Non, les ados ne sont pas des feignasses: Pourquoi votre adolescent est-il si fatigué ?

Comprenez ce qui pourrait perturber le sommeil de votre adolescent et ce que vous pouvez faire pour l’aider.

Les adolescents sont connus pour vouloir se coucher tard et faire la grasse matinée. Découvrez ce qui se cache derrière ce comportement et comment vous pouvez aider votre adolescent à mieux dormir, dès ce soir.

L’horloge interne d’un adolescent

Tout le monde a une horloge interne qui influence la température du corps, les cycles de sommeil, l’appétit et les changements hormonaux. Les processus biologiques et psychologiques qui suivent le cycle de cette horloge interne de 24 heures sont appelés rythmes circadiens. La puberté modifie l’horloge interne d’un adolescent, retardant le moment où il commence à se sentir somnolent et à se réveiller.

Trop peu de sommeil

La plupart des adolescents ont besoin de huit à dix heures de sommeil par nuit sur une base régulière pour maintenir une santé optimale et une vigilance diurne. Mais peu d’adolescents dorment aussi bien et régulièrement. En raison des des cours qui commencent tôt, des devoirs, des activités extrascolaires, des emplois à temps partiel, des exigences sociales et au temps passé devant un écran.

Le manque de sommeil régulier peut avoir des conséquences sur la santé. Les adolescents fatigués peuvent avoir du mal à se concentrer et à apprendre. Un manque de sommeil peut contribuer à des problèmes de comportement, à des troubles de l’humeur et à l’irritabilité. Un déficit de sommeil augmente également le risque d’accidents, de blessures, d’hypertension artérielle, d’obésité, de diabète et de dépression. Il est également lié à un risque accru d’automutilation, de pensées suicidaires et de tentatives de suicide.

Réinitialisation de l’horloge

Si votre adolescent ne dort pas assez, vous pouvez essayer quelques trucs qui pourraient l’aider. Par exemple :

Respectez un horaire

Encouragez votre adolescent à respecter les heures de coucher et de réveil en semaine et le week-end à une heure d’intervalle. En faisant la grasse matinée le week-end, votre adolescent risque d’avoir du mal à s’endormir la nuit.

Évitez les longues siestes

Si votre adolescent est somnolent pendant la journée, une sieste de 30 minutes au maximum en milieu d’après-midi peut être utile. Mais si votre adolescent a du mal à s’endormir le soir, une sieste peut aggraver le problème.

Soyez actif

L’exercice peut aider votre adolescent à s’endormir le soir et à dormir plus profondément.

Sortez

Une exposition régulière au soleil peut aider à maintenir l’horloge interne de votre adolescent sur la bonne voie.

Limitez la caféine

Encouragez votre adolescent à éviter la caféine après 15 h. La caféine peut nuire à une bonne nuit de sommeil.

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé

Recevez chaque semaine et en avant première notre actualité santé : actualités médicales, conseils santé, innovations scientifiques, dossiers complets directement dans votre boite mail !

Adresse e-mail non valide
Essayez c est gratuit. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Évitez de manger beaucoup juste avant de vous coucher

Si votre adolescent a faim, il est préférable de lui donner une collation légère avant de se coucher.

Sachez quand il faut débrancher

Demandez à votre adolescent de ranger tous les appareils à écran dans la demi-heure qui précède le coucher. Le temps passé devant l’écran par les jeunes est lié à un retard dans l’heure du coucher et à un temps de sommeil total plus court. La lumière sur écran peut également augmenter la vigilance de votre adolescent et diminuer sa somnolence avant le coucher. Pour éviter que les appareils ne réveillent votre adolescent au milieu de la nuit, gardez-les hors de sa chambre.

Gardez le calme

Encouragez votre adolescent à se détendre de 30 minutes à une heure avant de se coucher en prenant une douche chaude, en lisant un livre ou en écoutant de la musique calme.

Ne permettez pas à votre adolescent d’utiliser des somnifères ou des aides au sommeil en vente libre, à moins qu’ils ne soient recommandés par un médecin. Certains médicaments pour le sommeil peuvent être dangereux, et les problèmes de sommeil reviennent souvent lorsque la prise de médicaments cesse.

Est-ce autre chose ?

Les enfants souffrant de certains problèmes de santé, tels que l’asthme, la dépression, les troubles de l’attention/hyperactivité et les troubles anxieux, sont plus vulnérables aux troubles du sommeil.

Les problèmes de sommeil peuvent également être causés par :

Les effets secondaires des médicaments

De nombreux médicaments, tels que les stimulants et les sédatifs de jour, peuvent causer des problèmes de sommeil. Certains médicaments, tels que les corticostéroïdes, peuvent perturber le sommeil.

L’apnée obstructive du sommeil

Cette affection survient lorsque les muscles qui soutiennent les tissus mous de la gorge se détendent temporairement. Cela entraîne un rétrécissement ou une fermeture des voies respiratoires et coupe momentanément la respiration. Si votre adolescent souffre d’apnée obstructive du sommeil, vous pouvez remarquer qu’il s’étouffe, s’étouffe ou halète pendant son sommeil.

Narcolepsie

Un sommeil diurne soudain, généralement de courte durée, peut être un signe de narcolepsie. Les épisodes narcoleptiques peuvent survenir à tout moment, même au milieu d’une conversation. Des crises soudaines de faiblesse musculaire en réponse à des émotions telles que le rire, la colère ou la surprise sont également possibles.

Si vous êtes préoccupé par la somnolence diurne ou les habitudes de sommeil de votre adolescent, parlez-en à son médecin.