Noël : Méfiez-vous de ces 4 plantes décoratives

C’est de nouveau le moment de l’année : les fêtes de fin d’année sont à nos portes ! Pour beaucoup, cela signifie apporter des plantes et des décorations dans les maisons. Si ces ajouts festifs peuvent ajouter de la chaleur et de la gaieté à votre espace, certaines plantes décoratives de Noël courantes peuvent comporter plus de risques que prévu. Dans cet article de blog, nous allons explorer les risques pour la santé que peuvent présenter ces plantes et décorations de fête couramment utilisées, ainsi que les moyens de les éviter pour passer des fêtes en toute sécurité.

Méfiez-vous de ces 4 plantes de décoration pour passer une belle période de fêtes de fin d’année.

Le houx :

Le houx est une plante décorative de Noël populaire et traditionnelle, mais il est important de savoir que l’ingestion de houx par un animal ou un enfant peut être toxique et très dangereuse. Les toxines du houx se trouvent dans toutes les parties de la plante, y compris les fleurs, les feuilles, les baies et les racines. La partie la plus toxique est la baie, qui contient des saponines, des glycosides cyanogènes et des tanins pouvant provoquer des maux d’estomac et des vomissements.

Dans certains cas, l’ingestion de houx peut entraîner des convulsions ou un coma dû à la déshydratation. Il est recommandé aux parents de garder le houx hors de portée des enfants et des animaux dans la mesure du possible. En cas d’ingestion par un animal ou un enfant, il convient de contacter le centre antipoison (vétérinaire pour votre animal) le plus rapidement possible pour assurer leur sécurité. En outre, il est recommandé de porter des gants de protection lors de la manipulation du houx, car les tiges sont suffisamment pointues pour couper la peau et la sève est connue pour provoquer des irritations cutanées dans certains cas.

Le gui :

Le gui est une plante aussi utilisée comme décoration pendant la période de Noël. Cependant, il est aussi recommandé de noter que toutes les parties du gui sont toxiques et contiennent des toxines telles que la phoratoxine, la viscumine et la tyramine, qui peuvent provoquer de graves nausées, des vomissements, des diarrhées, des douleurs abdominales, une baisse de la tension artérielle et même la mort si elles sont ingérées en quantités suffisantes.

Bien que le risque d’empoisonnement par le gui soit relativement faible puisque ses baies doivent être consommées en grande quantité pour causer des dommages sérieux, il est tout de même important de prendre des précautions lorsqu’on décore avec cette plante.

Les propriétaires d’animaux domestiques doivent veiller à ce que leurs animaux ne s’approchent pas du gui, car les chats et les chiens sont plus enclins à mâcher les plantes en raison de leur goût et de leur texture. De plus, il est recommandé aux parents de surveiller les jeunes enfants lorsqu’ils décorent avec du gui, car des bambins curieux peuvent mettre les baies dans leur bouche sans se rendre compte qu’elles sont dangereuses.

Le poinsettia :

Le poinsettia (Euphorbia pulcherrima) est une plante ornementale de Noël populaire, largement utilisée pour ajouter de la couleur et de la gaieté aux maisons pendant les fêtes. Mais il est important de savoir que le poinsettia est potentiellement toxique s’il est ingéré par un animal de compagnie ou un enfant. Les feuilles du poinsettia contiennent une sève blanche laiteuse qui est connue pour provoquer une irritation de la peau ou une réaction allergique au toucher. Certaines personnes peuvent ressentir des démangeaisons ou des gonflements après avoir été en contact avec la sève des poinsettias. Les cas graves de dermatite de contact peuvent nécessiter des soins médicaux

Les poinsettias ne présentent généralement pas de risques graves pour la santé des humains, mais ils peuvent provoquer des troubles gastriques mineurs s’ils sont ingérés en grande quantité. Les animaux domestiques peuvent présenter des symptômes plus graves, comme des vomissements, des diarrhées et des irritations cutanées, après avoir ingéré des poinsettias. C’est pourquoi il est préférable d’éloigner autant que possible les enfants et les animaux de compagnie de ces plantes.

L’amaryllis :

Oui, l’amaryllis est toxique également ! Toutes les parties de la plante amaryllis, y compris les bulbes, les fleurs et les feuilles, contiennent des toxines qui peuvent être extrêmement nocives lorsqu’elles sont consommées. L’ingestion de la plante peut entraîner de graves symptômes gastro-intestinaux tels que des nausées, des vomissements, des douleurs abdominales et des diarrhées.

En plus des problèmes gastro-intestinaux, les toxines de l’amaryllis peuvent aussi provoquer des symptômes neurologiques tels que des maux de tête, des étourdissements et de la confusion. La mort peut ainsi survenir si des quantités suffisamment importantes d’amaryllis sont ingérées.

En raison de ce danger potentiel, il est important de toujours faire attention aux plantes contenant ces toxines. Si des enfants ou des animaux sont susceptibles d’entrer en contact avec une plante amaryllis, assurez-vous qu’ils savent qu’ils ne doivent en manger aucune partie. Veillez à ce que toutes les parties de la plante soient correctement fixées ou tenues hors de portée afin d’éviter toute ingestion accidentelle.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un profesionel de santé.