Médiation, respiration, mouvement : 3 façons d’apprendre la patience et d’améliorer votre bien-être

Devenez plus calme, plus positif grâce à la puissance de la patience, une compétence que vous pouvez apprendre et pratiquer quotidiennement.

Est-ce que les bonnes choses viennent vraiment à ceux qui sont patients ?

La recherche nous dit que, oui, il y a une relation entre la patience et le bien-être. Diverses études ont révélé que les personnes qui sont plus patientes éprouvent moins de mauvaise humeur, sont plus empathiques et ressentent une plus grande gratitude. Votre niveau de patience peut même être lié à votre niveau de bonheur.

Il semble que nos parents et nos enseignants avaient raison lorsqu’ils nous apprenaient que la patience est une vertu. Mais c’est aussi une compétence, que vous pouvez apprendre et pratiquer.

Prêt à devenir une personne plus patiente?

Les experts conseillent de commencer par des pratiques de pleine conscience qui vous aident à devenir plus conscient de l’endroit où vous êtes et ce que vous faites en ce moment. Comme tout ce qui en vaut la peine, il faudra du travail pour améliorer votre pleine conscience. Mais si vous vous engagez dans  l’effort, vous récolterez des récompenses : baisse de la pression artérielle, moins de stress et de colère et une vision de plus en plus positive  de vous-même, du présent et de l’avenir. Une amélioration de la qualité de vie en somme.

Ces deux pratiques ont toutes démontrées pouvoir aider à construire des états de pleine conscience et améliorer la patience.

Réduction du stress basée sur la méditation de pleine conscience (MBSR)

IL a été démontré que la MBSR renforce en fait les zones du cerveau utilisées pour réguler les émotions et traiter l’apprentissage et la mémoire. Habituellement enseigné dans un cours de huit semaines dirigé par des professionnels formés et certifiés en MBSR, ce programme comprend des exercices de respiration, d’étirement et de sensibilisation.

Avec la pratique, vous pouvez utiliser ces compétences pour augmenter votre acceptation de ce qui se passe dans le moment présent. Sur le plan pratique, cela signifie transformer des choses telles que les embouteillages et autres déclencheurs de colère en de simples inconvénients que vous comprenez et acceptez comme étant hors de votre contrôle.

Des études ont montré que les gens qui méditent ont de plus grands volumes de matière grise dans les zones du cerveau qui régulent le contrôle de la réaction. C’est peut-être pourquoi les méditants ont une attitude plus positive, sont plus stables émotionnellement et sont plus attentifs.

Avec une pratique continue, la méditation peut vous aider à développer votre patience pour traiter sans stress  les ennuis quotidiens de la vie : de longues files d’attente dans l’épicerie aux réunions de travail fastidieuses.

Mouvement conscient, respiration et exercices contrôlés pour votre bien être

Le yoga, l’aïkido, le tai chi, le qigong, le karaté, etc, sont autant de formes de mouvement conscient conçus pour aider à renforcer votre corps et votre esprit. De nombreuses études ont montré que la pratique de mouvements conscients aide à réduire le stress, les pensées négatives et la dépression.

Ces exercices contrôlés vous apprennent à vous concentrer sur votre respiration et votre corps pendant que vous effectuez des mouvements spécifiques. Un effet secondaire heureux est l’amélioration de la patience à mesure que vous répétez le processus encore et encore, progressivement vous apprenez à calmer votre esprit.

Apprendre et pratiquer la patience peut vous aider à mieux profiter des moments de la vie de tous les jours, des simples gestes et attentions du quotidien. Peu à peu, les sources de stress habituelles qui parasitent vote quotidien ne vous toucheront plus de la même façon, peut-être même, plus du tout. Le gain de qualité de vie sera alors très sensible.