OBÉSITÉ ET CANCERS, LE LIEN SE CONFIRME

279
Fat man holding a measurement tape against white background

Si le lien entre obésité et cancer est fondé, il reste difficile à mesurer. Cependant, l’excès de poids est de plus en plus montré du doigt et serait à l’origine de plusieurs cancers : sein, utérus, rein, œsophage, pancréas et côlon.

C’est un fait, le nombre de personnes en surpoids ou obèses ne cesse d’augmenter en France (12,4 % en 2006 contre 8,2 % en 1997). Mais qu’est-ce que l’obésité et comment la mesure-t-on?
D’un point de vue médical, l’obésité est un excès de masse grasse entraînant des inconvénients pour la santé. Plus concrètement, si l’organisme reçoit plus qu’il ne dépense, il  » stocke  » une partie du surplus.

Question de mesures

Pour mesurer l’obésité, il existe deux méthodes. La première est l’Indice de Masse Corporelle (IMC). Il se mesure en divisant le poids corporel en kilogrammes, par le carré de la taille en mètres d’une personne. Par exemple, un adulte qui pèse 70 kg et qui mesure 1,75 m aura un IMC de 22,9 : IMC = 70 (kg) / 3,06 (m²). Pour se repérer, une personne ayant un poids normal a un IMC inférieur à 25, un IMC de 30 et plus indique une obésité. L’autre méthode est la mesure du tour de taille qui permet d’identifier un excès de graisse au niveau du ventre. Lorsque le tour de taille est supérieur à 90 cm chez la femme (en dehors de la grossesse) ou 100 cm chez l’homme, on considère qu’il y a une obésité abdominale.

Un lien de taille

Il est difficile de déterminer la cause de l’obésité dans la genèse d’un cancer parce qu’elle est souvent intriquée à celles de la sédentarité et des mauvaises habitudes alimentaires , le surpoids associé à la sédentarité serait responsable de  25 à 30% des cancers du sein, de l’utérus (endomètre), du rein, de l’œsophage et du côlon, ce qui représente environ 25.000 cancers en France . C’est dire les répercussions dramatiques d’un surpoids en matière de cancer !

Plusieurs raisons expliquent ce lien notamment la relation entre l’excès de graisse et l’équilibre hormonal de l’organisme. La recherche révèle que les cellules adipeuses libèrent des hormones qui augmentent le risque de certains cancers. D’autre part, le surpoids est responsable d’une usure plus rapide de l’organisme ce qui induit une inflammation chronique et un renouvellement cellulaire plus rapide.  Les erreurs de transcription de l’ADN sont alors plus nombreuses et des mutations cancérigènes ont plus de (mal)chance de se développer . De plus, un surpoids s’accompagne aussi d’un excès de toxines, souvent des radicaux libres, qui s’accumulent dans l’organisme. Or ceux-ci peuvent déclencher des mutations de l’ADN potentiellement cancérigènes lorsqu’ils pénètrent dans les cellules .

Quelques recommandations

Maigrir si vous êtes en surpoids. Pour cela, une activité sportive régulière et une alimentation équilibrée sont recommandées. Dans ce cas, n’hésitez pas à vous faire suivre par un médecin. De même, vous pouvez associer à votre régime alimentaire des ingrédients « anti-cancer » tels que l’ail, le curcuma ou encore le thé vert. Enfin, le World Cancer Research Fund (WCRF) propose depuis 2007, 8 recommandations pour prévenir le cancer. Celles-ci sont toutes liées à la nutrition et à l’activité physique. Une preuve de plus qu’il est bon pour votre santé de garder la ligne !

Les 8 recommandations pour la prévention du cancer proposées par le World Cancer Research Fund (WCRF)

1. Soyez aussi mince que possible tout en évitant l’insuffisance pondérale
2. Pratiquez une activité physique au moins trente minutes par jour
3. Évitez les boissons sucrées. Limitez la consommation d’aliments à forte densité calorique (en particulier les produits à teneur élevée en sucres ajoutés, ou faibles en fibre, ou riches en matières grasses)
4. Augmentez et variez la consommation de légumes, fruits, céréales complètes et légumes secs.
5. Limitez la consommation de viande rouge (comme le bœuf, le porc ou l’agneau) et évitez la charcuterie.
6. En cas de consommation d’alcool, se limiter à une boisson par jour pour les femmes et à deux pour les hommes.
7. Limitez la consommation d’aliments salés et de produits contenant du sel ajouté (sodium).
8. Ne prenez pas de compléments alimentaires pour vous protéger du cancer.

Recommandations issues du deuxième rapport Food, Nutrition, Physical Activity, and the Prevention of Cancer: a Global Perspective publié en 2007 par le réseau du World Cancer Research Fund (WCRF)

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here