Maladie d’Alzheimer: les 3 points fondamentaux pour l’éviter

La très grande majorité (75 %) des cas de maladie d’Alzheimer sont causés par l’interaction du bagage génétique avec plusieurs facteurs liés au mode de vie, en particulier l’alimentation, le poids corporel ainsi que l’activité physique et mentale. Des modifications du mode de vie peuvent donc avoir des répercussions extraordinaires pour prévenir ou du moins retarder l’apparition de cette maladie.

Les meilleurs aliments protecteurs

Des  études convergentes suggèrent que les personnes qui consomment des végétaux riches en polyphénols (resvératrol, thé vert, grenade, myrtilles) ainsi que des poissons gras riches en oméga-3 (saumon, sardines) ont un risque moindre d’être touchées par la maladie d’Alzheimer.

Trouver son poids de forme et la garder

L’obésité constitue le principal déclencheur du diabète de type 2 et les personnes diabétiques ont un risque accru (50 %) d’être atteintes de la maladie d’Alzheimer. Maintenir un poids corporel normal est donc une façon simple d’améliorer nos chances de vieillir sans subir d’atteintes cognitives.

Activité physique et mentale à maintenir tout au long de sa vie

La pratique régulière d’activités cognitives renforce les connections neuronales, en particulier au niveau des zones de la mémoire, et pourrait donc faire reculer l’âge auquel apparaissent les premiers symptômes de la maladie d’Alzheimer. Par exemple: lisez, apprenez une langue étrangère, faîtes des mots croisés, des jeux de société, tout ce qui vous pousse à « phosphorer ».

L’activité physique régulière constitue aussi un facteur préventif important : on estime qu’à lui seul l’exercice pourrait réduire de 30 % le risque de maladie d’Alzheimer.

L’adoption d’un mode de vie sain demeure l’approche principale à privilégier pour vivre le plus longtemps possible en bonne santé et en limitant les risques de survenue de cette maladie neurodégénérative.

En savoir plus cliquez ici :