Ce n’est pas ce que le serveur vous propose ou raconte, mais bien son poids qui influence la quantité de nourriture et boissons commandée, selon une étude aux conclusions assez inattendues.

Les facteurs qui influencent le comportement alimentaire sont nombreux et ne relèvent certainement pas de la seule physiologie. Ainsi, une étude avait récemment montré qu’au restaurant, les hommes mangent plus lorsqu’ils sont en présence d’une compagnie féminine, ce qui n’est pas vrai pour les femmes. Voici qu’une nouvelle recherche rapporte que la commande effectuée au restaurant est plus élevée lorsque le poids du serveur est élevé.

Dessert, alcool: en fonction du poids du serveur

L’analyse effectuée par le Food and Brand Lab de la Cornell University, porte sur 497 soupers dans 60 restaurants. Chaque commande a ensuite été croisée avec l’IMC des serveurs.

Elle montre que lorsque les repas sont commandés à un personnel ayant un poids élevé, il y a 4 fois plus chances pour qu’un dessert soit commandé. La quantité d’alcool est également accrue de 17 % en présence d’un serveur de poids élevé.

l’éclairage et la musique influe aussi

Tim Doering, chercheur au Cornell Food and Brand Lab, précise que cet effet se retrouve tant pour les serveurs que les serveuses, et que l’influence de leur poids est particulièrement marquée pour les repas plus légers. Pour le coauteur Brian Wansink, une bonne stratégie consisterait à choisir entre une entrée ou un dessert avant d’être au restaurant. Car là, outre la corpulence du serveur, l’éclairage, la musique et même la place sont susceptibles de biaiser la commande.

Doering, Tim and Brian Wansink . Environment & Behavior. doi: 10.1177/0013916515621108

 

Marie Desange est journaliste santé, passionnée tant par les dernières recherches en scientifiques en nutrition, neurosciences et bien être que par les nouvelles approches de santé qui ne sont pas encore passées par le filtre des études scientifiques, mais qui marchent. Ostéopathie, chiropractie, acupuncture, neuro-feedback, méditation, aromathérapie, homéopathie, médecine chinoise ou Indienne (Ayurveda), shiastu, soins énergétiques, techniques corporelles ou thérapies psychologiques, toutes ces disciplines méritent d’être mises en avant pour que les lecteurs puissent être bien informés et faire leur choix sur ce qui peut les aider. De plus, la pratique journalistique lui permet de rencontrer toujours plus d’acteurs de ces nouvelles approches et de sélectionner ceux qui ont une particularité et une réelle maîtrise de ce qu’ils proposent. Les soins complémentaires et les nouvelles approches de santé doivent être rigoureux et sans danger pour les personnes qui se tournent vers elles. Avec le temps et l’expérience, Marie sait sélectionner ce qui peut apporter, selon les cas, de vrais bénéfices pour le mieux être des personnes qui le recherchent. ` Journaliste pour le journal on-line pressesante.com, Marie a encore plein de supers sujets sous le coude à vous proposer, que vous ne lirez pas ailleurs.