Nodule thyroïdien: est-ce grave ou pas?

Voici les causes et les types possibles de nodules thyroïdiens, les symptômes, le diagnostic et le traitement.

Les nodules thyroïdiens sont des grosseurs qui peuvent apparaître dans la glande thyroïde, à l’avant de la gorge. Les nodules thyroïdiens peuvent ne causer aucun symptôme, mais les gens peuvent parfois sentir une bosse dans le cou. La plupart sont inoffensifs, mais certains peuvent être cancéreux et nécessiter un traitement. Les nodules thyroïdiens se développent lorsque les cellules thyroïdiennes s’accumulent dans la glande thyroïde. Certaines personnes découvrent un kyste en le sentant dans leur cou. Cependant, la plupart des gens ne savent pas qu’ils ont un nodule thyroïdien avant qu’un médecin ne l’identifie. La glande thyroïde produit des hormones ayant diverses fonctions, notamment celle d’aider les organes à fonctionner correctement et de créer de l’énergie pour maintenir le corps chaud. Dans certains cas, un nodule thyroïdien peut perturber la production normale d’hormones thyroïdiennes. Un nodule peut se développer pour différentes raisons. Il peut s’agir d’un kyste ou, plus rarement, d’une tumeur.

Cet article examine les causes et les types possibles de nodules thyroïdiens, les symptômes, le diagnostic et le traitement.

Qu’est-ce qu’un nodule thyroïdien ?

Les nodules thyroïdiens sont des grosseurs qui se développent dans ou autour de la glande thyroïde. Une personne peut présenter un ou plusieurs nodules. Les nodules thyroïdiens sont fréquents en Europe. On estime qu’ils touchent 50 % des adultes avant l’âge de 60 ans. Certains nodules sont faciles à sentir, mais il est possible que les nodules de moins d’un centimètre (cm) ne soient pas perceptibles ou situés profondément dans la glande thyroïde.

Les nodules peuvent être kystiques ou solides. Un type de nodule solide est un nodule colloïdal qui se développe en raison d’une accumulation de cellules thyroïdiennes et qui n’est pas nocif. Les cellules thyroïdiennes cancéreuses constituent un autre type de nodule solide. D’autres nodules sont fonctionnels ou autonomes, ce qui signifie qu’ils peuvent produire des hormones thyroïdiennes, tandis que d’autres ne le sont pas. Si un nodule affecte la production d’hormones thyroïdiennes, il peut provoquer des symptômes d’hypothyroïdie ou d’hyperthyroïdie. Un exemple de ce phénomène est le goitre multinodulaire toxique, qui se produit lorsque des nodules qui se développent dans la glande thyroïde affectent l’hormone thyroïdienne.

Symptômes des nodules thyroïdiens

Dans la plupart des cas, un nodule thyroïdien ne présente aucun signe ou symptôme. Si des symptômes sont présents, ils peuvent inclure:

– une douleur dans le cou
– des difficultés à avaler
– voix rauque
– un gonflement du cou
– une prise de poids inexpliquée ou une perte de poids soudaine et rapide
– pouls irrégulier ou accru
– anxiété ou nervosité
– intolérance au froid
– fatigue
– peau sèche
– gonflement du visage

Les symptômes peuvent également dépendre de la taille du nodule. La glande thyroïde se trouve à l’avant de la gorge, à côté de la trachée et du tube digestif. Si un nodule appuie sur la trachée ou le tube alimentaire, la personne peut présenter les symptômes suivants :

– des problèmes de déglutition
– une sensation de chatouillement dans la gorge
– des difficultés à respirer
Dans de rares cas, la personne peut ressentir une douleur à l’emplacement du nodule qui se propage jusqu’à l’oreille ou la mâchoire.

Traitements classiques des nodules thyroïdiens

Le traitement des nodules thyroïdiens dépend de leur type et de leur cause. Si un médecin a déterminé qu’un nodule est bénin d’après les tests effectués, il surveillera étroitement la personne par des examens physiques et une échographie tous les 6 à 12 mois. Si de gros nodules entraînent des difficultés de déglutition ou de respiration ou affectent les hormones thyroïdiennes, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour retirer le nodule. Si les médecins soupçonnent qu’un nodule thyroïdien est cancéreux, une intervention chirurgicale et une thérapie à l’iode radioactif peuvent être pratiquées pour retirer la glande thyroïde et détruire les cellules nocives.

Chirurgie

Une intervention chirurgicale peut être nécessaire si un nodule est :

– trop gros
– hyperfonctionnel
– provoque des difficultés à respirer ou à avaler
– cancéreux
– difficile à distinguer comme étant bénin

Dans certains cas, un chirurgien peut enlever la totalité de la glande thyroïde. Dans ce cas, le chirurgien pratique une incision à l’intérieur de la lèvre inférieure pour opérer la thyroïde. Certaines personnes peuvent choisir d’avoir une incision dans le cou à la place.

Ablation par radiofréquence

Certaines personnes présentant des nodules thyroïdiens bénins peuvent subir une procédure appelée ablation par radiofréquence. Les médecins utilisent une sonde et une échographie pour réduire le nodule à l’aide d’un courant électrique. La plupart des personnes se remettent rapidement de cette intervention et retrouvent leur niveau d’activité habituel dès le lendemain.

Causes fréquentes de la survenue des nodules thyroïdiens

La cause des nodules thyroïdiens est inconnue. Cependant, les causes possibles sont les suivantes

– Carence en iode

L’iode est un élément essentiel de l’alimentation. Sans lui, l’organisme ne peut pas fabriquer suffisamment d’hormones thyroïdiennes. Si une personne présente une carence en iode, un goitre, ou hypertrophie de la thyroïde, peut se développer. Des nodules peuvent également se former. La carence en iode est très rare.

Pour la prévenir, utilisez du sel iodé. Il peut également être nécessaire de prendre un supplément d’iode pendant la grossesse.
Une carence en iode peut également entraîner l’apparition de nodules thyroïdiens toxiques, c’est-à-dire de nodules qui entraînent un excès d’hormones thyroïdiennes, provoquant une hyperthyroïdie.
Les nodules thyroïdiens toxiques peuvent provoquer des symptômes tels que :

– une perte de poids involontaire
– des tremblements
– rythme cardiaque rapide ou irrégulier
– intolérance à la chaleur
– transpiration accrue
– fatigue
– irriabilité
– diarrhée

La thyroïdite de Hashimoto

La thyroïdite d’Hashimoto est une maladie auto-immune dans laquelle le système immunitaire de l’organisme attaque la glande thyroïde. La thyroïdite d’Hashimoto augmente le risque de nodules thyroïdiens.

Les facteurs de risque possibles de la thyroïdite de Hashimoto sont les suivants :

– avoir un membre de la famille atteint d’une maladie de la thyroïde
– être âgé de 40 à 60 ans, bien que la maladie puisse également toucher des personnes plus jeunes
– être une femme
– avoir une maladie auto-immune existante, comme la polyarthrite rhumatoïde ou le diabète de type 1.

Cancer

Plus de 90 % des nodules sont bénins, mais que certains peuvent être cancéreux. Il existe plusieurs types de cancer de la thyroïde, chacun ayant des options de traitement et des perspectives différentes. Les facteurs de risque du cancer de la thyroïde sont les suivants :

– être une femme
– être âgé de 25 à 65 ans
– exposition à tout type de radiation à la tête ou au cou pendant l’enfance
– des antécédents familiaux de cancer de la thyroïde, de goitre ou d’une autre maladie de la thyroïde
– certaines conditions génétiques, comme le cancer médullaire familial de la thyroïde.

Le cancer de la thyroïde peut ne provoquer aucun signe ou symptôme au départ, mais si la tumeur grossit, elle peut entraîner les symptômes suivants

– des difficultés à respirer
– des difficultés ou des douleurs lors de la déglutition
– une voix rauque
Les personnes qui présentent l’un de ces symptômes doivent consulter un médecin afin de trouver la cause sous-jacente.

Quand effectuer une biopsie

Les médecins ne peuvent généralement pas dire si un nodule thyroïdien est cancéreux par un simple examen physique et des analyses de sang. Cela signifie que le médecin peut souvent décider de réaliser une biopsie du nodule à l’aide d’une procédure de biopsie à l’aiguille fine. La biopsie à l’aiguille fine se déroule généralement dans le cabinet du médecin. Pendant la biopsie à l’aiguille fine, le médecin utilise une aiguille minuscule pour extraire plusieurs échantillons de cellules à l’intérieur du nodule thyroïdien. Un laboratoire examinera ensuite les cellules au microscope pour déterminer si le nodule est bénin.

Les nodules thyroïdiens sont-ils cancéreux ?

La plupart des nodules thyroïdiens ne sont pas cancéreux. Dans 80 % des biopsies de nodules thyroïdiens, le résultat est bénin. Cela signifie que le nodule n’est pas cancéreux et que le médecin n’aura pas besoin de l’enlever à moins qu’il ne provoque des symptômes, comme des difficultés à respirer ou à avaler. Cependant, il n’est pas toujours possible de détecter un cancer dans un nodule thyroïdien par biopsie. Les médecins peuvent recommander l’ablation du nodule en cas de doute.

Les nodules thyroïdiens disparaissent-ils d’eux-mêmes ?

Les nodules thyroïdiens dus à une carence en iode peuvent disparaître d’eux-mêmes avec le temps si les personnes augmentent leurs apports en iode. Chez 618 participants participant à une étude et présentant des nodules thyroïdiens, environ un tiers des nodules simples n’étaient plus présents lors du suivi de 11 ans. Les chercheurs ont conclu que l’augmentation de l’apport en iode grâce au sel iodé pouvait être à l’origine de la disparition des nodules. Dans d’autres cas, les nodules thyroïdiens bénins peuvent grossir avec le temps, et les personnes concernées peuvent avoir besoin d’un traitement pour les enlever.

Diagnostic

Dans la plupart des cas, les personnes ne présentent aucun symptôme de nodule thyroïdien. Un médecin peut découvrir un nodule thyroïdien lors d’un examen physique de routine ou d’un examen d’imagerie du cou pour rechercher une autre affection. Les médecins peuvent recommander des tests aux personnes présentant des symptômes ou des facteurs de risque.
Les tests permettant d’étudier une activité inhabituelle de la thyroïde comprennent

– une échographie pour voir si un nodule est présent, quelle est sa taille et s’il contient du liquide.
– une analyse de sang pour évaluer le taux d’hormones thyroïdiennes
– une biopsie pour prélever et analyser un petit morceau de tissu
– une scintigraphie nucléaire de la thyroïde, qui utilise un médicament radioactif pour obtenir une image de la glande thyroïde.

Une biopsie ou aspiration à l’aiguille fine peut indiquer si un nodule est cancéreux ou non. Le médecin insère une fine aiguille dans la glande thyroïde et aspire quelques cellules pour les analyser. Le médecin peut recommander une intervention chirurgicale pour retirer le nodule et examiner les tissus de plus près.
Une scintigraphie nucléaire de la thyroïde peut montrer si la glande thyroïde fonctionne correctement. Pour ce test, la personne prend de l’iode radioactif par voie orale ou intraveineuse. Elle subit ensuite une scintigraphie pour vérifier le fonctionnement de la glande thyroïde et la présence éventuelle de nodules.

ce qu’il faut retenir sur les nodules thyroïdiens

Plus de 90 % des nodules thyroïdiens sont bénins. Même si un cancer de la thyroïde est présent, la plupart des cas sont curables et mettent rarement la vie en danger. Toutefois, certaines formes de cancer de la thyroïde peuvent être plus agressives que d’autres. Le taux de survie relative à 5 ans des personnes atteintes d’un cancer de la thyroïde entre 2011 et 2017 était de 98,3 %. Si un nodule n’est pas cancéreux, il peut néanmoins nécessiter un traitement, une surveillance, ou les deux. Si les personnes doivent subir une intervention chirurgicale pour retirer la glande thyroïde, elles peuvent avoir besoin de prendre des médicaments pour fournir à l’organisme suffisamment d’hormones thyroïdiennes.

Un nodule thyroïdien est une grosseur anormale dans la glande thyroïde due à une accumulation de cellules thyroïdiennes. La plupart des nodules thyroïdiens ne provoquent aucun symptôme et peuvent être découverts lors d’un examen de routine. Dans certains cas, les personnes peuvent ressentir une masse vers l’avant de la gorge et présenter d’autres symptômes, comme la fatigue ou des changements d’humeur. La plupart des nodules thyroïdiens sont inoffensifs et non cancéreux. Une personne aura besoin d’un traitement pour un nodule s’il entraîne des difficultés à respirer ou à avaler, ou s’il provoque un excès d’hormones thyroïdiennes. Dans certains cas, un nodule thyroïdien peut être cancéreux, et les personnes concernées devront subir une intervention chirurgicale pour retirer les cellules thyroïdiennes nocives.
Une personne doit toujours contacter son médecin si elle pense avoir un nodule thyroïdien.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -