Le miel : ses propriétés insoupçonnées pour la santé

Les propriétés du miel: prébiotique, antibactérien, cicatrisant
Le miel un prébiotique, antibactérien, cicatrisant

Prébiotique, bon pour la flore intestinale, antibactérien, cicatrisant, calmant des brûlures et des douleurs buccales et bien plus encore, le miel cache bien ses atouts. Les experts de l’Apithéraprie et de l’utilisation des produits de la ruche pour la santé ont répertorié tous ses bienfaits. Sous sa douceur sucrée, le miel a une véritable panoplie de bienfaits pour la santé.

En plus d’être savoureux et de recouvrir les tartines du petit déjeuner, le miel possède de multiples propriétés bénéfiques pour la santé. Mais d’abord, quand on parle de mail, de quoi parle t-on? Le miel répond à une définition précise: « Le miel est la substance sucrée naturelle produite par les abeilles de l’espèce Apis mellifera à partir du nectar de plantes ou des sécrétions provenant de parties vivantes des plantes ou des excrétions laissées sur celles-ci par des insectes suceurs, qu’elles butinent, transforment en les combinant avec des matières spécifiques propres, déposent, déshydratent, entreposent et laissent mûrir dans les rayons de la ruche. A l’exception du miel filtré, aucun pollen ou constituant propre au miel ne doit être retiré, sauf si cela est inévitable lors de l’élimination de matières organiques et inorganiques étrangères ».

Le miel est, par définition, un produit naturel qui ne peut contenir ni colorant, ni conservateur, ni additif d’aucune sorte. Il ne peut y avoir ni ajout ni retrait de quelque substance que ce soit. L’indication «miel» est suivie obligatoirement de sa provenance botanique, de son origine communautaire ou extracommunautaire.

Le miel est une solution très concentrée de glucides c’est-à-dire de multiples sucres simples ou composés, caractéristiques de l’origine (et seulement 15 à 20 % d’eau).

Il s’agit essentiellement de glucose et fructose, dont le rapport dans le miel avec la teneur en eau, conditionnent la cristallisation. Plus il y a de glucose plus vite le miel cristallise. Les teneurs en eau de moins de 14% rendent le miel très visqueux. Il ne cristallise plus et devient vitreux.

Aliment énergétique parfait, composé de sucres rapides facilement assimilables, le miel remplace avantageusement le sucre blanc. Le miel a un effet prébiotique sur le corps humain, en grande partie attribuable aux oligosaccharides. Le miel stimule la croissance, l’activité, des lactobacilles, bifidobactéries, de la microflore intestinale humaine.

Les caractéristiques physico-chimiques du miel, son acidité (pH 3 à 5), sa forte osmolarité (capacité à extraire l’eau des cellules vivantes), sa grande viscosité, ses enzymes en font un antibactérien efficace. De nombreuses études scientifiques de part le monde attestent de l’activité antibactérienne sur les principaux germes pathogènes comme Staphylococcus Aureus, Escherichia coli, etc. rencontrés le plus souvent sur les plaies chirurgicales.

Cette activité contribue aux propriétés cicatrisantes du miel sur les plaies, les nécroses pariétales, les brûlures y compris les lésions induites par la radiothérapie.

Appliqué sur les brûlures, ulcères, plaies ou cicatrices chirurgicales infectées, le miel se révèle d’une rapide et réelle efficacité thérapeutique.

MIel Antioxydants : une prévention de certains cancers
Le miel
Antioxydants : une prévention de certains cancers

De nombreuses autres propriétés sont reconnues au miel. En particulier le miel est une source alimentaire d’antioxydants, majoritairement des flavonoïdes.

La quantité et le type de flavonoïdes trouvés dans le miel varient selon l’origine florale. En principe les miels les plus foncés, comme celui de sarrasin, contiennent des quantités de flavonoïdes supérieures aux miels plus clairs. La consommation régulière de miel semble apporter une protection objective contre certains cancers (source: NCCAM, société Canadienne du Cancer). Cette protection serait attribuable au pouvoir antioxydant du miel, donc à sa teneur en flavonoïdes.

Dans la pharmacopée traditionnelle chaque miel a des vertus spécifiques. Chaque miel a des vertus spécifiques, suivant l’origine des fleurs butinées:

  • Le miel d’oranger est calmant.
  • Le miel de tilleul de goût mentholé est sédatif (favorise le sommeil).
  • Le miel de lavande est un excellent antiseptique pour les bronches et les poumons.
  • Le miel de bruyère est diurétique, antalgique, améliore le prostatisme.
  • Le miel d’eucalyptus calme la toux et soulage les voies urinaires.
  • Le miel de pin et sapin sont des classiques dans les affections hivernales des bronches.
  • Le miel de trèfle est un stimulant cardiaque.
  • Le miel d’acacia est recommandé la prévention ou le traitement de troubles ou d’ulcères gastriques.

miel Aphtes : atténuer les douleurs buccales avec du miel et de la propolis
Le miel Aphtes : atténuer les douleurs buccales avec du miel et de la propolis

Un effet synergique existe lorsque le miel est pris en association avec de la propolis. Les résultats objectifs sur les symptômes douloureux, des aphtes buccaux par exemple, sont bien supérieurs aux pastilles de tout type.

Son usage alimentaire est déconseillé en cas de pathologies graves reconnues chez les diabétiques mal équilibrés, ayant des complications vasculaires sévères, angor instable, une artérite très évolutive. Sont aussi concernés les porteurs de lithiase urinaire oxalique, ceux ayant une hypothyroïdie non traitée, ou ceux atteints de maladies endocriniennes mal équilibrées, les porteurs d’hyperlipémies associant des anomalies métaboliques et lipidiques sévères dont une hypertriglycéridémie importante. Dans tous ces cas, un avis médical est absolument indispensable avant toute consommation régulière de miel.

Voir aussi :

Le pollen frais, un remarquable dynamisant antifatigue et antistress

Marie Desange est journaliste santé, passionnée tant par les dernières recherches en scientifiques en nutrition, neurosciences et bien être que par les nouvelles approches de santé qui ne sont pas encore passées par le filtre des études scientifiques, mais qui marchent.Ostéopathie, chiropractie, acupuncture, neuro-feedback, méditation, aromathérapie, homéopathie, médecine chinoise ou Indienne (Ayurveda), shiastu, soins énergétiques, techniques corporelles ou thérapies psychologiques, toutes ces disciplines méritent d’être mises en avant pour que les lecteurs puissent être bien informés et faire leur choix sur ce qui peut les aider.De plus, la pratique journalistique lui permet de rencontrer toujours plus d’acteurs de ces nouvelles approches et de sélectionner ceux qui ont une particularité et une réelle maîtrise de ce qu’ils proposent. Les soins complémentaires et les nouvelles approches de santé doivent être rigoureux et sans danger pour les personnes qui se tournent vers elles. Avec le temps et l’expérience, Marie sait sélectionner ce qui peut apporter, selon les cas, de vrais bénéfices pour le mieux être des personnes qui le recherchent. `Journaliste pour le journal on-line pressesante.com, Marie a encore plein de supers sujets sous le coude à vous proposer, que vous ne lirez pas ailleurs.