Mieux respirer: mangez des fruits rouges

2131

Une récente étude montre comment les anthocyanines, des pigments naturels antioxydants de couleur: orange, rouge, violet, ou bleu, présents dans les fruits rouges notamment, permettent de ralentir l’affaiblissement de la fonction pulmonaire et de mieux respirer.

Les plantes développent leur pigmentation (couleurs) dans la nature afin de se protéger contre les rayons UV nocifs du soleil et d’autres facteurs de stress environnementaux. Ces principes actifs aident les plantes à survivre. Lorsque nous consommons ces composés (appelés anthocyanines: des pigments dans les tons d’orange, de rouge, de rose, de violet et de bleu) que l’on retrouve principalement dans les fruits rouges et certains légumes, nous bénéficions à notre tour de leur capacité à lutter contre le stress oxydatif notamment. Ces antioxydants sont de la famille des polyphénols et de larges études ont déjà montré que les consommer est l’une de nos meilleures stratégies que nous ayons pour prévenir le diabète et certains cancers. Mais voilà que ces polyphénols influencent aussi positivement sur la fonction pulmonaire chez les adultes et les personnes âgées.

Les antocyanines : des anti-inflammatoires naturels qui protègent les poumons

Des recherches ont révélé que les anthocyanines  se trouvent dans le tissu pulmonaire des individus après leur ingestion. Elles empêcheraient ainsi les sécrétions inflammatoires et la sécrétion de mucus.

Cette nouvelle étude, dont les résultats ont été présentés lors du congrès international de l’American Thoracic Society, s’est penchée sur le lien entre les anthocyanines et la fonction pulmonaire à un âge plus avancé. Dans le cadre de l’étude, 463 adultes (âgés de 44 ans en moyenne), originaires de Norvège et d’Angleterre ont été observés. Les participants ont répondu à un questionnaire sur leur alimentation et ont été soumis à un test de spirométrie pour définir leur fonction pulmonaire, et ce, tant au début de l’étude que pendant la période de suivi. Ils ont ensuite été comparés en fonction de la quantité d’anthocyanines qu’ils consommaient. L’étude a également tenu compte de divers facteurs, dont le régime alimentaire, le sexe, la taille, l’IMC et le statut socio-économique.

Les flavonoïdes protègent la fonction respiratoire

Les résultats ont abouti à des valeurs largement meilleures pour le groupe enregistrant la plus grande consommation d’anthocyanines.

Sur une base annuelle, ce groupe de test a affiché:

  • une réduction plus faible du volume expiratoire forcé de 1 seconde (VEF: -9,8 ml/an contre -18,9 ml/an)
  • une réduction plus faible de la capacité vitale forcée (CVF: -9,8 ml/an contre -22,2 ml/an)
  • une réduction plus lente du ratio entre les deux (VEF/CVF: -0,02/an)

En conclusion, la consommation d’anthocyanines via l’alimentation a été associée à une protection contre le déclin de la fonction pulmonaire. Ce résultat a uniquement été constaté chez les non-fumeurs et les ex-fumeurs. Chez les fumeurs, l’ingestion de flavonoïdes n’a eu aucun effet sur le déclin de la fonction pulmonaire tant l’inflammation chronique due à la fumée et ses composés irritants était permanente.

Ajoutez des anthocyanines dans votre alimentation

Pour ajouter des anthocyanines à l’alimentation, il faut identifier les meilleures sources. Voici une petite liste pratique

Les baies: les myrtilles sauvages, les framboises, les mûres, les cassis, les groseilles Les fraises, les cerises, le raisin noir

Oignon rouge

Aubergine

Légumineuses : les lentilles rouges et les haricots rouges

Chou-fleur pourpre, chou rouge, et le brocoli violet

Cherchez les moyens le plus simples de les introduire dans votre alimentation quotidienne. Préparez un mélange de vos baies préférées pour votre petit déjeuner. Le chou rouge est un excellent ajout à la choucroute ou tout simplement son jus. Finissez les repas de l’automne avec une grappe de raisin.. bio si possible.

Source

Garcia-Larsen V. et al., Abstract 15028. American Thoracic Society International Conference, mai 2018.

Anthocyanins—More Than Nature’s Colours : Izabela Konczak1, and Wei Zhang J Biomed Biotechnol. 2004 Dec 1; 2004(5): 239–240.