Marjolaine : propriétés, indications et contre-indications en médecine naturelle

valeurs de la marjolaine en phytothérapie

La marjolaine est une plante vivace souvent utilisée en cuisine comme aromate ou comme assaisonnement. Comme la menthe poivrée et le romarin, elle appartient à la famille botanique des Lamiaceae. Son nom scientifique est Origanum majorana. Outre son usage en cuisine, elle entre également dans le traitement de plusieurs types de maladies. Par ailleurs, elle renferme un bon nombre de composants bioactifs. Parmi ces derniers, on distingue de l’huile essentielle, des acides phénols, des flavonoïdes et des dérivés terpéniques.

Principaux usages en phytothérapie

La marjolaine agit principalement sur le système digestif. Elle stimule la motricité de l’ensemble du tube digestif et contribue à la progression du bol alimentaire. Elle permet de traiter les cas de digestion lente et difficile. La marjolaine apaise également les crampes gastriques et intestinales et lutte contre l’inappétence.

Cette plante officinale agit également sur le système nerveux central. Avec ses propriétés anticonvulsives et hypnotiques, elle représente une véritable alliée pour les personnes sujettes à diverses pathologies nerveuses. Elle est particulièrement efficace en cas de trouble du sommeil, de dépression, d’anxiété et de migraines. Elle s’avère également utile en cas de crises d’hystérie et de convulsions.

En outre, au niveau de la sphère ORL, elle contribue au bon fonctionnement de l’intégralité des voies respiratoires. Elle lutte efficacement contre le rhume, la grippe, les bronchites ainsi que les toux spasmodiques et intempestives.

Enfin, les autres indications thérapeutiques de cette plante sont :

  • Hypertension artérielle
  • Rhumatismes et arthrite
  • Affections buccales : aphtes et maux dentaires
  • Règles douloureuses
  • Obsession sexuelle

Formes galéniques disponibles

La marjolaine se présente généralement sous forme de tisane, d’extraits secs, de poudre, de teinture mère, de gélule et d’huile essentielle.

Modes d’emploi et posologie recommandée

Tisane :

Pour une tasse d’infusion, utiliser 1 à 2 cuillères à café d’extraits secs et ajouter de l’eau frémissante. Laisser infuser pendant une quinzaine de minutes puis consommer 2 à 3 tasses par jour.

Teinture mère :

Pour un adulte, diluer 25 gouttes de teinture dans un peu d’eau en 3 fois par jour. Pour les enfants de 6 à 12 ans, il faut diviser cette dose par 2. À noter que la cure doit se faire en 21 jours.

Gélule :

Les gélules sont à prendre en guise de compléments alimentaires. À cet effet, on recommande une prise dans le cadre d’une alimentation saine et variée afin de garantir un résultat optimal. Le dosage journalier est de 3 à 6 capsules à avaler avec un grand verre d’eau.

Huile essentielle :

L’huile essentielle de marjolaine s’utilise en externe, en interne, en inhalation ou encore en diffusion atmosphérique. En externe, mélanger 20 % d’huile essentielle et 80 % d’huile végétale pour la préparation d’une huile de massage. En interne, elle se consomme avec du miel ou de l’huile d’olive.

Précautions d’emploi et contre-indications

Les femmes enceintes et allaitantes ainsi que les enfants de moins de 3 ans ne doivent pas suivre un traitement à base de marjolaine. En outre, à forte dose, cette plante s’avère toxique.