèmes rénaux, problème métabolique ou chylurie (présence de liquide lymphatique dans les urines), phosphaturie (cristaux de phosphate), problème hypophysaire (ADH ou hormone antidiurétique) Consultez votre médecin, en particulier si vous ressentez des douleurs ou des brûlures (dysurie), et/ou que vos mictions sont fréquentes (polyurie), ce qui sont des symptômes d’une IVU.

Présence de dépôts

Protéinurie (particules de protéines) ou albuminurie, IVU, calculs rénaux.  Consultez votre médecin

Mousseuse

Flux urinaire turbulent, protéinurie (les causes les plus courantes sont le diabète et l’hypertension). Consultez votre médecin si le problème n’est pas dû à un flux « turbulent ».