Manque de potassium : tout le système cardio-vasculaire fragilisé

Une faible consommation de potassium est associée à une rigidité vasculaire plus importante.

Le potassium a déjà fait beaucoup parler de lui pour son rôle sur la pression sanguine, qu’il peut faire baisser, même en présence d’apport élevé en sodium. Le rapport sodium/potassium est de ce fait devenu une donnée importante dans la gestion de la tension artérielle.

Pourtant, jusqu’à présent, on s’est peu intéressé au rôle du potassium sur la fonction vasculaire. C’est précisément ce à quoi s’est attelée une équipe américaine, qui a examiné la relation entre les apports en potassium et la rigidité systémique des vaisseaux, évaluée par l’index d’augmentation aortique (AI).

Les auteurs constatent une relation positive entre l’AI et le rapport Na/K de l’excrétion unitaire, alors qu’aucune relation n’apparait pour l’excrétion du Na seul. De plus, la vitesse de l’onde de pouls carotido-fémorale s’avère inversement liée avec l’excrétion urinaire de potassium. L’ensemble de ces données suggère qu’un apport bas en potassium, indépendamment de l’apport en sodium, est associé à une rigidité artérielle plus importante.

Une bonne raison de plus pour penser à inclure suffisamment de légumes et fruits dans son alimentation!

Source
Lennon-Edwards S. Lower potassium intake is associated with increased wave reflection in young healthy adults Nutrition Journal, doi.org/10.1186/1475-2891-13-39