Les 3 meilleures algues pour votre santé et comment les préparer

Crédit photo : pixabay.com

Les algues marines sont véritablement le prototype de l’aliment idéal pour la santé.  Dans la mer, elles absorbent les substances nutritives par toutes leurs structures anatomiques (un peu comme une éponge).

On y retrouve pour cette raison la quasi-totalité des minéraux essentiels: l’iode, le potassium, le fer et le calcium (certaines algues contiennent jusqu’à dix fois plus de calcium que le lait de vache et 5 fois plus de fer que les épinards !). Elles contiennent également une grande quantité de protéines et de tous les acides aminés essentiels, de vitamines ainsi qu’une teneur importante en fibres, qui peut atteindre près de 50 % de leur poids sec. Elles contiennent également peu de matières grasses et celles-ci sont en grande partie des acides gras essentiels oméga-3 et oméga-6, présents dans un ratio idéal de 1:1. Certaines algues rouges ont même la caractéristique, celle de contenir des acides gras oméga-3 à longue chaîne, des gras aux effets extrêmement bénéfiques pour contrer le développement de plusieurs maladies et qu’on ne retrouve normalement que dans certains poissons gras.

Les étonnantes propriétés anticancer des algues

Non seulement elles sont bonnes au goût, mais elles sont aussi bonnes  pour la santé. Certaines études indiquent que l’addition d’extraits d’algues au régime alimentaire d’animaux de laboratoire réduit significativement le développement de plusieurs cancers provoqués par des substances cancérigènes, tels ceux du sein, du côlon et de la peau. Ces propriétés anticancéreuses sont en grande partie reliées au contenu élevé des algues en fucoxanthine et en fucoidane, deux composés qui interfèrent avec plusieurs processus essentiels à la croissance des cellules cancéreuses.

La fucoidane est un polymère complexe de sucre qu’on retrouve en quantité très importante dans certaines algues, en particulier le kombu et le wakame. Cette molécule empêche la croissance d’une grande variété de cellules cancéreuses cultivées en laboratoire et provoque même la mort de ces cellules par le processus d’apoptose. En plus de cette activité cytotoxique, il semble que la fucoidane puisse également avoir un impact positif sur la fonction immunitaire en réduisant l’inflammation tout en augmentant l’activité du « bon » système immunitaire, créant ainsi un environnement plus hostile aux cellules cancéreuses, ce qui restreint leur croissance.

La fucoxanthine, elle est un pigment jaune de la famille des caroténoïdes (carotène, lycopène, etc.). De tous les caroténoïdes alimentaires testés jusqu’à présent, la fucoxanthine est celle qui démontre la plus importante activité anticancéreuse, tant chez les animaux de laboratoire que sur les cellules isolées de tumeurs humaines, et qui semble particulièrement active contre les cellules d’un cancer de la prostate. Cet effet inhibiteur est même beaucoup plus important que celui du lycopène, un caroténoïde retrouvé principalement dans la tomate et qui est depuis longtemps proposé pour jouer un rôle préventif dans le développement du cancer de la prostate. Puisque les algues sont la seule source alimentaire de fucoxanthine, il ne fait donc aucun doute que ces végétaux devraient faire partie de toute stratégie de prévention du cancer par l’alimentation.

En résumé, les algues marines ne doivent pas être considérées comme de simples curiosités culinaires, mais plutôt comme de véritables aliments préventifs contre le cancer capables de contrecarrer la progression des microtumeurs latentes, autant en agissant directement sur leur croissance qu’en réduisant l’inflammation, et pouvant ainsi rendre les conditions moins propices au développement de ces microtumeurs en cancer.

Quelles algues choisir et comment les préparer?

Pour profiter des bienfaits des algues, utilisez des algues séchées que vous pourrez réhydrater et ajouter à vos soupes ou à vos repas. Les trois algues les plus courantes sont:

– l’arame

–  le wakame, délicieuses en soupes et en salades,  particulièrement avec une vinaigrette à base de vinaigre de riz et d’huile de sésame

–  la nori, l’algue qui sert à la confection des sushis.

Il existe maintenant dans les boutiques bio, des préparations déjà faites de salade d’algues, et ces produits sont une façon simple de s’initier au goût unique de ces aliments. De plus, le goût des algues se mariant admirablement bien à celui du poisson, pourquoi ne pas mettre un brin d’exotisme dans votre assiette et en faire un plat d’accompagnement régulier ?

Pour en savoir plus cliquez si dessous: