Noix et cacahuètes: la santé en picorant

Manger des noix et des cacahuètes (arachides) est associé à une réduction de la mortalité et du risque de maladie cardiovasculaire, selon une étude parue dans le JAMA Internal Medicine.

Bien qu’elle se classe parmi les légumineuses, la cacahuète présente un profil nutritionnel comparable à celui des noix. Les chercheurs ont examiné l’association entre cette consommation de noix (dont l’arachide) et la mortalité, selon les habitudes alimentaires des différents groupes ethniques.

Et si l’espérance de vie tenait en une poignée quotidienne de graines oléagineuses ?

Mortalité réduite avec les noix et cacahuètes

Les auteurs de l’étude ont ainsi analysé une cohorte de 71 764 femmes et hommes à faible revenu vivant dans le Sud-Est des États-Unis, ainsi qu’un groupe impliquant 134 265 hommes et femmes vivant à Shanghai, en Chine. L’étude montre qu’une consommation élevée de noix est associée à une réduction de la mortalité et des maladies cardiovasculaires dans tous les groupes ethniques, chez les femmes comme les hommes. La mortalité totale est ainsi diminuée de 21 % chez les Américains et de 17 % chez les Chinois. L’arachide est la principale source de « noix » des Chinois, alors qu’elle représente la moitié des « noix » consommées chez les Américains.

La santé à petit prix

La consommation de noix semble donc une piste intéressante et réaliste pour la prévention des maladies cardiovasculaires, en particulier chez les personnes à faible statut socio-économique en raison du prix abordable des noix et cacahuètes pour autant qu’elles ne soient pas transformées: grillées et saturées de sel..

Source

Luu H N et al, prospective Evaluation of the Association of Nut/Peanut Consumption With Total and Cause-Specific Mortality. JAMA Internal

Article précédentLe magnésium : l’anti-stress naturel
Article suivantDanger des écrans: les enfants exposés 2h/j à un écran développent de l’hypertension
Avatar
Marie Desange est journaliste santé, passionnée tant par les dernières recherches en scientifiques en nutrition, neurosciences et bien être que par les nouvelles approches de santé qui ne sont pas encore passées par le filtre des études scientifiques, mais qui marchent. Ostéopathie, chiropractie, acupuncture, neuro-feedback, méditation, aromathérapie, homéopathie, médecine chinoise ou Indienne (Ayurveda), shiastu, soins énergétiques, techniques corporelles ou thérapies psychologiques, toutes ces disciplines méritent d’être mises en avant pour que les lecteurs puissent être bien informés et faire leur choix sur ce qui peut les aider. De plus, la pratique journalistique lui permet de rencontrer toujours plus d’acteurs de ces nouvelles approches et de sélectionner ceux qui ont une particularité et une réelle maîtrise de ce qu’ils proposent. Les soins complémentaires et les nouvelles approches de santé doivent être rigoureux et sans danger pour les personnes qui se tournent vers elles. Avec le temps et l’expérience, Marie sait sélectionner ce qui peut apporter, selon les cas, de vrais bénéfices pour le mieux être des personnes qui le recherchent. ` Journaliste pour le journal on-line pressesante.com, Marie a encore plein de supers sujets sous le coude à vous proposer, que vous ne lirez pas ailleurs.